brèves de Chine

image of File:Verne - Les Tribulations d’un Ch...

Les Tribulations d’un Chinois en Chine.djvu, pagina 74 (Photo credit: Wikipedia)

Marché chinois aux antiquités de Panjiayuan : source d’inspiration pour designers étrangers

—–===ooOoo===——

Si vous êtes intéressé par les objets anciens et les antiquités, vous avez certainement entendu parler du marché de Panjiayuan à Beijing. S’y mêlent avec bonheur habitants locaux, membres de diverses minorités ethniques des quatre coins de la Chine vêtus de costumes traditionnels, et nombre d’étrangers en quête de « trésors ». Certains parmi eux, viennent même sur ce marché coloré y puiser leur inspiration artistique.

Panjiayuan grouille d’animation durant le week-end. Avec ses allées étroites et ses stands devant lesquels les clients s’amassent, il faut souvent jouer des coudes pour se frayer un chemin à travers la foule. On bavarde à son gré, on se promène, on sert les clients avec le sourire, tout cela fait du marché de Panjiayuan un lieu à l’ambiance unique, aussi propice aux bonnes affaires qu’aux multiples rencontres.

 

Contrairement à la plupart des touristes étrangers, curieux de chinoiseries et jetant des coups d’oeil à droite et à gauche en parcourant les allées, Steve, un styliste américain pour le mobilier et la décoration, fait montre de sang froid et d’un oeil exercé vis-à-vis des nombreuses marchandises proposées.

Cet homme grand, vêtu d’un manteau gris foncé et chaussé de lunettes d’écaille, s’arrête de temps à autre devant les stands présentant des sculptures en bois pour apprécier boîtes et écrins. « J’adore leur conception graphique et leurs détails des plus subtils. Tous sont porteurs de la culture et du savoir-faire chinois », indique-t-il.

A son avis, les Etats-Unis forment encore un pays jeune, mais la Chine possède une histoire culturelle et artisanale riche et ancienne. « On trouve bien sûr des articles chinois aux Etats-Unis, tels que les porcelaines, mais ici, sur le marché, le choix est beaucoup plus grand et varié », remarque Steve.

Chaque année, lui et son équipe de 40 personnes doivent trouver des idées pour les nouvelles collections. « Nos stylistes travaillent dans différents domaines, tels que l’ameublement, les étoffes et la décoration. Je suis moi-même chargé de concrétiser une nouvelle idée dans chacun de ces domaines », confie-t-il.

Selon lui, de plus en plus de consommateurs américains préfèrent les antiquités et le style ancien provenant de cultures étrangères. Les éléments chinois sont une source d’inspiration importante dans le design. Contrairement au style moderne marqué par la production en masse, l’originalité et l’exotisme sont devenus synonymes de qualité et de goût.

chinese see dragons, as cannon's handles, Hôte...

anses de canon chinois, figurant des dragons marins, fin 19ème siècle, Hôtel des Invalides, Paris (Photo credit: Wikipedia)

 

A l’instar de Steve, beaucoup d’étrangers ne se contentent plus des produits seulement « made in China ». Ils sont à la recherche de qualité, d’originalité et apprécient le savoir-faire des artisans chinois. Dans ce marché aux antiquités, où la culture traditionnelle et les cultures des diverses minorités se côtoient, il est aisé de trouver articles d’artisanat ou d’occasion comblant les appétits de stylistes pointilleux.

« Qu’est-ce que c’est beau! » s’exclame Steve en déroulant une toile de lin sur fond bleu foncé pointillé de blanc tout en caressant la texture de l’étoffe. Puis, sortant de sa méditation, il en fait demander le prix par son assistante chinoise puis entamer les négociations entre elle et le vendeur. « Ces étoffes sont très, très belles. On peut utiliser celle-ci pour des coussins, par exemple, ou avec la soie », dit-il. Un moment après, on le retrouve devant un autre stand avec cette fois entre les mains une toile de lin à rayures, qui partage une certaine ressemblance avec son foulard. En un peu de temps, Steve sélectionne trois ou quatre nouvelles étoffes.

D’après Bonnie, l’assistante chinoise de Steve, l’idée n’est plus de présenter un style purement chinois. « Les stylistes d’aujourd’hui essaient d’intégrer les éléments chinois dans un design de plus en plus international », remarque-t-elle.

Il est vrai qu’avec l’intensité des échanges culturels avec les autres pays, la Chine a connu un grand succès dans la promotion de sa culture vers l’extérieur. Compte tenu d’une mondialisation irrépressible, comment préserver son savoir-faire artisanal et l’originalité de ses traditions ? Comment les intégrer dans une perspective plus internationale pour satisfaire les exigences des nouvelles tendances ? Autant de questions auxquelles les designers chinois s’ingénient à répondre.

Outre la Chine, Steve a également effectué des visites en Inde, en France et dans d’autres pays. Dès son arrivée dans les pays qu’il visite, il se rend sur les marchés aux antiquités. « Ça c’est pour moi, mais peut-être que cela deviendra également une source d’inspiration », dit-il à propos d’une porcelaine vert foncé achetée sur un autre stand.

——===ooOoo===——


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s