HABIT DU PREMIER CONSUL

 

—–===ooOoo===——

BONAPARTE PREMIER CONSUL

——===ooOoo===——

Sur le cadre d’origine, un cartouche porte l’inscription : « Donné par le Premier Consul au Second Consul ». Ce portrait, exécuté l’année même de la fondation de la Légion d’honneur, fut offert à Cambacérès. Bonaparte porte l’habit de velours rouge de Premier consul. Il désigne des parchemins sur lesquels on lit : « Bataille de Marengo – Traité de… Plaisance, Loeben, Campo-Formio…18 Brumaire, Concordat ».

 

 

Auteur : GROS Antoine-Jean (Baron) (1771-1835)

Date : 1802

Technique : huile sur toile

Dimensions : H. 2,05 m; L. 1,27 m

Lieu : Paris, Musée national de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie

Sujets : Bonaparte (Premier Consul), Consulat, Propagande

Descripteurs : Gros, portrait en pied, Marengo, Plaisance, Loeben, Campo-Formio, 18 Brumaire, Concordat

 

——===ooOoo===——

—–===ooOoo===——

HABIT DU PREMIER CONSUL

——===ooOoo===——

De retour en France, vainqueur après la bataille de Marengo le 14 juin 1800, Bonaparte fit étape les 28 et 29 juin à Lyon. À cette occasion, la municipalité de la ville lui offrit cet habit de Premier consul, en velours de soie uni rouge corail, brodé, or et argent, de motifs de feuilles d’olivier ; habit dit « à la française », à un seul rang de boutons, sans revers, fermé sur la poitrine mais s’évasant sur les cuisses, aux longues basques, comme on pouvait en porter à la Cour de France sous le règne de Louis XVI. Seul le col droit est typiquement à la mode du Consulat et le restera sous l’Empire.

Il s’agissait donc, avec son gilet et sa culotte, d’une tenue de cérémonies, destinées aux grandes occasions, contrairement à l’habit quotidien, croisé, à col rabattu, et aux broderies moins riches, comme on le peut le voir représenté sur le portrait du Premier Consul par Antoine-Jean Gros et que, du reste, Bonaparte délaissa après Marengo.

Le Premier Consul porta spécialement cet habit le dimanche de Pâques 18 avril 1802 (28 germinal an X), à la messe célébrée à Notre-Dame de Paris pour la signature du Concordat et au grand dîner qui s’ensuivit, aux Tuileries.

Las Cases l’évoque dans le Mémorial de Sainte-Hélène, au 10 janvier 1816 :
« L’Empereur s’est fait ouvrir les armoires, elles n’ont présenté que son linge et ses habits ; le tout était fort peu considérable, et pourtant il s’étonnait encore d’être si riche.
On y voyait son habit de Premier consul, en velours rouge, brodé soie et or ; il lui avait été présenté par la ville de Lyon ; circonstance qui faisait sans doute qu’il se trouvait ici, son valet de chambre sachant qu’il l’affectionnait beaucoup, parce qu’il lui venait, disait-il, de sa chère ville de Lyon. »

Finalement, Napoléon l’offrit à la fille du Grand Maréchal Bertrand, Hortense, future madame Thayer, pour qu’elle en fasse une robe ! Fort heureusement, elle s’en abstint et en fit plus tard don au prince Victor Napoléon à qui il fut acheté en 1979. Il est aujourd’hui conservé au château de Malmaison.

Cet habit fait partie de la collection de costumes du musée nationale des châteaux de Malmaison et Bois Préaux. Une collection désormais à admirer sous toutes les coutures avec la nouvelle application gratuite pour tablettes numériques développée pour Malmaison.

Date : 
1800 

Technique : 
Velours de soie uni rouge corail, brodé au passé or et argent 

Dimensions : 
H. 110 cm 

Lieu de conservation : 
Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau 

——===ooOoo===——

—–===ooOoo===——

AUTRE HABIT DU PREMIER CONSUL

——===ooOoo===——

Cet habit à la française en velours de soie rouge brodé fut offert à Bonaparte par la municipalité de Lyon lors de son premier voyage dans cette ville, les 28 et 29 juin 1800, après Marengo. Il le porta notamment lors du Te Deum célébré à Notre-Dame de Paris à l’occasion de la signature du Concordat (28 germinal an X – 18 avril 1802).

 

——===ooOoo===——

 

Date : 1800

Technique : velours, soie, argent

Dimensions : H. 1,100 m

Lieu : Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

Descripteurs : vêtement, broderies, velours, soie

Crédits : Fondation Napoléon, M.P. Moinet

——===ooOoo===——

 
patrick

sources 

napoleon.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s