Appel pour le maintien de l’Histoire et la Géographie en terminale S

L’appel du 11 avril 2012 –

par Bruno Benoit,

Président de l’APHG

—–===ooOoo===——

Je tiens à donner une dimension historique à cet éditorial, d’où cette référence au mot « Appel ». Avec cet éditorial je termine un cycle ouvert avec mon « édito » intitulé Mobilisons-nous. J’écris ces lignes avant le premier tour de l’élection présidentielle, sans savoir qui va l’emporter et qui dirigera la France pour les 5 ans à venir. J’espérais terminer ce cycle par un texte léger, détendu, un clin d’oeil digne de The Artists, car nous les « profs » nous sommes des artistes de la formation et qui ne sommes pas muets ! Or, il n’en est rien. La réunion publique qu’a tenue l’APHG le mercredi 11 avril 2012 à Paris au lycée Louis le Grand, lors de la présentation des
Actes de ses États Généraux, a fait remonter, indiscutablement, une nécessité de pousser un CRI devant l’urgence de la situation qui attend les futurs élèves de Terminales S à la rentrée 2012, cri qui tient à réveiller les sourds de tous bords, cri qui tient à sonner l’alarme face au danger qui menace toute une génération d’élèves, cri qui tient à avertir l’opinion publique qu’il y a nécessité à se faire entendre et à agir.

—–===ooOoo===——


Le combat que l’APHG mène depuis plus d?un an, fut au départ solitaire, mais n’a cessé au fil des mois de voir venir à elle de nombreux soutiens – de la société civile, des personnalités de la
culture et du monde politique – qui se sont publiquement manifestés lors de ses Etats généraux, le 28 janvier 2012. L’APHG n’est plus aujourd’hui seule à crier dans le désert pédagogique contre la réforme mise en place dans les lycées et qui affecte, au premier chef, l’Histoire et la Géographie, avec leur disparition en Terminales S, et ce pour la première fois dans l’histoire de
l’enseignement depuis la IIIe République. 

Pour cela, je lance un appel d’urgence pour la rentrée 2012, en attendant les décisions que prendra le futur Président de la République :

– J’appelle d’abord les collègues à réagir et à sortir d’un certain fatalisme. Vous êtes, dans vos établissements, les acteurs locaux decette action à mener urgemment. Dans le meilleur des cas, le candidat élu à la présidence et qui soutient le rétablissement de nos matières en Terminales S dès cette rentrée risque d’avoir du mal à rétablir dès cette rentrée l’enseignement obligatoire en TS compte tenu des décisions prises au niveau des rectorats et des établissements. De ce
fait, vous devez donc obtenir la création dans chaque établissement au minimum d’une option en Histoire-Géographie à la rentrée. N’avalez pas le discours de la dotation globale de fonctionnement que vous servent les chefs d’établissement. Battez-vous, faites connaître le
pourquoi de votre combat aux parents d’élèves et aux élèves de 1°S, mobilisez-vous dans votre établissement en menant des actions. C’est la seule façon d’obtenir cette création et d’éviter, comme nous le savons par des informations qui nous arrivent, que des élèves inscrits à cette option ne voient pas de création de celle-ci dans leur lycée. L’Histoire et Géographie sont aussi utiles que les mathématiques  pour un futur ingénieur et qui plus est, ces deux matières l’accompagneront dans toute sa vie professionnelle. Refusez les arguments mettant en avant que les élèves n’ont pas le goût pour  ces matières, cela est un argument spécieux, car  c’est en goûtant que l’on apprend à aimer. Je compte sur vous, car c’est vous qui êtes en première ligne et qui devez vous dresser contre cette réforme absurde. 

—–===ooOoo===——

– J’appelle les chefs d’établissement à prendre à compte l’intérêt des générations dont ils ont la charge et non à mettre en avant la fameuse dotation globale de fonctionnement. En effet, le futur Président, même s’il est acquis au rétablissement de l’Histoire et Géographie en Terminales S risque, dans le meilleur des cas, d’avoir du mal à rétablir dès cette rentrée l’enseignement obligatoire en TS compte tenu des décisions que vous avez prises au niveau de vos établissements. Mesdames et Messieurs les chefs d’établissement, l’Histoire et la Géographie ne doivent pas être les victimes de votre comptabilité horaire. Ces deux matières sont utiles, bien au-delà du lycée, par les horizons qu’elles ouvrent. Nombreux et nombreuses sont
celles qui ont suivi les filières scientifiques et qui ont mis en avant l »importance de ces deux matières dans leur réussite avec mention au bac, à différents concours et dans leur vie citoyenne et professionnelle. Ne sacrifiez pas ces deux matières sur l’autel d’une gestion bureaucratique et non citoyenne. Créez dans vos établissements, et ce pour le bien des élèves, au moins une option Histoire et Géographie en TS à cette rentrée. Je sais que de nombreux
chefs d’établissement ont compris ce besoin et ont ouvert l’option, voire offert l’option à tous les élèves de TS. Je les en remercie.

—–===ooOoo===——

– J’appelle l’Inspection générale à défendre à l’avenir les matières dont ils sont les représentants, tant dans leurs horaires que dans l’établissement de futurs programmes. Nous tenons à rappeler que l’APHG demande une refonte des programmes du primaire à la Terminale, programmes qui doivent être cohérents, adaptés et accessibles aux différents âges, structurants et pas seulement être des textes brillants intellectuellement.

—–===ooOoo===——

– J’appelle le ministère de l’Education nationale actuel et futur à établir un débat national avant de prendre des décisions qui, au-delà de la signature d’un décret, remettent en cause une approche républicaine de l’enseignement. L’APHG est prête à discuter avec la Degesco et autres représentants du ministère, comme elle l’a déjà fait, mais dorénavant en amont et non plus en
aval des décisions prises et imposées.

—–===ooOoo===——

– J’appelle les fédérations de parents d’élèves à ne pas penser qu’aux horaires et au bac, mais à inscrire leur réflexion dans la durée d’une formation complète et solide pour leurs enfants. Pour
cela, faites pression sur les chefs d’établissement pour que soit  ouverte cette option dans l’établissement où sont scolarisés vos enfants et non dans un autre établissement. N’ayez pas une vision que consumériste de l’Ecole, prenez de la hauteur par rapport à ce que doit être aujourd’hui une vie professionnelle pour un scientifique où sa culture historique et géographique pourra lui servir davantage que  sa culture scientifique. Au-delà de cette décision immédiate, mobilisez vous pour que les programmes retrouvent une cohérence propre à une maîtrise par les élèves des savoirs que nous, les professeurs d’Histoire et Géographie devons leur enseigner.

—–===ooOoo===——

– J’appelle les candidats à l’élection présidentielle à tenir leurs promesses de rétablissement de l’enseignement obligatoire de l’Histoire et Géographie en TS à la rentrée 2012. L’APHG a reçu des promesses quant à ce rétablissement, suite à des courriers et des rencontres, de la part (ordre alphabétique) de François Bayrou,Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon. Nous n’avons pas voulu ou pu rencontrer Mmes Joly et Le Pen et M. Sarkozy
(le bureau national assume cette décision). En revanche, je leur ai écrit le 16 avril (voir copie lettre à M. Sarkozy dans n° 418 de la revue). L’APHG n’a pas pris contact avec les trois autres candidats. Je tiens à rappeler que l’APHG est aussi l’association de ses membres qui en tant que citoyens et citoyennes peuvent agir de leur côté et nous en faire part. Il est évident qu’une fois le résultat connu, nous mettrons le Président de la République devant ses engagements pris ou nous continuerons notre mobilisation et notre combat.

—–===ooOoo===——

Cher(e)s collègues, cet appel du 11 avril 2012 s?inscrit dans la démarche que mène l’APHG depuis plus d’un an et conforte nos revendications qui, outre le rétablissement de l’enseignement obligatoire de nos matières en Terminales S sous forme de cours et non d’option, portent sur une refonte des programmes depuis l’école primaire, sur le retour de l’épreuve l’APHG dans diverses instances. À ce propos, il faut prendre l’habitude de consulter régulièrement notre site que Béatrice Louâpre-Sapir, que je remercie pour l’admirable travail fourni, nourrit régulièrement à la suite des rencontres et des courriers que nous avons.

Je suis conscient que les Etats Généraux ne sont qu’une étape, certes décisive, dans le combat que nous menons et que nous ne nous satisfaisons pas de leur succès. Nous sommes cependant une PME artisanale qui s’appuie sur l’énergie de quelques- uns au niveau national, mais surtout l’APHG compte sur le relais de ses régionales qui doivent être des cellules actives de son fonctionnement et par d’Histoire et Géographie en terminales S et non en 1°S, sur la formation permanente prise en charge par le Ministère et les rectorats pour les collègues, sur une véritable année de formation pour les jeunes collègues qui sortent des concours, sur un couplage
Capes-Agrégation qui permettra d’avoir un calendrier décent pour les épreuves de Capes.

—–===ooOoo===——  

Nous ne sommes pas de dangereux activistes et notre collègue Jacques Delpech, président de la Régionale de la Réunion, ne méritait nullement d’être maltraité en marge de la visite de Nicolas Sarkozy à la Réunion parce qu’il arborait une banderole sur laquelle était inscrite « Vive l’Histoire et la Géographie ». L’APHG a publié un communiqué de soutien à notre ami Jacques Delpech et je remercie Hubert Tison pour sa capacité à réagir à l’événement et à représenter
là même démultiplier l’action menée par le bureau et le conseil de gestion.

Cet éditorial clôture l’année scolaire 2011-2012. Je vous demande de rester, jusqu’aux vacances, vigilants, actifs, revendicatifs au nom de la défense d’un enseignement citoyen, républicain et porteur des grandes idées de notre Manifeste qui doit être affiché dans toutes les salles des professeurs et remis aux chefs d’établissement, aux représentants des parents d’élèves et aux IPR.

Très cordialement à vous.

Bruno BENOIT
Paris, Lyon 17 avril 2012

 

—–===ooOoo===——

 –

patrick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s