Les mariages arrangés reviennent à la mode au Japon

—–===ooOoo===——

Les mariages arrangés

reviennent à la mode au Japon

—–===ooOoo===——

Sélection sur CV et rencontres chaperonnées. Autrefois la règle, les mariages arrangés connaissent un retour en grâce, la faute (ou grâce) à une prise de conscience de l’utilité du couple, et à l’électrochoc d’une année catastrophe.


Les photographes professionnels croulent sous les demandes et facturent au prix fort. Sourires figés de célibataires maquillés, en kimono et coiffures travaillées, le cliché est destiné à un « book », qui vante les mérites d’un partenaire à saisir. Il est confié aux amis, à la famille, aux collègues de travail ou un professionnel qui prendra soin de le présenter à d’autres candidats à l’union, en fonction des critères recherchés.

On n’hésite pas à préciser le salaire et la position sociale de l’époux en devenir, car il n’est pas question d’un flirt ou d’une rencontre « et plus si affinités », le but affiché, c’est un mariage rapide et surtout utile : se trouver un conjoint adapté pour et pourquoi pas l’aimer.

Le phénomène est récent et les statistiques manquent, mais beaucoup s’accordent à constater que les mariages arrangés reviennent en force au Japon. Certains l’expliquent par le sentiment de solitude dans les grandes villes. D’autres n’hésitent pas à le désigner comme une conséquence directe du tsunami de l’année passée.

Du samouraï au salarymen
—–===ooOoo===——

« Mariage arrangé », c’est la traduction approximative trouvée par les étrangers pour décrire une coutume spécifique à l’archipel : les omiai . Littéralement il s’agit de « se regarder l’un l’autre », dans la pratique c’est une mise en relation par un proche ou un spécialiste de deux célibataires, qui considèrent que le temps est venu de se marier, et qui préfèrent un partenaire sérieux et correspondant à leurs critères objectifs à une rencontre amoureuse, aux issues incertaines.

La pratique a été installée par les samouraïs au 16e siècle pour renforcer les alliances militaires et s’assurer un soutien mutuel. Les autres classes aspirant à imiter leurs vaillants guerriers vont très vite l’adopter et les omiai deviennent la norme que la morale appelle à respecter.

L’arrivée des étrangers au milieu du siècle dernier va une fois de plus bouleverser la tradition. A partir du milieu du 20e siècle, les Japonais élevent le « mariage d’amour » (« Renai Kekkon ») considéré comme la modernité occidentale au rang d’idéal.

On ne compte plus que 70% d’omiai dans les années 60 puis 30% dans les années 90, d’après The Telegraph. Au début du 21e siècle, les mariages arrangés sont considérés comme un vestige du passé, et ne constituent pas plus de 6% des unions (2005).

Chaperonage post-tsunami
—–===ooOoo===——

Pourtant, les Japonais semblent être déterminés à renouer avec les traditions du passé. Une fois que les photos ont fait leur effet et que le partenaire idéal semble être déniché, l’heure est à la rencontre. Chez un ami, un parent ou dans un restaurant discret, c’est sous étroite surveillance de chaperons, souvent des mamans du futur couple, que l’entrevue a lieu.

Les attentes du premier rendez-vous sont grandes. Le but de la rencontre n’est pas de flirter mais de convoler. Une envie, ou une nécessité de mariage et d’engagement que les jeunes gens n’évoquent pas ouvertement… mais pas de place à l’ambiguïté.

Pas question d’organiser des rencontres avec des personnes qui ne seraient pas sur la même longueur d’onde. Le bouche à oreille préliminaire entre les familles et les amis est fait pour éviter tout malentendu, et le risque est important : ces dernières années, l’union ne paraissait pas être à la mode, et les sondages montrés des Japonais peu intéressés par les les affaires de coeur.

Mais c’était avant que le tsunami ne viennent bouleverser les mentalités estiment Sasaki Akiko. Guide touristique, elle a l’occasion de s’entretenir avec des personnes de tous milieux, et mesure les conséquences de la catastrophe.

Le 11 mars aurait permis à bon nombre de Nippons de se remettre en question et d’envisager l’avenir différemment. « Les gens se sentent très seuls dans les grandes villes. Beaucoup ont pensé que s’ils mourraient, personne ne s’en préoccuperaient donc ils ont pensé qu’ils devraient se marier » explique-t-elle au Telegraph.

Le mariage arrangé, solution à l’échec du mariage à occidental au Japon ? Le phénomène reste pour l’instant largement minoritaire, mais force est de constater que le système marital traverse une crise importante dans le pays, qui pousse naturellement les Nippons à privilégier les vieilles coutumes de leurs parents.

Mariages « aux deux yeux ouverts »
—–===ooOoo===——

Grandes gagnantes de cette mode inattendue : les agences matrimoniales, qui observent un afflux de demandes. A l’époque les familles qui estimaient ne pas avoir assez de contacts pour trouver la perle avaient recours à des nakodo, des entremetteurs traditionels de plus en plus rares.

Alors on se tourne vers les entreprises spécialisées, à condition qu’elles présentent leur rôle sous un nouveau jour. Fini les promesses de romances légères, de rencontres faciles et amusantes, les publicités présentant des candidats au physique attractif. Beaucoup d’agences mettent désormais en avant le sérieux et l’ancienneté de leur services.

Les Nippons ne veulent plus perdre de temps exigeant que les rencontres ne s’organisent qu’avec des cœurs solitaires à la recherche d’un mariage sûr et rapide. Les profils recherchés sont de plus en plus affinés, les demandent comprenne des prétentions de salaire ou de rang social, et les rencontres peuvent s’organiser à la mode traditionelle.

Les pro du « match-making » surfent sur la vague et se font experts respectés de l’omiai… avec succès : depuis le 11 mars 2011, leur activité a augmenté de 50%, du jamais vu.

Pour les partisans de ce retour vers le passé, les résultats sont bénéfiques. Sasaki Akiko assure que le taux de divorce baissera à mesure que la pratique se réinstallera et fait de cette conviction un proverbe : « Avec un mariage arrangé, vous y entrer avec les deux yeux ouverts, avec l’amour vous avez toujours un œil fermé ».

 

—–===ooOoo===——

patrick

sources

 http://japon.aujourdhuilemonde.com/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s