modification de mon « p’tit mot de bienvenue » …..

.

Bonjour,

.

J’ai mis à jour le but final de ce « blogounet », alors j’ai refait ma page de présentation et vous en saurez un peu plus sur  » ma pom » « …. et voilà !!!

.

La politesse  voulait que je me présente, je l’avais fait  succinctement,  et maintenant que je me suis fait quelques relations, je vais  ajouter quelques détails personnels ….. sympa, non ? Je ne sais pas si tel est votre cas, mais j’aime bien savoir avec qui je dialogue, communique, appelez ces liens comme vous l’entendrez …..

.

.

——===ooOoo===——

.

Je suis âgé de 52 ans, et si nous comptabilisons uniquement les anniversaires, j’ai fêté mon treizième anniversaire cette année … Hé oui, je suis né un 29 Février, première blague que m’a faite la vie !!!

(ne vous creusez pas la tête à chercher, c’était en 1960…)

.

« ma Pom’ « 

.

Enfance normale, mais pas élevé par mes parents qui ne me voulaient pas ( cela ne m’a pas traumatisé outre mesure ), d’où le fait que je me prénomme Patrick et non Désiré ….. donc élevé par de brave gens, notamment   l’homme qui « a été mon père« , ne pouvait travailler et était constamment à mes côtés, est revenu de la guerre d’Algérie avec un beau fauteuil roulant, et m’a inculqué le sens des mots Valeurs (justement), Respect, Politesse ( je ne confonds pas politesse et grossièreté !!! ), la Foi ,… etc… et m’a donné ce que l’on appelle une bonne moralité, dans l’optique qu’est la mienne, et dans le sens traditionnel et premier de ce mot .

.

D’excellentes études avec un BAC A à la clef, puis entrée très tôt dans la vie active, en tant que militaire puis gendarme jusqu’à ce que … etc…bla,bla,bla, etc… la maladie !!!!

.

.

donc,

Marié, 3 enfants, divorcé, puis remarié, et  un dernier enfant, plus les deux qu’avait mon épouse de son premier mariage; ce qui fait que la tribu compte 6 enfants et …..12 petits enfants le treizième devant être intégré dans notre «  »secte de vikings », au  mois de juillet prochain !

Belle famille qui demande de l’espace …. et nous en avons, demeurant en pleine campagne dans le Nord Cotentin ; pour vous situer : en Basse Normandie, à une vingtaine de kms de Cherbourg …… donc avec les avantages et inconvénients de la mer et de la campagne …..

.

Amateur d’Histoire, de nature et d’actualité, je me propose en toute modestie, de traiter ici de divers sujets liés à la vie, mais aussi à notre Histoire …. éventuellement sur la politique, souvent sur la Religion Catholique, étant fier d’être Chrétien, et ne comptant nullement m’en cacher !!!!

.

Je compte également dénoncer ce que j’estimerai être, à mes yeux, des injustices …..

.

de par ma profession, notamment mon passage au sein de la Gendarmerie, il m’arrivera également d’en discuter et de vous « imposer » quelques pages afférentes à mon ancienne  profession…… que j’ai du interrompre pour raison de santé, la vie m’ayant imposé une invalidité totale et définitive  par  poli-pathologies particulièrement invalidantes, contraignantes et surtout DOULOUREUSES !!!! ( dont des maladies rares et très, très orpheline, un peu comme moi, quoi !!)

.

.

Aussi, il m’arrivera  du fait de ces maladies, de ne pas envoyer de pages certains laps de temps (un ou plusieurs jours), alors ne pensez pas que la boutique est fermée ……j’me soigne !!!

.

——===ooOoo===——

.

Le tout dans la bonne humeur, en toute quiétude et sérénité, mon état de sante pitoyable m’interdisant «  » l’énervement imbécile » » ……

.

Etant moi même courtois, je l’espère tout au moins aux yeux de « l’autre », j’aimerais que les échanges se fassent dans la plus totale courtoisie, voire l’humour et ce  y compris sur la religion ou mon ancienne profession !!! (( be ouais, j’ai appris aussi la tolérance, et cadré ses limites selon mes critères d’ordre moral ))

.

.

——===ooOoo===——

.

Pour commencer,  je voudrais vous faire partager ceci :

.

——===ooOoo===——

.

L’« HENDÉCALOGUE » DE L’HISTORIEN

——===ooOoo===——

.

1. L’histoire, connaissance du passé humain fondée sur le témoignage, est
une discipline scientifique « riche de longs siècles d’expérience » (H.I. Marrou).
Elle est, comme les autres sciences, évolutive et perfectible.
2. L’histoire a pour but et pour raison d’être la recherche d’une vérité
qu’elle sait d’avance relative. L’imperfection congénitale des moyens dont
l’historien dispose pour atteindre cette vérité ne doit pas lui être un motif
de découragement mais, au contraire, un stimulant, pour tenter de s’en
approcher toujours davantage.
3. L’histoire est une science sociale, liée indissolublement aux autres
sciences de l’homme qu’elle ne doit jamais perdre de vue et avec lesquelles
elle doit collaborer fraternellement.
4. L’histoire doit être totale. Rien dans le passé de l’homme ne doit lui être
étranger. Tout est objet d’histoire. Il n’y a pas de « faits historiques » et de
« faits non historiques ».
5. Il n’y a pas d’histoire sans documents, le mot « document » étant pris
dans le sens le plus large : document écrit, figuré, transmis par le son,
l’image ou de toute autre manière.
6. Il n’y a pas d’histoire sans érudition, c’est-à-dire sans élaboration critique
des témoignages, soit par l’historien lui-même, soit par un ou plusieurs
spécialistes. De toute manière, on ne s’improvise pas historien, il y
faut, outre la « vocation », une préparation méthodique.
7. La méthode historique peut être définie comme l’ensemble des procédés
techniques, toujours perfectibles, que l’érudition met à la disposition de
l’historien.
8. L’honnêteté d’esprit et le courage moral sont les qualités essentielles de
l’historien. « La première loi qui s’impose à lui est de ne rien oser dire qu’il
sache faux, la seconde, d’oser dire tout ce qu’il croit vrai » (Cicéron).
9. L’honnêteté d’esprit implique le sens critique, l’historien devant être
sans cesse attentif aux dangers qui le guettent, et dont le plus insidieux
est l’anachronisme. Il doit, en particulier, être toujours prêt à « résister à
ses propres préjugés, à ceux de ses lecteurs, enfin aux illusions que les
contemporains eux-mêmes ont consacrées » (Michelet).
10. Honnêteté d’esprit ne signifie pas indifférence : « L’histoire est une
aventure spirituelle où la personnalité de l’historien s’engage tout entière »
(H.I. Marrou).
11. Enfin l’historien doit s’efforcer d’être un écrivain et un artiste en
même temps qu’un savant, sous peine de manquer l’un des buts de l’histoire,
qui est de rendre la vie aux choses mortes par la force mystérieuse
et incommunicable de la sympathie et du talent.

.
Ch. SAMARAN (dir.), L’Histoire et ses Méthodes,
Encyclopédie de la Pléiade, Paris, 1961, p. XII-XIII.
© Éditions Gallimard.

.

.

Ce petit texte de « commandements à l’usage de l’Historien » me plaît beaucoup et devrait s’appliquer à toutes  les bases de notre société ….

.

les choses ne seraient elles pas plus saines, plaisantes et  claires ? 

.

Au plaisir de vous relire ……

.

——===ooOoo===——

.

Patrick  alias Lazare 

.

Publicités

Une réflexion sur “modification de mon « p’tit mot de bienvenue » …..

  1. Bonjour Patrick,

    Ta page de présentation est bien faite, particulièrement touchante et respire la franchise.
    Nous avons beaucoup de points en commun, santé, famille etc… mis à part le métier, car le mien était plutôt à chatouiller les nuages et attaché aux bretelles du bon Dieu !
    Eh oui, j’ai habillé nos châteaux nos églises et parfois de plus humbles demeures avec celle que l’on appel aussi « la bleue ».
    Noble métier que celui de Gendarme et pas moins noble que le mien de couvreur ardoisier. A l’occasion, je vais « pointer » quelques souvenirs visuels que des coteries ont bien voulu nous laisser au cour du temps.

    L’ardoise nous suit depuis des siècles, aussi, j’ai souvent trouvé des traces écrites, soit de simples signatures datés ou parfois des descriptions de la vie du moment appuyées de dessins pas très élaborés mais assez explicites pour se remettre dans le contexte historique
    Je me souviens, sur un château des bords de Loire, sur une table de plomb destinée à étancher une souche de cheminée , était gravé des scènes de vie et divers écrits dont je n’ai pas le souvenir aujourd’hui. La gravure sur plomb qui m’a le plus marqué, c’est une couronne royale au côté de la guillotine … pas besoin de se torturer le cerveau pour deviner le moment de « l’exécution » de cette oeuvre naïve mais explicite de l’histoire …

    La coutume veut que le couvreur « découvreur » de ces témoignages historiques, face lui aussi une petite bafouille ou un dessin et d’y poser sa signature en toute modestie. Cet acte informel est conforme aux usages qui se perpétuent de générations en générations. Peu le savent, mais l’histoire passe aussi par les toits et les charpentes.
    Sur l’estuaire de la Loire, dans les combles d’une bâtisse du XVII éme, les éléments de charpente ont été taillés dans les mats d’un voilier de l’époque et vu le diamètre de ceux ci, le bateau en question devait être de fort tonnage. Etait-il un de ces négriers qui faisait le triste commerce triangulaire dont Nantes fut une des plaques tournantes de l’Europe ? Aucunes marques visibles ne permet une expertise, les charpentiers ont emporté avec eux le secret de ce bateau qui pour partie fini en l’air … c’est un comble !

    Bon dimanche …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s