La planète Terre comme vous ne l’avez jamais vue

.
——===ooOoo===——
.

La planète Terre comme vous ne l’avez jamais vue

.
——===ooOoo===——
.

 

blue_marble_2012_USA
Bleu Marble 2012 : les nouveaux clichés de la Terre pris par la NASA
© NASA/NOAA/GSFC/Suomi NPP/VIIRS/Norman Kuring

Un satellite météo russe a pris un cliché inégalé de notre planète avec une résolution de 121 millions de pixels. Cette prouesse dépasse celle des célébres clichés « blue Marble » de la NASA, pourtant mis à jour et laisse entrevoir celles du futur satellite météo européen MSG-3. Un régal pour les yeux.

Le satellite météorologique russe Electro L a été mis en orbite début janvier 2011. Ce satellite géostationnaire est positionné à environ 35 405 km d’altitude, sur un point fixe au dessus de l’océan indien. Prévu pour fonctionne pendant dix ans, il a pour mission de prendre des images de la Terre dans le visible et l’infrarouge avec une résolution respectivement de 1 et de 4 km. Ses données permettront de faire des prévisions météorologiques régionales et globales, d’analyser l’état des océans, l’état de l’ionosphère et du champ magnétique de la Terre, selon l’Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

Ce satellite embarque un appareil photo qui se déclenche toutes les 30 minutes en temps normal et toutes les 10 minutes lorsqu’un évènement météorologique exceptionnel doit être suivi.

Son capteur est sensible à quatre plages de longueur d’ondes, trois du spectre visible mais aussi une dans l’infrarouge, qui donne aux clichés bruts leur teinte rouille caractéristique. Ces clichés circulaires de 121 millions de pixels offrent une résolution comprise entre 1 pixel pour 1 km à l’équateur et 1 pixel pour 4 km aux pôles.

Océan IndienImage de la Terre prise par le satellite russe Electro L.

© NTs OMZ

Toutes les images prises par le satellite Electro L sont publiques et disponibles gratuitement. Un site Internet canadien les centralise. Vous pouvez également les récupérer via FTP sur le site de l’agence spatiale russe.

http://www.youtube.com/watch?v=6twFHqJ03_k

Cette vidéo montre une série d’images prises entre le 14 mai 2011 et le 20 mai 2011. Afin de créer une animation fluide, elles ont été mélangées. Nous noterons que l’espace n’apaprait pas autour des images car un cache est appliqué sur le capteur afin de le préserver des rayons du soleil et d’autres étoiles.
© NTs OMZ / James Drake

Ces clichés sont plus précis que les photos de toute beauté pris par les instruments de la NASA et que l’on connait sous la série « Blue marble » dont les dernières photographies offrent pourtant une résolution de 64 millions de pixels.

.
——===ooOoo===——
.

Blue Marble 2012

.
——===ooOoo===——
.

Début 2012, de nouvelles images de notre planète ont été réalisées par l’agence spatiale américaine (NASA) grâce au nouveau satellite d’observation de la Terre Suomi NPP. Si il s’agit d’assemblages photographiques, le résultat est, là aussi, exceptionnel et couvre la majeure partie de la Terre. La Terre est ainsi visible comme si nous étions placés à environ 12 740 km de la surface de notre planète.

Blue Marble 2012 Afrique© NASA/NOAA/GSFC/Suomi NPP/VIIRS/Norman Kuring

.
——===ooOoo===——
.

MSG-3, le futur satellite météo européen

.
——===ooOoo===——
.

Le premier satellite de la série Meteosat de Seconde Génération (MSG), MSG-1, a été lancé en 2002 et rebaptisé Meteosat 8 une fois sur orbite. MSG-2, alias Meteosat 9, l’a suivi trois ans plus tard. Tous deux ont assuré avec succès la continuité de la famille de satellite météorologiques opérationnels qui avait démarré avec Meteosat 1 en 1977.

Les satellites MSG offrent, toutes les 15 minutes, des images très détaillées de l’Europe, de l’Atlantique Nord et de l’Afrique qui sont utilisées par les météorologues et les agences météorologiques nationales.

MSG-3, l’avant-dernier de la série doit être mis sur orbite cet été. Peu après son décollage de Kourou, en Guyane française, il sera injecté sur l’orbite géostationnaire, à 36 000 km au dessus de l’équateur.

Outre le suivi des évolutions des masses nuageuses et de la température pour améliorer la précision des prévisions météorologiques, MSG-3 assure deux missions secondaires dans les domaines de la climatologie et de l’aide aux secours.

La charge utile GERB (Global Earth Radiation Budget) mesure le bilan radiatif de la Terre. Ce rapport entre la quantité d’énergie reçue et la quantité d’énergie rayonnée par notre planète de jour comme de nuit fournit de précieuses informations sur la circulation atmosphérique et la distribution des énergies.

Ces nouvelles générations de satellite d’observation n’ont pas fini de nous étonner tout en nous faisant prendre un peu de recul sur la fragilité de notre support de vie.

..
——===ooOoo===————===ooOoo===——
..

Patrick

sources :

== http://jointmission.gsfc.nasa.gov/science/feature2012-0125a.html

== http://fr.rian.ru/science/20110121/188392685.html

== http://jointmission.gsfc.nasa.gov/science/feature2012-0125a.html

== http://www.notre-planete.info/

== http://www.clubic.com/insolite/actualite-491498-terre-satellite-russe-elektro-121-megapixels.html

== http://www.redorbit.com/news/space/1112534522/russian-satellite-takes-121-megapixel-image-and-video-of-earth/

== http://www.esa.int/esaCP/SEMO1Z7YBZG_France_0.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s