.
——===ooOoo===——
.

Grande Bretagne :

les conséquences de l’Equality Act

.
——===ooOoo===——
.

.

On se moque de nous. La soi-disant political correctness se déchaîne encore contre les Chrétiens en Grande-Bretagne. Il s’agit cette fois de l’Église Réformée de Norwich. Depuis 2008 les fidèles de cette église tiennent sur la place du marché un kiosque d’information et y vendent des livres et des articles religieux, dont un prospectus intitulé « Why not Islam » (pourquoi dire “non” à l’islam), dans lequel, de manière simple et inoffensive, sont énumérées les raisons pour lesquelles, d’après les Chrétiens, on ne peut partager les principes de la religion musulmane.

Alan Clifford

Or, bien que ce prospectus ait été écrit il y a plus de dix ans par le Pasteur de cette église, le Révérend Alan Clifford, l’Administration Communale de Norwich vient d’en interdire la distribution et a délogé de la place les fidèles, et ce de façon définitive, suite à la pétition déposée par un citoyen zélé. Comme si cela ne suffisait pas, la communauté de la Norwich Reformed Church a été tout bonnement expulsée de l’Eaton Community Park, bâtiment dans lequel depuis 18 ans elle célébrait tous les dimanches le service religieux, puisque cet immeuble appartient à la Commune (rappelons au passage que le manque d’autonomie des églises à cet égard est de fait un lourd problème pour le protestantisme).

Ce qui rend l’épisode encore plus tragicomique, c’est que la police de Norwich, chargée de l’enquête suite à cette plainte, a reconnu officiellement que le contenu et le ton du prospectus ne contenaient aucun élément répréhensible. Rien d’illicite donc d’un point de vue pénal. Et pourtant, la Commune de Norwich a considéré qu’elle devait traiter cet évènement de manière radicale, au nom de la fameuse loi sur l’Égalité, dite Equality Act 2010, un outil dont le politiquement correct se sert pour lutter contre tout ce qui pourrait être signe d’« instigation à la haine » et d’« intolérance ».

.

Equality Act 2010

.

Le politiquement correct s’appuie paradoxalement sur cette loi pour mettre en place, fort paradoxalement, un comportement spécifique, particulièrement haineux et intolérant à l’égard des Chrétiens. C’est pour cette raison que le Révérend Clifford a publiquement dénoncé le comportement de l’administration de Norwich, indiquant qu’il s’agissait là d’une « forme extraordinairement stupide d’application du politiquement correct », et a déposé une plainte pour pure violation du droit fondamental de liberté d’expression, d’autant que les forces de police n’ont trouvé aucun abus dans l’exercice de ce droit à la liberté d’expression.

La Commune de Norfolk, qui est allée jusqu’à lancer une campagne de sensibilisation contre toute forme de haine et d’intolérance, continue pour sa part à camper sur ses posisitons à l’égard de la communauté chrétienne menée par le Révérend Alan Clifford, et répète à l’envi qu’elle défend le droit imprescriptible qu’est celui de « garantir les bonnes relations entre les citoyens de religions et d’origines culturelles diverses ». C’est donc au nom de ce “devoir” qu’elle a décelé dans le prospectus distribué par les fidèles de la Norfolk Reformed Church, une incitation grave à la haine anti-musulmane, une forme odieuse d’islamophobie, telle que l’a définie et interdite le Norfolk Multi Agency Protocol (NMPA), qui est un règlement communal péremptoire et draconien qui veille à la coexistence pacifique des membres d’une communauté devenue désormais multiethnique.

.

.La Commune de Norfolk

.

.

Bref, de tous ces épisodes de haine contre les Chrétiens, ce que l’on retient c’est en fait la question suivante: mais que se serait-il passé si par exemple quelqu’un avait distribué sur une place de marché un prospectus intitulé “ Pourquoi dire non à la chrétienté ”? Pour dénoncer, par exemple les positions du Christianisme sur les questions de l’homosexualité, de l’avortement de la contraception, de l’euthanasie, du trafic des embryons pour la recherche scientifique, et ainsi de suite. Mais la réponse n’est que trop facile : justement, il ne se serait en fait rien passé. Et tant pis pour l’inflexible et sévère Norfolk Multi Agency Protocol. (G. A.)

 

 

 

.


——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Patrick

sources :

http://www.correspondanceeuropeenne.eu/

http://www.norfolk.gov.uk/

http://www.guardian.co.uk/law/2011/oct/03/equality-act-first-anniversary

http://www.waterstones.com/waterstonesweb

http://www.dft.gov.uk/news/

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s