Petit texte à l’intention des donneurs de leçons,

.

 .
 .
Petit texte à l’intention des donneurs de leçons, 
 
les « saint Parfait » de notre société
juges de tout et n’importe quoi 
mais surtout pourfendeurs courageux
du catholicisme !!!
.
.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.
chrétiens célèbres
Chrétiens célèbres
 
 
(( ce billet est adressé à divers journalistes et blogueurs qui utilisent ces méthodes …))
 
 
 

Cela fait quelques mois que je lis  les écrits de la presse de gauche à 90 %,, et quelques 

 
blogueurs gauchisants ou franchement incultes  !  
 
Je me demande bien pourquoi !!!
 

Journaliste
Arroseur.jpg
 
Ces 90% de journalistes écrivant des billets, articles, chroniques, etc…  ont la science infuse 
 
et utilisent une figure de style qui consiste à dénigrer et abaisser les personnages du sujet 
 
qu’ils traitent … ( voire, « mal traitent) !!!
 
Dans ce cas précis, le retrait de sa fonction de Benoït XVI, vous avez le droit de ne pas être 
 
croyant et de le dire, aucun soucis,;
 
 
Par contre vous êtes ridicules dans votre façon de traiter le pétrinien Benoît XVI !!!!
 

Notre Très Saint Père Benoit XVI a décidé de se retirer dans une vie de prières 
 
pour les raisons ci-dessous exposées. Remercions-le pour son magnifique 
 
pontificat, pour ces actes de grand courage et de grande liberté de paroles et de 
 
conscience …. 
 
prions pour lui !!!!!
 
Benoît XVI
Image illustrative de l'article Benoît XVI
Benoît XVI le 17 octobre 2010
Biographie
Nom de naissance Joseph Alois Ratzinger
Naissance 16 avril 1927 (85 ans)
Marktl (Bavière,Allemagne)
Ordination sacerdotale 29 juin 1951
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 19 avril 2005 (78 ans)
Intronisation 24 avril 2005
(7 ans, 9 mois et 23 jours)
Fin du pontificat 28 février 2013 (85 ans)
(théorique)
par renonciation
Précédent Jean-Paul II
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
27 juin 1977 par le
pape Paul VI
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 28 mai 1977
Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi
25 novembre 1981 – 13 mai 2005
Précédent Mgr Franjo Šeper Mgr William Levada Suivant
Archevêque de Munich et Freising
28 mars 1977 – 15 février 1982
Précédent Julius August Döpfner Friedrich Wetter Suivant

Blason
Devise et Armoiries
« Nos ergo debemus sublevare huiusmodi,
ut cooperatores simus veritatis. » (3Jo 1. 8)
(Nous devons servir de cette manière
que nous soyons coopérateurs de la vérité.)1
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
modifier Consultez la documentation du modèle
 
Effectivement, pourquoi ne pas respecter ce brave homme âgé et usé, et qui est très 
 
certainement, infiniment plus érudit que vous tous réunis au sain   des collaborateurs
 
de vos journaux et  sites …
 
 
Vous êtes « petits » , vous ne méritez aucunement que l’on s’arrête à vous lire et je résilie dès 
 
maintenant mon abonnement à vos courriels d’information … ils se reconnaîtrons !

Journalistes et rédacteurs à

Radio-Canada/CBC à Montréal en 1944.
 
 
Est ce que vous connaissez le sens du mot « respect » ?  Que savez vous de l’histoire Papale ? 
 
 
Vous choisissez comme l’a fait F. Hollande et autres socialistes ou gauchistes de tous poils 
 
de vous moquer, de vous gausser bêtement de cet homme qui se retire face aux difficultés
 
qu’il a évoquées pour justifier sa décision …. pas mal devraient prendre exemple et se taire, 
 
quand on connaît les manières d’agir de vos « idoles » tels F Mitterrand; l’homme aux mains 
 
ensanglantées du sang des algériens, et sûrement d’autres ( Rainbow Warrior  pour ne citer 
 
qu’un exemple ) !!! et je ne cite que F Mitterrand,  celui qui a menti sur sa santé, qui
écoutait illégalement des centaines de personnes, qui a vidé nos caisses en distribuant
l’argent du contribuable à tort et à travers, etc, etc …. ((je vous passe les socialo/
communistes d’avant guerre et ses débuts jusque mi 1942…. je peux vous faire un
exposé des faits et actes les concernant …  et ce n’est pas glorieux )) .
 
 
Je n’ai jamais lu personne chez vous s’exprimer sur ces sujets (????) , et cela vous fait devenir
 
 verts de colère quand nous évoquons les « méthodes socialistes/ gauchistes » résultant sur 
 
la mort de 100 millions (au bas mot)  d’êtres humains  et sur le souffle pestilentiel de cette
idéologie à vomir !
 
 
 
L’info à sens unique !!! 
 ——===ooOoo===——
 
 
Cela s’appelle «  »la dictature de la presse » », alors arrêtez vous donc sur les personnages de 
 
gauche et respectez donc un peu  l’Eglise … ( un antiquaire, des gars qui roulent étranger et 
 
prêchent le consommer patriotique, les collectionneurs de montres, etc…etc…. )
 
 
Vous ignorez sûrement les bienfaits que l’Eglise a apportés à l’humanité …. l’enseignement, 
 
les colonies de vacances, la charité, l’aide aux juifs pendant la dernière guerre mondiale sans 
 
omettre le soutien financier à l’effort de guerre,  les centres de soins, hôpitaux, etc, etc, …… !!!!!
existe -t-il des homologues de Soeur Emmanuelle, Mère Thérèsa, Saint Martin,
 
l’Abbé Pierre , etc….parmi les journalistes ou autres religions ????????

 

Sœur Emmanuelle

Description de l'image  SoeurEmmanuelle.jpg.
 
Alors en conclusion, essayez d’êtres impartiaux, de respecter autrui, et  traitez les sujets avec 
 
égalité …. l’Eglise est souvent la cible de vos critiques et moqueries, aussi je vous suggère d’en
 
faire de même avec , les juifs, les bouddhistes, les adorateurs de l’oignon, les musulmans,
les sectes innombrables qui pullulent …. mais  NON …..
 
 
 ——===ooOoo===————===ooOoo===——
«  »TOUJOURS L’EGLISE CATHOLIQUE !!! «  »
 ——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 
Il en est de même sur de nombreux sujets, vous abusez
du pouvoir de la PRESSE et cela est inadmissible !!!

 .

Complexe ou solution de facilité …..  aisé de se moquer de ceux qui ne ripostent pas !!! 

Un peu de modestie mesdames et messieurs les cathophobes , nous Croyons en
Notre Seigneur et Dieu, la Vierge Marie, le Saint Esprit et tous les Saints, et en sommes
FIERS !!! 
 
.

La Bible, recouverte de symboles

catholiques romains.
.
 
Voici deux ou trois citations qui vous vont à ravir :
 
 .
« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » 
George Orwell
 .
« La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle d’autrui.  »
Jean-Jacques Rousseau
 .
«  »Ah ! que de volumes n’écrirait-on point si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie absolue. » »
Boris Vian
 .
 » J’ai été enfant de choeur et militant socialiste. C’est dire si j’ai entendu des conneries. ». 
Michel Audiard
 .
 .
pour en finir je vous transmet un texte qui peut s’adapter à divers sujets, mais ici traitant 
 
de l’Histoire …. écrit par un illustre historien !!!! 
mettez le donc en pratique, respectez ces quelques règles et vous pourrez alors peut être parler 
de notre Religion, la connaissant un peu mieux, et surtout en respectant ceux qui croient !
Si quelques mots vous blessent je vous demande pardon, mais je voudrais vous ouvrir les
yeux, aux fins de dialogue et non d’insultes et mots virulents, vitriolés, et blessants !!!
.
RESPECT, voici un beau mot, s’accordant avec tolérance et ouverture d’Esprit !!!
 
 .
.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 
.
.
L’« HENDÉCALOGUE » DE L’HISTORIEN
 .
 .
1. L’histoire, connaissance du passé humain fondée sur le témoignage, est
une discipline scientifique « riche de longs siècles d’expérience » (H.I. Marrou).
Elle est, comme les autres sciences, évolutive et perfectible.
 .
2. L’histoire a pour but et pour raison d’être la recherche d’une vérité
qu’elle sait d’avance relative. L’imperfection congénitale des moyens dont
l’historien dispose pour atteindre cette vérité ne doit pas lui être un motif
de découragement mais, au contraire, un stimulant, pour tenter de s’en
approcher toujours davantage.
 .
3. L’histoire est une science sociale, liée indissolublement aux autres
sciences de l’homme qu’elle ne doit jamais perdre de vue et avec lesquelles
elle doit collaborer fraternellement.
 .
4. L’histoire doit être totale. Rien dans le passé de l’homme ne doit lui être
étranger. Tout est objet d’histoire. Il n’y a pas de « faits historiques » et de
« faits non historiques ».
 .
5. Il n’y a pas d’histoire sans documents, le mot « document » étant pris
dans le sens le plus large : document écrit, figuré, transmis par le son,
l’image ou de toute autre manière.
 .
6. Il n’y a pas d’histoire sans érudition, c’est-à-dire sans élaboration critique
des témoignages, soit par l’historien lui-même, soit par un ou plusieurs
spécialistes. De toute manière, on ne s’improvise pas historien, il y
faut, outre la « vocation », une préparation méthodique.
 .
7. La méthode historique peut être définie comme l’ensemble des procédés
techniques, toujours perfectibles, que l’érudition met à la disposition de
l’historien.
 .
8. L’honnêteté d’esprit et le courage moral sont les qualités essentielles de
l’historien. « La première loi qui s’impose à lui est de ne rien oser dire qu’il
sache faux, la seconde, d’oser dire tout ce qu’il croit vrai » (Cicéron).
 .
9. L’honnêteté d’esprit implique le sens critique, l’historien devant être
sans cesse attentif aux dangers qui le guettent, et dont le plus insidieux
est l’anachronisme. Il doit, en particulier, être toujours prêt à « résister à
ses propres préjugés, à ceux de ses lecteurs, enfin aux illusions que les
contemporains eux-mêmes ont consacrées » (Michelet).
10. Honnêteté d’esprit ne signifie pas indifférence : « L’histoire est une
aventure spirituelle où la personnalité de l’historien s’engage tout entière »
(H.I. Marrou).
 .
11. Enfin l’historien doit s’efforcer d’être un écrivain et un artiste en
même temps qu’un savant, sous peine de manquer l’un des buts de l’histoire,
qui est de rendre la vie aux choses mortes par la force mystérieuse
et incommunicable de la sympathie et du talent.
 .
 .
Ch. SAMARAN (dir.), L’Histoire et ses Méthodes,
Encyclopédie de la Pléiade, Paris, 1961, p. XII-XIII.
 
 
 


——===ooOoo===————===ooOoo===——
 
Cela soulage de dire la vérité aux faussaires de
l’histoire et falsificateurs sans vergogne  ….
 .
 .
Je vous salue bien, mais sachez que ce n’est pas avec respect ! !! (( cela se mérite, par exemple
 .
quand un individu fait passer son DEVOIR, avant SES DROITS …))
 .
lien vers la charte du journaliste…. à revoir !!!!!!
 .
.
Et la lecture de vos écrits depuis quelques mois m’a amené à cette conclusion 
 .
 .
Signature :
……………………………………………………………….
Un ex lecteur qui met cette lettre sur son blog, en réponse à tous les journalistes ( cette façon 
 .
d’agir est-elle du journalisme ?!?!?! ) que j’ai pu lire adoptant ces méthodes quasi totalitaires !!!
 .
.
 .
Patrick 
 .
.
 
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 

Giotto, Vierge à l’enfant (v. 1320)

. .
pour vous aider, et vous montrer la voie , cette prière à la Vierge Marie  :
 .

Vierge Marie, Mère du bel Amour,

Mère qui n’avez jamais abandonné un enfant qui crie au secours,

Mère dont les mains travaillent sans cesse pour vos enfants bien aimés,

car elles sont poussées par l’Amour divin et l’infinie Miséricorde qui

déborde de votre cœur, tournez votre regard plein de compassion vers moi.

Voyez le paquet de « nœuds » qui étouffent ma vie.

Vous connaissez mon désespoir et ma douleur.

Vous savez combien ces nœuds me paralysent.

Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les « nœuds » de la vie de

vos enfants, je dépose le ruban de ma vie dans vos mains.

Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à votre aide miséricordieuse.

Dans vos mains, il n’y a pas un seul nœud qui ne puisse être défait.

Mère toute puissante, par votre grâce et par votre pouvoir d’intercession

auprès de votre Fils Jésus, Mon Libérateur, recevez aujourd’hui ce « nœud »……

(le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je vous demande de le défaire

et de le défaire pour toujours. J’espère en Vous.

Vous êtes l’unique Consolatrice que Dieu m’a donnée, vous êtes la forteresse de mes

forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m ‘empêche

d’être avec le Christ.

.

Accueillez mon appel.

Gardez-moi, guidez-moi,

protégez-moi.

Vous êtes mon refuge assuré.

Marie, Vous qui défaites les nœuds,

priez pour nous.


Neuvaine à « Marie qui défait les nœuds »

 

Vierge de Vladimir (Russie,xiie siècle)

.
 
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
Charles Samaran 
Charles Samaran est un archiviste et historien français, né le 28 octobre 1879 à Cravencères (Gers)
et mort le 15 octobre 1982 à Nogaro (Gers), à plus de 102 ans.
>Académie des inscriptions et belles-lettres : membre (1941-1982)
>Comité des travaux historiques et scientifiques : président (1960-1982)
>Comité international de paléographie latine
>Commission du Vieux Paris
>Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers
>Société de l’École des chartes : membre Président (1943-1944)
>Société de l’histoire de France : secrétaire
>Société nationale des antiquaires de France : membre résidant

Bibliographie

Liste partielle des travaux de Charles Samaran :
La fiscalité pontificale en France au xive siècle (période d’Avignon et grand schisme d’Occident), Paris, A. Fontemoing, 1905.
La maison d’Armagnac au xve siècle et les dernières luttes de la féodalité dans le Midi de la France, Paris, A. Picard et fils, 1907.
Les diplômes originaux des Mérovingiens : fac-similés phototypiques avec notices et transcriptions, éd. Ph. Lauer, Ch. Samaran, préf. Maurice Prou, Paris, E. Leroux, 1908.
D’Artagnan, Capitaine des mousquetaires du roi, histoire véridique d’un héros de roman, Paris, Calmann-Lévy, 1912.
Jacques Casanova, Vénitien, une vie d’aventurier au xviiie siècle, Paris, Calmann-Lévy, 1914.
Jean de Bilhères-Lagraulas, cardinal de Saint-Denis, un diplomate français sous Louis XI et Charles VIII, Paris, Éditions Honoré Champion, 1920. (Extrait par Paul-André Lesort).
La chronique latine inédite de Jean Chartier (1422-1450), Paris, Champion, 1928.
Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, Paris, CNRS, 1959.
L’ Histoire et ses Méthodes, Paris, Gallimard, « Encyclopédie de la Pleïade », 1961.
Pierre Bersuire, prieur de Saint-Eloi de Paris, 1290?-1362, Paris, Imprimerie nationale, 1962.
Paysages littéraires du Valois, de Rousseau à Nerval, Paris, Klincksieck, 1964.
La Gascogne dans les registres du trésor des chartes, Paris, Bibliothèque nationale, 1966.
D’Artagnan, capitaine des mousquetaires du roi, histoire véridique d’un héros de roman, Auch, impr. T. Bouquet, 1967.
La Fiscalité pontificale en France au xive siècle, période d’Avignon et grand schisme d’Occident, Paris, E. Boccard, 1968.
Inauguration d’une plaque sur la maison de Joseph de Pesquidoux à Perchède le 11 septembre 1971, Paris, Typ. de Firmin-Didot, 1972.
La maison d’Armagnac au xve siècle et les dernières luttes de la féodalité dans le Midi de la France, Genève, Slatkine-Megariotis Reprints, 1975.
Recueil d’études de Charles Samaran… une longue vie d’érudit, Genève et Paris, Droz, Librairie Champion, « Hautes études médiévales et modernes », 1978.


——===ooOoo===————===ooOoo===——
.


.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s