Destinées itinérantes des grands imagiers de la fin du Moyen Âge – Cour de France.fr

See on Scoop.itHistoire8

Baudoin, Jacques, « Destinées itinérantes des grands imagiers de la fin du Moyen Âge », dans Francia, 14, 1986, p. 139-167. Extrait de l’article Un (…)

Pat Lec‘s insight:

Extrait de l’article

Un ouvrage récent, consacré à la statuaire de la fin du Moyen Âge, nous a permis de mettre en évidence le rôle de quelques grands artistes, spécialisés dans la production d’images sculptées, et dénommés, suivant l’usage de leur temps, tailleurs d’images ou imagiers. Cet ouvrage se présente comme l’élargissement, à l’échelle européenne, d’une thèse antérieure, relative à l’action de quelques imagiers plus spécialement français. 
La fonction d’imagier, qu’il faut se garder de confondre avec celle du peintre, doreur ou enlumineur, résulte d’une longue évolution. Au XIIIe siècle, les bâtisseurs des cathédrales se partagent entre deux corps de métiers : des maîtres d’œuvre, qui cumulent les fonctions d’architecte et de sculpteur, et des tailleurs de pierre, dont le rôle effacé se réduit à celui d’exécutants. les maîtres d’œuvre se recrutent parmi les tailleurs de pierre les plus qualifiés, et leurs déplacements lointains sont justifiés, en priorité, par leur promotion et leur réputation.

Lire la suite (Perspectivia.net)

See on cour-de-france.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s