L’humain d’abord, ce barbarisme au visage humaniste

See on Scoop.itHistoire8

La manœuvre des partis d’extrême-gauche consiste à vous accuser en creux d’inhumanité.

Pat Lec‘s insight:

On a pu voir fleurir, depuis quelques années, un slogan enchanteur, celui de « l’Humain ». Un slogan bien plus qu’une idée, une notion ou un concept. Un concept, disons, est réputé retenir en soi l’ensemble de ce qu’il définit. Et fera par conséquent l’objet d’une définition. À son opposé, un slogan fait signe vers l’immédiateté de la compréhension, vers le sous-entendu, vers l’évidence, vers le bon sens de tous (bien loin du sens commun) ! Il indique une idée que nous intégrons et partageons a priori, avant toute tentative d’explication, une idée naturelle, aurions-nous envie de dire, innée. Et le paradoxe de cette idée d’humain est que nous, humains, sommes donc censés comprendre cette idée et l’incarner, faute de quoi nous serions aussitôt taxé d’inhumains. Nous n’avons pas le choix !

 

Aussi, ce n’est plus à notre qualité d’Homme ou d’être doué de raison, ou d’être moral, mais à l’Humain que nous sommes que ce slogan s’adresse, s’autorisant ainsi à escamoter toute tentative d’explication. C’est l’humain qui parle en nous, ce barbarisme.

Une première définition pourrait se faire en creux : l’humain est le refus de tout ce qui est inhumain. L’humain d’abord, c’est préférer ce qui fait de nous des Humains (J’allais dire des hommes… mais non !). L’argent, la réussite, l’individualité, l’égoïsme, tout cela est donc à proscrire. Du balai ! Il y a ceux qui ont un cœur, les Humains, et les autres hommes. Sorte de derniers hommes qui ne comprennent toujours pas… Car c’est un geste vers notre compréhension qui nous est demandé, une invitation à l’introspection, à une plongée visant à retrouver ce qui git en chacun, ce qui fait la vérité de notre humanité : l’Humain !

L’humanité donc…

Ainsi, la première manœuvre des partis d’extrême-gauche aura consisté à vous faire croire, voire vous accuser, d’inhumanité, si vous ne reconnaissez pas cette fibre collective en vous, ce sentiment commun. Pour être Humain, chassez d’abord tout ce qui peut vous être propre et peut vous distinguer des autres ! Vous êtes un être commun. Et si cette égalité de nos âme n’existe pas, il faudra l’inventer.

Tout doit être humanisé. Soit. L’Humain est donc cette qualité d’âme qu’il faut dénicher en nous, si ce n’est déjà fait, pour indiquer comment le bien peut être fait. L’humain sera donc non seulement ce que je suis profondément mais encore la façon dont je dois régenter le monde : humaine la société, humains les animaux. L’humain devient la mesure de toute chose et la négation de juris de toutes les libertés individuelles.

See on www.contrepoints.org

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s