Un rendez-vous avec le Pape – AED

See on Scoop.itreligion Catholique, Chrétienne

Brésil Un rendez-vous avec le Pape AED International Adaptation Robert…

Pat Lec‘s insight:

« Je regarde avec joie vers juillet prochain, à Rio de Janeiro ! Je vous donne rendez-vous dans cette grande ville du Brésil ! a lancé le Pape François à la jeunesse du monde, le jour du dimanche des rameaux. 

 

Par son invitation, il ne pensait pas seulement aux jeunes des pays les plus riches, qui peuvent se permettre le voyage à Rio. « Allez donc, enseignez toutes les Nations » est la devise de ces Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ). Des jeunes venus de partout dans le monde vont converger pour témoigner ensemble de Jésus Christ. Et ce sont justement les jeunes des pays dans lesquels les chrétiens sont affligés et en détresse qui rendent un témoignage particulier. Ils seront eux-mêmes encore renforcés en faisant l’expérience qu’ils partagent leur foi avec des millions d’autres jeunes. Ils ne sont pas une minorité, mais appartiennent à la grande famille de l’Église universelle !

 

Il y aura 100 jeunes de Bagdad qui vont représenter leurs contemporains d’Iraq en participant aux JMJ. Le Pape François a très à cœur le sort des chrétiens d’Irak. Lorsque le nouveau Patriarche chaldéen catholique Louis Raphael Sako a rendu visite au Saint-Père une semaine après son élection, et lui a parlé de la souffrance des chrétiens irakiens, le Pape a été ému aux larmes. Mille martyrs chrétiens en dix ans seulement, soixante églises attaquées, la peur, la mort et la persécution à chaque pas. Le « rendez-vous avec le Pape » affermira et encouragera les jeunes iraquiens. Il leur montrera que nous ne sommes pas des marginaux. Grâce à une contribution de 26 500 $, l’Aide à l’Église en Détresse (AED) permettra à des jeunes de Bagdad de répondre eux aussi à l’invitation du Pape.

 

Et que dire de ceux d’Haïti et d’Égypte

 

Les jeunes d’Haïti ont aussi bien besoin d’encouragement, car leur pays est le plus pauvre d’Amérique latine et l’un des moins développés au monde. La violence, les catastrophes naturelles telles que le tremblement de terre dévastateur de janvier 2010 qui a fait plus d’un quart de million de morts, les troubles politiques, la pauvreté, la faim… Enfin, le pays n’a échappé à rien de ce qu’on peut imaginer comme souffrance.

 

Chaque diocèse du pays doit envoyer deux représentants à Rio, afin qu’ils transmettent à leurs contemporains le feu de leur enthousiasme leur procurant ainsi le sentiment de faire partie de l’Église universelle. Le désespoir n’aura pas le dernier mot. La rencontre avec le Saint-Père et avec des millions d’autres jeunes du monde entier sera pour eux une expérience inoubliable. Certains diocèses d’Haïti organiseront, en août, leur propre rencontre de la jeunesse pendant lequel ce message sera transmis aux garçons et aux filles n’ayant pas pu se rendre à Rio.

 

Par conséquent, non seulement  l’AED supportera une partie des frais de voyage des jeunes qui se rendront à Rio, mais elle soutiendra aussi à hauteur de 16 000 $ la rencontre de jeunes du diocèse haïtien de Jérémie à laquelle près de 1000 jeunes des 39 paroisses participeront.

 

Des jeunes égyptiens doivent aussi participer aux JMJ. Dans leur pays, la jeunesse est déçue. Le « printemps arabe » s’est transformé en hiver, et les espoirs ont été trompés. La vie est plus difficile que jamais, surtout pour les chrétiens. Avec 13 250 $, l’AED aidera 49 jeunes à devenir des ambassadeurs de l’espérance pour l’Église de leur pays.

 

Il est important de vivre cette expérience. Dès le début, cette expérience de foi vécue par la rencontre vivante, la conversation personnelle, le contact est quelque chose dont il est question dans l’Évangile. Il est toutefois également nécessaire d’étayer l’enthousiasme par des connaissances, et de se préparer adéquatement à l’événement. C’est pourquoi l’AED soutient la distribution de 1 million d’exemplaires du catéchisme de la jeunesse « Youcat », qui avait déjà connu un grand succès lors des dernières Journées Mondiales de la Jeunesse à Madrid.

 

Le Pape François se réjouit d’avance des JMJ. Il a dit dans son homélie du dimanche des rameaux : « Les jeunes doivent dire au monde : il est bon de suivre Jésus ; il est bon d’aller avec Jésus ; le message de Jésus est bon ; il est bon de sortir de soi-même, vers les périphéries du monde et de l’existence pour apporter Jésus. Aidons les jeunes des pays dans lesquels l’Église est en détresse à répondre à son invitation !

 

 

 

Robert Lalonde

Responsable de l’infomation

See on ofs-de-sherbrooke.over-blog.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s