Enquête&Débat » Les miracles de Lourdes dénaturés sur France 4

See on Scoop.itreligion Catholique, Chrétienne

Par Lucien Daly (photo), ancien directeur de recherche au CNRS, auteur deDieu les miracles et la science (éditions Tatamis).

Pat Lec‘s insight:

Lettre ouverte à Patric Jean (producteur réalisateur des Productions Blackmoon)

Cher Monsieur,

Beaucoup des thèmes que vous annoncez dans les productions de Blackmoon sont a priori louables : La raison, le scepticisme, le progrès, la justice. Ce désir de lutter contre les manipulations, les arnaques à la croyance qu’elles soient superstitieuses, sociales ou commerciales est juste. Ce combat contre l’irrationnel, les pseudo-sciences, les médecines parallèles, mais aussi les informations trouées au service de dominants est justifié.

Cependant, il faut faire très attention à bien comprendre les limites de la rationalité et d’éviter de considérer comme irrationnels des scénarios que certains voudraient nous faire  passer pour rationnels, et vice versa. C’est pourquoi, je tiens à vous faire part de mes réserves sur certains aspects de la zététique que vous mettez en avant avec son principal promoteur Henri Broch, et sur mon désaccord sur la façon dont vous déformez les miracles et ceux de Lourdes en particulier.

 D’abord, permettez moi de me présenter. Je suis un scientifique, ancien Directeur de recherche au CNRS et Chargé de cours à l’Université Paris 6, et vous pouvez d’ailleurs me situer pleinement sur internet.

J’avais déjà tenté d’attirer votre attention sur à propos de votre film documentaire “Les miracles religieux”, diffusé sur France 5 en juin 2012, en vous précisant qu’il traduisait l’obscurantisme scientifique ou le scientisme des auteurs, qu’il signait leur volonté de détruire notre civilisation judéo-chrétienne et qu’il était donc une véritable insulte aux milliers de familles chrétienne française qui chaque année font faire leur première communion à leurs enfants et aux milliers de pèlerins qui vont chaque année à Lourdes dans l’espoir d’être guéris.

En ce qui concerne la zététique parlons d’abord de l’obscurantisme scientifique de ce groupe et de Henri Brock, fondateur du laboratoire de Zététique et de l’enseignement de Zététique à l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Il est étonnant que ce scientifique, physicien spécialiste de mécanique quantique, soutenu par des personnalités, comme Georges Charpak ou Albert Jacquard, et que j’avais d’ailleurs toujours considéré comme un bon scientifique, n’ai pas encore compris, comme malheureusement encore beaucoup de ses collègues, que la science ne peux pas être implacable puisqu’elle possède des limites (ou du moins elle est effectivement implacable si l’on reconnaît ses limites).

En effet, comme l’a si bien expliqué Christian de Duve (scientifique prix Nobel) qui n’est pourtant pas croyant, le matérialisme méthodologique, le scientisme, qui consiste à prétendre que toutes les manifestations de l’Univers peuvent s’expliquer par les lois de la physique et de la chimie, n’est en fait qu’une hypothèse, puisque certains faits ou certaines questions comme l’une des plus connues “pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien” resteront toujours sans réponse. Dans ce dernier cas, la science est totalement limitée ; elle nous met face à notre ignorance totale. Mais il existe des cas où la science n’est que limitative : on ne sait pas et on ne saura jamais, mais on sait pourquoi on ne sait pas. Le cas classique est celui où l’on sait maintenant pourquoi il n’est pas possible de connaître en même temps la position et la vitesse d’une particule atomique : c’est le principe d’incertitude qui le démontre et cela n’aurait sans doute pas du échapper à Henri Brock, puisqu’il est spécialiste de cette mécanique !. Certains appellent cela l’incomplétude et c’est le paradigme récent que aucun scientifique ne devrait ignorer. Eh oui, la science est donc bien explicative, elle permet certes de faire progresser nos connaissances, mais elle est aussi parfois limitée et parfois aussi limitative, et le scientisme consiste à négliger ces deux derniers cas !

Eh bien, les véritables miracles, qui sont les seuls faits aptes à donner une certaine objectivité à la foi chrétienne, correspondent à ce dernier cas : Un miracle est un fait que la science ne pourra jamais expliquer ni reproduire, mais elle dit pourquoi[1]. Par exemple, l’impossibilité prouvée par la science (on ne peut pas vivre sans manger et boire parce que l’on connaît bien les délais de survie en cas de privation) de pouvoir vivre sans boire et sans manger[2]  durant 52 ans comme notre mystique chrétienne et miraculée quasi contemporaine Marthe Robin prouve qu’il s’agit bien là d’un miracle et non d’un succédané de miracle comme ceux que Brock nous présente triomphalement dans le film en question. Bien sur que le linceul de Turin peut être une mystification, comme les larmes de la Vierge ou la liquéfaction du sang de saint Janvier, mais ces faits ne constituent guère de véritables miracles comme les innombrables faits qui se sont produits de tous temps sur nos mystiques chrétiens ou certains de nos malades incurables de Lourdes, et que ce cher Henri se garde bien de traiter !

Quant à ce qui est dit dans le projet “Lazarus lève le voile”, on trompe, volontairement ou non, l’auditoire sur cette question des miracles, d’abord en ne traitant que des guérisons miraculeuses de Lourdes et non pas de façon plus générale les miracles beaucoup plus complexes de nos mystiques chrétiens, et ensuite en faussant les résultats présentés ce qui est encore plus grave. Entre autres biais statistiques, vous affirmez que l’observation à Lourdes de “1 guérison sur 250.000 visiteurs malades passés par la grotte” et l’observation en médecine classique de “1 guérison inexpliquée pour 300.000 malades” sont comparables, Or, cela représente quand même une augmentation statistique de 20%. Les arguments du zèbre en question qui se déguise en zombi et que se présente comme Monsieur Tout le Monde repose sur des statistiques interprétées n’importe comment ! Il faut ajouter que le décors ésotérique où évolue Lazarus diabolicus n’arrange guère en crédibilité ce dont on pourrait se réjouir !

Etant pour la liberté de débat, je suis prêt à vous rencontrer, soit en privé, soit sur le site d’Enquête et Débat afin de discuter (avec ou sans Henri Broch) de ce problème fondamental d’épistémologie et de son application à l’analyse des “vrais” miracles. Votre production Blackmoon pourrait y gagner en crédibilité ainsi d’ailleurs que l’Institut de zététique. Enfin, je  vous rappelle que France 4 est une chaîne de télévision généraliste nationale de service public et fait partie du groupe France Télévisions dont le capital est détenu à 100 % par l’État français, et que par conséquent elle se doit de diffuser des sujet au delà de tout soupçon.

Mail transmis à Barbara Levendangeur (Productrice), Yohanna Dufourg (Directrice de production), à Anne-Laure Bonnel (de France 4) et au site d’Enquête et Débat

[1] DALY Lucien, Dieu, les miracles et la science, Éditions Tatamis, Paris mars 2012.

[2] Appelée Inédie

See on www.enquete-debat.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s