FAIT-RELIGIEUX | Le Prix d’histoire des religions attribué à Israel Jacob Yuval pour « Deux peuples en ton sein » | Israel Jacob Yuval | Pierre-Antoine Bernheim | Michel Zink | Académie des Inscripti…

See on Scoop.itreligion Catholique, Chrétienne

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et la Fondation des amis de Pierre-Antoine Bernheim ont récompensé vendredi 14 juin un ouvrage sur les relations entre juifs et chrétiens au Moyen Âge qui renouvelle les perspectives.

Pat Lec‘s insight:

Pierre-Antoine Bernheim, disparu à 59 ans en 2011, était un historien, éditeur et essayiste passionné. Il avait voulu créer un prix d’histoire des religions avec l’Institut de France. C’est finalement la Fondation "Les amis de Pierre-Antoine Bernheim" qui a remis vendredi 14 juin la première édition de ce prix au médiéviste israélien Israël Jacob Yuval pour «Deux peuples en ton sein» Juifs et chrétiens au Moyen Âge (Albin Michel, 2012). Ce livre érudit montre, à partir des textes juifs, que l’hostilité et la concurrence étaient bien partagés entre deux peuples qui se reconnaissaient dans les héros bibliques Jacob et Esaü, chacun se donnant le beau rôle. Michel Zink, secrétaire perpétuel de l’Académie, a salué l’auteur, son traducteur Nicolas Weill et son éditrice Hélène Monsacré, qui a dû batailler pour publier un ouvrage très attaqué en Israël au moment de sa sortie. Nous publions ici la recension de l’ouvrage écrite par Jean-Luc Pouthier, cofondateur de Fait-religieux.com, pour le magazine Le Monde de la Bible.

Juifs et chrétiens au Moyen Age : concurrents, pas séparés

Lors de sa visite historique à la synagogue de Rome, le 13 avril 1986, le pape Jean-Paul II affirmait, devant son auditoire juif : « Vous êtes nos frères préférés et, d’une certaine manière, on pourrait dire nos frères aînés ». Son successeur Benoît XVI préférait pour sa part l’expression « pères dans la foi ». Dans ses entretiens avec Peter Seewald (Bayard, 2011), il rappelait que  « Les juifs n’aiment pas trop entendre les mots « le frère aîné », que Jean XXIII employait déjà. Dans la tradition juive, le « frère aîné », Ésaü, est aussi le frère réprouvé. ».
Cette référence à la « dramaturgie biblique » d’Ésaü et Jacob est le fil conducteur de « Deux peuples en ton sein ». Juifs et chrétiens au Moyen Âge, ouvrage impressionnant d’Israel Jacob Yuval, professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem, publié dans une belle traduction de Nicolas Weill. 

Il est écrit dans la genèse (25, 23), à propos de la naissance des jumeaux Ésaü et Jacob, que « l’aîné obéira au plus jeune ». Les chrétiens se sont emparés de cette affirmation pour s’identifier à Jacob, le cadet, tandis qu’Esaü devenait la figure du juif déchu de son droit d’ainesse au profit de l’Eglise. De leur côté, les auteurs juifs ont d’abord interprété  l’opposition entre Jacob et Ésaü comme une parabole annonçant l’antagonisme entre la Judée et la Rome idolâtre, avant de reporter sur les chrétiens cette assimilation de Rome à Esaü.

Une telle symétrie est un révélateur puissant des attitudes réciproques entre juifs et chrétiens au premier millénaire. Ils ne sont pas séparés – Israel Jacob Yuval récuse toute idée d’isolement des juifs, en particulier des communautés ashkénazes. Ils sont à la fois face à face et entremêlés. Ils s’épient, se copient, se méfient, se maudissent et s’accusent mutuellement des pires turpitudes. Ils scrutent la venue des temps messianiques, ceux de la vengeance divine sur l’usurpateur, tout en en cherchant —du côté chrétien- à s’en protéger par des massacres de juifs ou des persécutions de toutes sortes. 

Les études historiques sur les relations entre juifs et chrétiens sont aujourd’hui en plein bouleversement. Non sans risques ! Israel Jacob Yuval inscrit sa recherche dans une « perspective réconciliatrice ». Il veut témoigner  « de notre entrée dans une ère postérieure à celle de la polémique ». Son époustouflante érudition exige une attention soutenue de la part du lecteur. Elle est la condition d’un parcours irréprochable dans la découverte de ce que n’ont cessé d’avoir en commun ces jumeaux opposés.

Israel Jacob Yuval, « Deux peuples en ton sein ». Juifs et chrétiens au Moyen Âge, Albin Michel, 448 p., 35 euros

See on www.fait-religieux.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s