FAIT-RELIGIEUX | Une encyclique à quatre mains | François | Benoît XVI | encyclique | synode des évêques | foi | nouvelle évangélisation | curie | réforme | huit cardinaux |

See on Scoop.itreligion Catholique, Chrétienne

Le pape François a fait deux annonces spectaculaires :
il cosignerait une encyclique avec son prédécesseur et envisage de transformer le
synode des évêques en instance permanente.

Pat Lec‘s insight:

Devant les membres du XIIIe Conseil ordinaire du secrétariat général du Synode des évêques, le pape François a confirmé, vendredi 13 juin, qu’il terminerait l’encyclique mise en chantier par son prédécesseur Benoît XVI a annoncé le même jour Radio Vatican. L’ordre du jour de la réunion portait sur la préparation de la prochaine assemblée générale ordinaire du synode devant être consacrée à la nouvelle évangélisation.

C’est au cours d’un échange informel que François aurait eu ces quelques mots que cite La Croix : « Bientôt va sortir une encyclique disons à quatre mains : 2009: le pape Benoît l’a commencée et me l’a transmise. C’est un document fort. Il a fait un grand travail, et je l’ai poursuivi ». Le pape a fait allusion au texte sur la foi que Benoît XVI n’a pas eu le temps de rendre public avant son retrait le 28 février dernier.

Un précédent

Ce texte, qui aurait pu devenir la quatrième encyclique du précédent pape, devait donner le « la » de l’année de la foi (en cours depuis le 11 octobre 2012 et qui s’achèvera le 24 novembre 2013). Cette encyclique devait aussi parachever une trilogie consacrée par Benoît XVI aux vertus théologales ; l’espérance ayant été traitée dans l’encyclique du 30 novembre 2007 Spe salvi, la charité dans celle du 29 juin 2009 Caritas in veritate.

La reprise par un pape d’un travail antérieur ne serait pas sans précédent si l’on en croit les vaticanistes. Ainsi, la première encyclique publiée par Benoît XVI le 25 décembre 2005,Deus est caritas, le devrait largement à des réflexions de Jean-Paul II. Les encycliques, au demeurant, seraient couramment le produit d’une élaboration collective de la Curie romaine où la Congrégation pour la doctrine de la foi pèse de tout son poids. Sous réserve d’un inventaire plus poussé et de confirmation, la co-signature d’une encyclique par deux papes serait toutefois, elle, un précédent.  

Collégialité des décisions

Dans le même contexte de cette réunion du Conseil, François aurait également évoqué l’hypothèse de transformer le Synode des évêques en instance permanente. Sous réserve encore une fois de confirmation, cette innovation marquerait une évolution majeure dans la gestion des affaires de l’Eglise romaine. Créé il y a une cinquantaine d’années dans le sillage du concile Vatican II, le Synode ne se réunit que périodiquement, au rythme bi ou triennal. Sa mutation en structure permanente pourrait être l’une des manières d’accentuer la collégialité des décisions, un vœu fréquemment formulé çà et là dans l’Eglise où l’on juge excessif le poids de la Curie.

La prochaine étape pourrait être la réunion, prévue en octobre, du groupe de travail des huit cardinaux, institué en avril, chargé de proposer les grandes lignes d’une réforme des institutions centrales de l’Eglise.

Photo: Première rencontre du pape François et du pape émérite Benoît XVI, le 23 mars, à Castel Gondolfo. DR

See on www.fait-religieux.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s