NOS AMIS LES JOURNALOPES, PARDON « LES JOURNALISTES »

.

J’AI ENVIE DE VENIR VOUS « PARLER »,  PAR ÉCRIT, JE NE PEUX PLUS

« PARLER POUR PARLER » … QUE C’EST CON COMME EXPRESSION ..PFFFFF

.

AUJOURD’HUI UN PETIT SURVOL D’UN MOMENT DE  CANAL BOBO+

QUI ME SEMBLE SIGNIFICATIF DE LA VISION QU’ONT LES

FRANÇAIS DEPUIS LEUR PROVINCE, DU MONDE

MEDIATICO POLITIQUE OU  MICROCOSME BOBOPARIGO !

.

( VOUS SAVEZ CEUX QUE NOUS VOYONS PARTOUT SUR LES PLATEAUX TV OU

RADIO, ET QUI NOUS MENTENT ET NOUS PRENNENT POUR DES CONS … )

.

Esclandre sur Canal Plus:

(MAIS SI, VOUS CONNAISSEZ

« tvbobosocialo », AVEC BARTHES,

ETC…LA GÉNÉRATION CANAL

QU’Y DISENT)

.

. 


Le moins que l’on puisse dire c’est que N. Dupont-Aignan n’a pas manqué de courage….

.


.

Aucun de ces célèbres commentateurs n’a eu l’honnêteté de répondre.
.

Cliquer sur le lien pour écouter;
.

les journalistes et leurs grands avantages, c’est bien connu …

.

.

 

et tout ce petit monde  a voté Hollande, bien entendu !

.

Vive la moralité … 

.

.

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——

Dupont Aignan provoque un esclandre sur Canal Plus. La vidéo  très courte est à voir.

Les journalistes en prennent plein les dents et n’osent pas répondre à sa question, qui fait mouche.

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——


VOIR LA VIDÉO ICI :

.

  http://www.francetvinfo.fr/economie/medias/dupont-aignan-provoque-un-esclandre-sur-canal_83611.html

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

SANS COMMENTAIRE, JUGEZ VOUS MÊME …..

.

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

David PUJADAS …………….. (environ)………240 000 €

Laurence FERRARI ………….(environ)………500 000 €

Michel APATHIE……………… (environ)………500 000 €

Alain DUHAMEL ………………(environ)………240 000 €

.

Claire CHAZAL..Hors concours (environ)..900 000 €

.

Sans oublier…Marie DRUCKER…..Laurent DELAHOUSE….et les autres…

.

Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux.

.

Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant 3 mois,

.

ils ont demandé à François HOLLANDE de porter la durée à 6 mois.

.

Les journalistes en service, victimes d’accidents du travail, de trajet ou atteints de maladie professionnelle contractée à l’occasion de leur travail, conservent pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle, l’intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans

.

Ils ont demandé de pousser à 4 ans.( SI, SI !! )

.

En cas d’incapacité permanente –partielle telle qu’elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une PRIORITÉ DE RECLASSEMENT

.

dans une fonction compatible avec son état physique, avec maintien de tous ses droits – y compris la déduction fiscale -, notamment en matière de salaire.

.

A compter de la date de leur engagement, les journalistes atteints d’une affection de longue durée reconnue par la sécurité sociale entraînant momentanément

.

une incapacité totale d’exercer leur fonction, conservent pendant les trois premières années l’intégralité de leur salaire et les avantages fiscaux.

.

Ils ont demandé à François HOLLANDE … de porter à 5 ans.

.

Au cours de la dernière campagne présidentielle: les journalistes

.

ont évidemment fait l’apologie de F.-Hollande.

.

( vous vous rappelez, … »ZIZIRIDER »…. )

.

En France tous les salariés sont exonérés d’impôt  sur 10 % de leurs revenus.

.

En France tous les journalistes ont droit depuis 1934 à une exonération supplémentaire de 30 % (avec un plafond) qui s’additionne aux 10%.

.

En 1996, un premier ministre a osé tirer un trait sur certaines niches !

.

Une profession va particulièrement se plaindre«LES JOURNALISTES» .

Alain LAMBERT ex-rapporteur du budget au Sénat se souvient : « De la hargne de journalistes et de la trouille des politiques ».

.

Le premier ministre de l’époque avait tenu bon, mais il avait accepté une première concession à la profession : la création d’un fonds budgétaire pour

.

compenser la hausse d’impôt que subiront les journalistes.

.

Parallèlement, les négociations étaient engagées avec les syndicats. Elles aboutiront sous JOSPIN :  Il fut décidé de rétablir l’avantage fiscal, sous forme

.

un peu plus juste : au lieu de 30 % les journalistes pourront dorénavant retirer soit7 650 € (ou équivalent 50 000 francs de l’époque) de leurs revenus

.

(mesure unique pour les journalistes–et les autres Français —RIEN—).

.

Avant les primaires socialistes, les syndicats de journalistes ont demandé à François HOLLANDE de rétablir les 30% d’abattement :

.

42.500 journalistes bénéficieront de cet avantage.

 

Quand on pense que le gouvernement a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !…

.

Savez-vous que des proches des journalistes, (qui ne sont pas journalistes) se déclarent journalistes sans carte de presse.

.

Et maintenant des journalistes de l’audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques !

.

Mesdames, Messieurs les journalistes :

.

Parlez aussi de vos privilèges au journal de 20 heures !

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

Et il y a tant et tant d’exemples de la collusion évidente entre les élus ou non du

parti socialiste, et les journalopes, que ce passage ne fait qu’accentuer le sentiment des

français vis à vis des politiciens et de la presse !!!

——===ooOoo===————===ooOoo===——

OOOOH, LES BLAIREAUX  !!! VOUS N’AVEZ PLUS A FAIRE A NOS ANCÊTRES

NON INFORMES, QUE VOUS MANIPULIEZ A LOISIRS … NOUS SOMMES

A L’AIRE D’INTERNET !!! ( FAUDRA VOUS Y FAIRE )

——===ooOoo===————===ooOoo===——

nous ne croyons plus ces personnages qui manipulent l’information, qui ne donnent la

parole qu’aux « élus du système mafieux », oui mafieux, il n’y a pas d’autre mot pour

cette connivence manipulatrice qui détruit notre si beau pays !!!

.

je vois tous ces pignoufs de la presse écrite et parlée qui nous cachent l’existence de

maitresse n°4, et posent la question de la vie privée du président ? ( je ne mettrai

pas de majuscule à ce président là !!! jamais ! )

mais cette maitresse n°4 nous coûte de l’argent à NOUS, (surveillance, etc…) …

contribuables sans avantages fiscaux,

  tout comme la n°3, qui n’a aucune existence légale et à qui nous donnons

vingt mille euros par mois !!!

.

ou en est la procédure à ce sujet ??? vous savez ???

.

ALORS, OUI, CELA NOUS REGARDE !!!!

.

et ce pauvre homme de « Hollande Démission » qui est persécuté pour donner son opinion,

LUI PIQUER SA VOITURE ILLÉGALEMENT, DÉTRUIRE SES AFFAIRES ILLÉGALEMENT,

PRENDRE UN DIRIGEABLE POUR UNE QUENELLE, ET LE COLLER AU GNOUF…

RIEN QUE CELA, ET EN TOUTE ILLÉGALITÉ  AU PAYS DE ROUSSEAU, DE VOLTAIRE,

DE TOCQUEVILLE, ET TANT D’AUTRES QUI SE RETOURNENT DANS LEURS TOMBES!!!

je trouve que ce président ukrainien y va fort !!

hein ?

c’est en FRANCE !!!

LE PAYS DES DROITS DE L’HOMME ????

AU 21° SIÈCLE ??

et par des descendants de JAURES ??????

.

alors moi, de Droite, Catholique, je suis plus tolérant que ces ministres dont

le Premier d’entre eux qui touche 180 00 euros de retraites (en aparté ) ????

.

mais dans quel pays vivons nous ?

.

AH OUI, ce pays où des journalistes ont tapé sur Nicolas SARKOZY, notre

seul vrai Président depuis le Général, qu’ils ont par leur veulerie d’étrons moyens,

voulu absolument rendre coupable de tous les maux de la terre !!!!

5  ANS D’ANTISARKOZYSME POLITIQUE MÉDIATIQUE SYNDICALISTE

ET TOUT CELA A CAUSE D’UNE PSEUDO PRESSE A LA SOLDE DE SOLFERINO !!!!

.

A ce propos, Mmes, Mrs  les journalopes, Mr SARKOZY, SORTI BLANCHI de vos

mises en cause électorales sur tous les fronts !!!!

vous ne devez pas savoir, personne n’en a parlé alors le handicapé 

de service vous l’apprend …. à moins que …??

vous ne vouliez pas en parler !!! je comprends mieux ce silence ..

toutes mes excuses les blaireaux au crayon …

.

HEUREUSEMENT QU’IL Y A INTERNET POUR S’INFORMER !!!!

.

. ——===ooOoo===————===ooOoo===——

LES « JOURNALEUXBOBOSOCIALOS » N’ONT PAS LES MÊMES VALEURS QUE NOUS

.
J’AI PLUS QUE MAL A MA FRANCE …. J’AI DES ENVIES DE …(CENSURÉ) … !!!

. ——===ooOoo===————===ooOoo===——

JE NE PEUX PLUS TELLEMENT SUIVRE TWITTER DU FAIT DE MES

MALADIES QUI ME FONT HORRIBLEMENT SOUFFRIR, MAIS JE VIENDRAI

RÉGULIÈREMENT VOUS DIRE CE QUE JE PENSE DE CES BLAIREAUX ..

OUI, OUI, DES « BLAIREAUX » !!! JE MAINTIENS…. C’EST MIGNON CES BESTIOLES ..

ET QUOI ???

ILS VONT ME METTRE DANS UNE CELLULE DE GARDE A VUE AVEC MON LIT ???

ELLES NE SONT PAS ACCESSIBLES, CONFORMÉMENT AUX TEXTES EN VIGUEUR…

QU’ILS LE FASSENT ET JE GAGNERAI DE L’ARGENT ….

…. A LA PROCHAINE ÉDITION …. ( quand je peux)

.

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

EXCUSEZ MOI; VITE, JE DOIS ARRÊTER,

JE VAIS VOMIR ….

.

 ——===ooOoo===————===ooOoo===——

SOURCES … –LES FAITS EUX MÊMES, –LE SILENCE COUPABLE DES JOURNALOPES,

–CE QUE TOUS LES CITOYENS (SAUF LES BOBO-SOCIALOS ET JOURNALOPES)  VOIENT

CHAQUE JOUR, CAR ILS NOUS DISSIMULENT VOLONTAIREMENT LA VÉRITÉ !!!!

–DES AMIS POLICIERS, GENDARMES ET DOUANIERS AVEC QUI J’AI GARDE CONTACT….

INTERNET SOURCE PLUS FIABLE QUE LA PRESSE POUR D’INFORMER…HÉ OUI !!

patrick

Publicités

HITLER : Le Nouvel Obs passe à côté de l’essentiel : De la déflation à la faillite de la démocratie

.

.

Le Nouvel Obs passe à côté de l’essentiel

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

.

De la déflation à la faillite de la démocratie
——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

.

Le Nouvel Observateur

.

.

Le Nouvel Observateur a consacré sa couverture du 25 juillet à Hitler et les Allemands, un choix motivé par le 80e anniversaire del’arrivée des nazis au pouvoir.

.

Nous ne pouvions rester indifférent à cette initiative d’un hebdomadaire d’excellente tenue, d’habitude connu pour ses analyses décapantes et bien enlevées.

Le dossier se présente en trois parties : les lieux maudits du nazisme ; les raisons pour lesquelles Hitler  obsèderait encore les Allemands ; enfin, un entretien avec le grand historien britannique Ian Kershaw sur la prise du pouvoir de Hitler.

À notre grande surprise, nous avons relevé plusieurs contre-vérités qui faussent gravement l’approche de cette période historique et la mémoire qu’en gardent les Allemands.

.

.

Aux origines de la Shoah :
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.
.
.

 

L’entretien avec Ian Kershaw (mal orienté, déformé ou mal traduit ?) laisse entendre en premier lieu que Hitler aurait envisagé l’«élimination des juifs» dès 1924, quand il dictait Mein Kampf dans sa prison bavaroise, voire plus tôt.

Les historiens sont aujourd’hui à peu près tous d’accord sur le fait que les nazis s’en sont tenus d’abord à un programme

d’«éloignement» et non d’«élimination» ou d’«extermination».

Hitler, devenu férocement antisémite après la Grande Guerre, ne s’est rallié à l’idée d’exterminer les juifs qu’après  l’invasion de l’URSS à l’été 1941. Il s’agit d’une précision capitale pour la compréhension du processus qui a conduit à la Shoah.

 .

 La nomination de Hitler à la chancellerie :
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
Hitler et le nazisme
.
.

Le plus étonnant est l’analyse de la prise du pouvoir par Hitler en 1933.

Les faits : chef du parti le plus important, Hitler est appelé à la chancellerie par le vieux président Hindenburg, sur les instances du précédent chancelier von Papen et de l’économiste Schacht. Ces deux conservateurs espèrent le tenir sous leur coupe mais ils déchanteront très vite.

 Hitler salue Hindenburg à Postdam le 21 mars 1933

Le Nouvel Obs écrit en exergue de son article : «Pour l’historien britannique Ian Kershaw, c’est la complicité d’élites bourgeoises convaincues, à tort, de pouvoir les manipuler qui a permis aux nazis de prendre le pouvoir en 1933. Un calcul fou».

Sur les motifs qui ont conduit à ce calcul, l’hebdomadaire fait dire à l’historien : «Certes, la démocratie était condamnée. Les deux tiers des Allemands n’en voulaient plus. L’avènement d’un régime autoritaire était à peu près inéluctable. Mais pas le nazisme, avec son cortège d’horreurs et de folies !…»

.

.

Le Nouvel Obs passe à côté de l’essentiel
——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

Tiens donc ! Pourquoi la démocratie allemande était-elle condamnée? Et quel autre régime autoritaire que le nazisme aurait donc été possible? De cela, l’hebdomadaire ne dit rien. Coupable silence.

Pas un mot sur l’alternative au nazisme : le communisme. En 1932, la majorité des citoyens allemands se sont ralliés aux partis antiparlementaires, d’un côté le nazisme, de l’autre le communisme. Ces deux partis sont appuyés par des troupes paramilitaires que même l’armée s’avoue incapable de pouvoir contrôler. On n’imagine donc pas qu’une troisième force, respectueuse du droit, puisse s’imposer à celles-là.

Or, le communisme fait légitimement horreur à tous les démocrates en 1933, au moment où sévit en URSS le régime stalinien au paroxysme de sa violence (génocide ukrainien persécution des croyants, antisémitisme…). Entre un mal connu (le stalinisme) et un mal encore mal identifié (le nazisme), on peut concevoir que les dirigeants allemands aient opté pour le second…

Finalement, la seule question qui importe concerne la  faillite de la démocratie. Pourquoi les citoyens se sont-ils détournés en masse des partis modérés?

De cela, Le Nouvel Observateur ne dit pas un mot. Rien sur la politique de «déflation» menée par le chancelier Brüning  de mars 1930 à juillet 1932, qui a conduit à doubler le nombre de chômeurs, de trois à six millions. Il est vrai que cette politique était en tous points semblable à la politique de «rigueur» imposée aujourd’hui par l’Allemagne à ses vassaux européens, de la Grèce à la France. Le Nouvel Observateur, qui fait profession de soutenir le gouvernement de François Hollande, serait-il gêné par ce rapprochement?…

Notons en dernier lieu que les Allemands sont moins obsédés par le nazisme en 2013 qu’ils ne l’ont été dans les précédentes années. Le film La chute (2004) et l’exposition  Hitler et les Allemands  (2010), ont pu témoigner de leur sensibilité à cette époque.

Rien de tel aujourd’hui. Ni la prise du pouvoir (1933), ni Stalingrad (1943), ni même l’exécution des jeunes résistants de  la Rose Blanche (1943) n’ont suscité de grandes manifestations dans le pays. Les Allemands de 2013, contrairement à ce que laisse faussement entendre Le Nouvel Obs, sont bien davantage préoccupés par le présent que par le passé. Une promenade à Berlin a vite fait de le montrer.

Dans ces conditions, il était parfaitement vain de vouloir combler le creux de l’été avec un non-sujet doublé de fausses vérités.

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

.

sources :

hérodote.net

Joseph Savès
André Larané

PAPE FRANCOIS : Travailler sans cesse pour un monde plus juste et plus solidaire !

.

Le pape François lance un appel très vigoureux à la justice sociale et à la solidarité, à rassasier la « faim de dignité » qu’ont les plus pauvres, ce 25 juillet, en visite une favela de Rio de Janeiro, la communauté de Varginha, où il a été accueilli par un couple marié engagé dans la paroisse .

(cf. Zenit du 25 juillet 2013, pour leur témoignage, http://www.zenit.org/fr/articles/temoignage-de-rangler-dos-santos-irineu).

Une « favela  » de 50 000 personnes, sur un ancien marais. Le pape a traversé le quartier à pied malgré la pluie et il a été reçu chez une famille de 4 enfants, une visite prévue seulement hier. Quand la télévision lui a demandé: qu’est-ce que vous direz au pape quand il arrivera?  La mère de famille a répondu: « Attention, baissez la tête la porte est basse… » La maman avait l’intuition que le pape pourrait venir. Elle avait demandé à son mari de repeindre la maison dedans et dehors. Du coup, il a aussi repeint la maison des voisins.

Le pape était accompagné de ses proches collaborateurs: le secrétaire d’État, le cardinal Tarcisio Bertone, le cardinal Marc Ouellet – rayonnants devant l’accueil réservé au pape – , l’immense cardinal brésilien Joao Braz de Aviz, le cardinal Stanislas Rylko, cheville ouvrière de la JMJ, l’archevêque de Rio, Mgr Orani Joao Tempesta, et du curé de la paroisse Saint-Jérôme-Emilien, le père Marcio Queiroz.

Le pape a dit notamment: « Je voudrais lancer un appel à celui qui possède plus de ressources, aux autorités publiques et à tous les hommes de bonne volonté engagés pour la justice sociale : ne vous lassez pas de travailler pour un monde plus juste et plus solidaire ! Personne ne peut rester insensible aux inégalités qu’il y a encore dans le monde! »

Et d’insister: « Que chacun, selon ses possibilités et ses responsabilités, sache offrir sa contribution pour mettre fin à beaucoup d’injustices sociales. Ce n’est pas la culture de l’égoïsme, de l’individualisme qui souvent régule notre société, à construire et à mener vers un monde plus habitable, mais la culture de la solidarité qui voit dans l’autre non un concurrent ou un numéro, mais un frère. »

 

Allocution du pape François à Varginha

Chers frères et sœurs, bonjour!

C’est beau de pouvoir être ici avec vous ! Dès le début, en programmant ma visite au Brésil, mon désir était de pouvoir visiter tous les quartiers de cette Nation. J’aurai voulu frapper à chaque porte, dire  » bonjour « , demander un verre d’eau fraîche, prendre un  » cafezinho  » (un « petit café », ndlr) – pas un verre de rhum – parler comme à des amis de la maison, écouter le coeur de chacun, des parents, des enfants, des grands-parents… Mais le Brésil est si grand ! Et il n’est pas possible de frapper à toutes les portes ! Alors j’ai choisi de venir ici, de visiter votre ‘Communauté’ qui représente aujourd’hui tous les quartiers du Brésil. Qu’il est beau d’être accueillis avec amour, avec générosité, avec joie ! Il suffit de voir comment vous avez décoré les rues de cette ‘Communauté’ ; cela aussi est un signe d’affection, il naît de votre coeur, du coeur des Brésiliens qui est en fête ! Merci beaucoup à chacun de vous pour le bel accueil ! Je remercie les époux Rangler et Joana pour leurs chaleureuses paroles.

1. Dès le premier moment où j’ai mis pied sur la terre brésilienne et aussi ici, au milieu de vous, je me sens accueilli. Et il est important de savoir accueillir ; c’est encore plus beau que tout embellissement ou décoration. Lorsque nous sommes généreux dans l’accueil d’une personne, je vous le dis, et que nous partageons quelque chose avec elle – un peu de nourriture, une place dans notre maison, notre temps – non seulement nous ne restons pas plus pauvres, mais nous nous enrichissons. Lorsqu’une personne qui a besoin de manger frappe à votre porte, je sais bien que vous trouvez toujours une façon de partager la nourriture ; comme dit le proverbe, on peut toujours  » ajouter plus d’eau aux haricots  » ! Est-ce qu’on peut ajouter de l’eau aux haricots? Toujours! Et vous le faites avec amour, montrant que la véritable richesse n’est pas dans les choses, mais dans le coeur !

Et le peuple brésilien, en particulier les personnes plus simples, peut offrir au monde une précieuse leçon de solidarité, ce mot de solidarité, un mot souvent oublié ou tue, parce qu’elle gêne, quasi un gros mot!. 

Je voudrais lancer un appel à celui qui possède plus de ressources, aux autorités publiques et à tous les hommes de bonne volonté engagés pour la justice sociale : ne vous lassez pas de travailler pour un monde plus juste et plus solidaire ! Personne ne peut rester insensible aux inégalités qu’il y a encore dans le monde ! Que chacun, selon ses possibilités et ses responsabilités, sache offrir sa contribution pour mettre fin à tant d’injustices sociales. Ce n’est pas la culture de l’égoïsme, de l’individualisme qui souvent régule notre société, à construire et à mener vers un monde plus habitable, ce n’est oas elle, mais la culture de la solidarité, qui voit dans l’autre non un concurrent ou un numéro, mais un frère. Et nous sommes tous frères.

Je désire encourager les efforts que la société brésilienne fait pour intégrer toutes ses composantes, même les plus souffrantes et nécessiteuses, dans la lutte contre la faim et la misère. Aucun effort de “pacification” ne sera durable, il n’y aura ni harmonie, ni bonheur pour une société qui ignore, qui met en marge et abandonne dans la périphérie une partie d’elle-même. Une telle société s’appauvrit ainsi simplement et perd même quelque chose d’essentiel pour elle-même. Le laissons pas entrer dans notre coeur cette culture du déchet, parce que nous sommes des frères, personne n’est un déchet!

Rappelons-nous toujours ceci: c’est seulement quand nous sommes capables de partager que nous nous enrichissons vraiment ; tout ce qui se partage se multiplie ! Pensons à la multiplication des pains de Jésus. La mesure de la grandeur d’une société est donnée par la façon dont elle traite celui qui est le plus nécessiteux, qui n’a rien d’autre que sa pauvreté !

2. Je voudrais vous dire aussi que l’Église, “avocate de la justice et défenseur des pauvres contre les inégalités sociales et économiques intolérables qui crient vers le ciel” (Document d’Aparecida, p. 395), désire collaborer à toute initiative ayant le sens du vrai développement de tout homme et de tout l’homme. Chers amis, il est certainement nécessaire de donner du pain à celui qui a faim ; c’est un acte de justice. Mais il y a aussi une faim plus profonde, la faim d’un bonheur que seul Dieu peut rassasier. La faim de dignité! 

Il n’y a ni de véritable promotion du bien commun, ni de véritable développement de l’homme quand on ignore les piliers fondamentaux qui soutiennent une Nation, ses biens immatériels : la vie, qui est don de Dieu, valeur à préserver et à promouvoir toujours ; la famille, fondement de la vie ensemble et remède contre l’effritement social ; l’éducation intégrale, qui ne se réduit pas à une simple transmission d’informations dans le but de produire du profit ; la santé, qui doit chercher le bien-être intégral de la personne, aussi dans sa dimension spirituelle, essentielle pour l’équilibre humain et pour une saine vie en commun ; la sécurité, dans la conviction que la violence peut être vaincue seulement à partir du changement du coeur humain.

3. Je voudrais dire une dernière chose. Une dernière chose. Ici, comme dans tout le Brésil, il y a beaucoup de jeunes. Vous, chers jeunes, vous êtes particulièrement sensibles aux injustices, mais souvent vous êtes déçus par des faits qui parlent de corruption, de personnes qui, au lieu de chercher le bien commun, cherchent leur propre intérêt. À vous aussi et à tous, je répète : ne vous découragez jamais, ne perdez pas confiance, ne laissez pas s’éteindre l’espérance. La réalité peut changer, l’homme peut changer. Cherchez, vous les premiers, à apporter le bien, à ne pas vous habituer au mal, mais à le vaincre par le bien. L’Église vous accompagne, vous apportant le bien précieux de la foi, de Jésus Christ qui est « venu pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance » (Jn 10, 10).

Aujourd’hui à vous tous, en particulier aux habitants de cette ‘Communauté’ de Varginha je dis : vous n’êtes pas seuls, l’Église est avec vous, le Pape est avec vous. Je porte chacun de vous dans mon coeur et je fais miennes les intentions que vous avez au fond de vous-mêmes : les remerciements pour les joies, les demandes d’aide dans les difficultés, le désir de consolation dans les moments de peine et de souffrance. Je vous confie tous à l’intercession de Notre Dame d’Aparecida, Mère de tous les pauvres du Brésil, et je vous donne avec grande affection ma Bénédiction.

Merci!

Pape François

ROME, 25 juillet 2013 

Source http://www.zenit.org

Petit texte à l’intention des donneurs de leçons,

.

 .
 .
Petit texte à l’intention des donneurs de leçons, 
 
les « saint Parfait » de notre société
juges de tout et n’importe quoi 
mais surtout pourfendeurs courageux
du catholicisme !!!
.
.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.
chrétiens célèbres
Chrétiens célèbres
 
 
(( ce billet est adressé à divers journalistes et blogueurs qui utilisent ces méthodes …))
 
 
 

Cela fait quelques mois que je lis  les écrits de la presse de gauche à 90 %,, et quelques 

 
blogueurs gauchisants ou franchement incultes  !  
 
Je me demande bien pourquoi !!!
 

Journaliste
Arroseur.jpg
 
Ces 90% de journalistes écrivant des billets, articles, chroniques, etc…  ont la science infuse 
 
et utilisent une figure de style qui consiste à dénigrer et abaisser les personnages du sujet 
 
qu’ils traitent … ( voire, « mal traitent) !!!
 
Dans ce cas précis, le retrait de sa fonction de Benoït XVI, vous avez le droit de ne pas être 
 
croyant et de le dire, aucun soucis,;
 
 
Par contre vous êtes ridicules dans votre façon de traiter le pétrinien Benoît XVI !!!!
 

Notre Très Saint Père Benoit XVI a décidé de se retirer dans une vie de prières 
 
pour les raisons ci-dessous exposées. Remercions-le pour son magnifique 
 
pontificat, pour ces actes de grand courage et de grande liberté de paroles et de 
 
conscience …. 
 
prions pour lui !!!!!
 
Benoît XVI
Image illustrative de l'article Benoît XVI
Benoît XVI le 17 octobre 2010
Biographie
Nom de naissance Joseph Alois Ratzinger
Naissance 16 avril 1927 (85 ans)
Marktl (Bavière,Allemagne)
Ordination sacerdotale 29 juin 1951
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 19 avril 2005 (78 ans)
Intronisation 24 avril 2005
(7 ans, 9 mois et 23 jours)
Fin du pontificat 28 février 2013 (85 ans)
(théorique)
par renonciation
Précédent Jean-Paul II
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
27 juin 1977 par le
pape Paul VI
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 28 mai 1977
Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi
25 novembre 1981 – 13 mai 2005
Précédent Mgr Franjo Šeper Mgr William Levada Suivant
Archevêque de Munich et Freising
28 mars 1977 – 15 février 1982
Précédent Julius August Döpfner Friedrich Wetter Suivant

Blason
Devise et Armoiries
« Nos ergo debemus sublevare huiusmodi,
ut cooperatores simus veritatis. » (3Jo 1. 8)
(Nous devons servir de cette manière
que nous soyons coopérateurs de la vérité.)1
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
modifier Consultez la documentation du modèle
 
Effectivement, pourquoi ne pas respecter ce brave homme âgé et usé, et qui est très 
 
certainement, infiniment plus érudit que vous tous réunis au sain   des collaborateurs
 
de vos journaux et  sites …
 
 
Vous êtes « petits » , vous ne méritez aucunement que l’on s’arrête à vous lire et je résilie dès 
 
maintenant mon abonnement à vos courriels d’information … ils se reconnaîtrons !

Journalistes et rédacteurs à

Radio-Canada/CBC à Montréal en 1944.
 
 
Est ce que vous connaissez le sens du mot « respect » ?  Que savez vous de l’histoire Papale ? 
 
 
Vous choisissez comme l’a fait F. Hollande et autres socialistes ou gauchistes de tous poils 
 
de vous moquer, de vous gausser bêtement de cet homme qui se retire face aux difficultés
 
qu’il a évoquées pour justifier sa décision …. pas mal devraient prendre exemple et se taire, 
 
quand on connaît les manières d’agir de vos « idoles » tels F Mitterrand; l’homme aux mains 
 
ensanglantées du sang des algériens, et sûrement d’autres ( Rainbow Warrior  pour ne citer 
 
qu’un exemple ) !!! et je ne cite que F Mitterrand,  celui qui a menti sur sa santé, qui
écoutait illégalement des centaines de personnes, qui a vidé nos caisses en distribuant
l’argent du contribuable à tort et à travers, etc, etc …. ((je vous passe les socialo/
communistes d’avant guerre et ses débuts jusque mi 1942…. je peux vous faire un
exposé des faits et actes les concernant …  et ce n’est pas glorieux )) .
 
 
Je n’ai jamais lu personne chez vous s’exprimer sur ces sujets (????) , et cela vous fait devenir
 
 verts de colère quand nous évoquons les « méthodes socialistes/ gauchistes » résultant sur 
 
la mort de 100 millions (au bas mot)  d’êtres humains  et sur le souffle pestilentiel de cette
idéologie à vomir !
 
 
 
L’info à sens unique !!! 
 ——===ooOoo===——
 
 
Cela s’appelle «  »la dictature de la presse » », alors arrêtez vous donc sur les personnages de 
 
gauche et respectez donc un peu  l’Eglise … ( un antiquaire, des gars qui roulent étranger et 
 
prêchent le consommer patriotique, les collectionneurs de montres, etc…etc…. )
 
 
Vous ignorez sûrement les bienfaits que l’Eglise a apportés à l’humanité …. l’enseignement, 
 
les colonies de vacances, la charité, l’aide aux juifs pendant la dernière guerre mondiale sans 
 
omettre le soutien financier à l’effort de guerre,  les centres de soins, hôpitaux, etc, etc, …… !!!!!
existe -t-il des homologues de Soeur Emmanuelle, Mère Thérèsa, Saint Martin,
 
l’Abbé Pierre , etc….parmi les journalistes ou autres religions ????????

 

Sœur Emmanuelle

Description de l'image  SoeurEmmanuelle.jpg.
 
Alors en conclusion, essayez d’êtres impartiaux, de respecter autrui, et  traitez les sujets avec 
 
égalité …. l’Eglise est souvent la cible de vos critiques et moqueries, aussi je vous suggère d’en
 
faire de même avec , les juifs, les bouddhistes, les adorateurs de l’oignon, les musulmans,
les sectes innombrables qui pullulent …. mais  NON …..
 
 
 ——===ooOoo===————===ooOoo===——
«  »TOUJOURS L’EGLISE CATHOLIQUE !!! «  »
 ——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 
Il en est de même sur de nombreux sujets, vous abusez
du pouvoir de la PRESSE et cela est inadmissible !!!

 .

Complexe ou solution de facilité …..  aisé de se moquer de ceux qui ne ripostent pas !!! 

Un peu de modestie mesdames et messieurs les cathophobes , nous Croyons en
Notre Seigneur et Dieu, la Vierge Marie, le Saint Esprit et tous les Saints, et en sommes
FIERS !!! 
 
.

La Bible, recouverte de symboles

catholiques romains.
.
 
Voici deux ou trois citations qui vous vont à ravir :
 
 .
« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » 
George Orwell
 .
« La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle d’autrui.  »
Jean-Jacques Rousseau
 .
«  »Ah ! que de volumes n’écrirait-on point si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie absolue. » »
Boris Vian
 .
 » J’ai été enfant de choeur et militant socialiste. C’est dire si j’ai entendu des conneries. ». 
Michel Audiard
 .
 .
pour en finir je vous transmet un texte qui peut s’adapter à divers sujets, mais ici traitant 
 
de l’Histoire …. écrit par un illustre historien !!!! 
mettez le donc en pratique, respectez ces quelques règles et vous pourrez alors peut être parler 
de notre Religion, la connaissant un peu mieux, et surtout en respectant ceux qui croient !
Si quelques mots vous blessent je vous demande pardon, mais je voudrais vous ouvrir les
yeux, aux fins de dialogue et non d’insultes et mots virulents, vitriolés, et blessants !!!
.
RESPECT, voici un beau mot, s’accordant avec tolérance et ouverture d’Esprit !!!
 
 .
.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 
.
.
L’« HENDÉCALOGUE » DE L’HISTORIEN
 .
 .
1. L’histoire, connaissance du passé humain fondée sur le témoignage, est
une discipline scientifique « riche de longs siècles d’expérience » (H.I. Marrou).
Elle est, comme les autres sciences, évolutive et perfectible.
 .
2. L’histoire a pour but et pour raison d’être la recherche d’une vérité
qu’elle sait d’avance relative. L’imperfection congénitale des moyens dont
l’historien dispose pour atteindre cette vérité ne doit pas lui être un motif
de découragement mais, au contraire, un stimulant, pour tenter de s’en
approcher toujours davantage.
 .
3. L’histoire est une science sociale, liée indissolublement aux autres
sciences de l’homme qu’elle ne doit jamais perdre de vue et avec lesquelles
elle doit collaborer fraternellement.
 .
4. L’histoire doit être totale. Rien dans le passé de l’homme ne doit lui être
étranger. Tout est objet d’histoire. Il n’y a pas de « faits historiques » et de
« faits non historiques ».
 .
5. Il n’y a pas d’histoire sans documents, le mot « document » étant pris
dans le sens le plus large : document écrit, figuré, transmis par le son,
l’image ou de toute autre manière.
 .
6. Il n’y a pas d’histoire sans érudition, c’est-à-dire sans élaboration critique
des témoignages, soit par l’historien lui-même, soit par un ou plusieurs
spécialistes. De toute manière, on ne s’improvise pas historien, il y
faut, outre la « vocation », une préparation méthodique.
 .
7. La méthode historique peut être définie comme l’ensemble des procédés
techniques, toujours perfectibles, que l’érudition met à la disposition de
l’historien.
 .
8. L’honnêteté d’esprit et le courage moral sont les qualités essentielles de
l’historien. « La première loi qui s’impose à lui est de ne rien oser dire qu’il
sache faux, la seconde, d’oser dire tout ce qu’il croit vrai » (Cicéron).
 .
9. L’honnêteté d’esprit implique le sens critique, l’historien devant être
sans cesse attentif aux dangers qui le guettent, et dont le plus insidieux
est l’anachronisme. Il doit, en particulier, être toujours prêt à « résister à
ses propres préjugés, à ceux de ses lecteurs, enfin aux illusions que les
contemporains eux-mêmes ont consacrées » (Michelet).
10. Honnêteté d’esprit ne signifie pas indifférence : « L’histoire est une
aventure spirituelle où la personnalité de l’historien s’engage tout entière »
(H.I. Marrou).
 .
11. Enfin l’historien doit s’efforcer d’être un écrivain et un artiste en
même temps qu’un savant, sous peine de manquer l’un des buts de l’histoire,
qui est de rendre la vie aux choses mortes par la force mystérieuse
et incommunicable de la sympathie et du talent.
 .
 .
Ch. SAMARAN (dir.), L’Histoire et ses Méthodes,
Encyclopédie de la Pléiade, Paris, 1961, p. XII-XIII.
 
 
 


——===ooOoo===————===ooOoo===——
 
Cela soulage de dire la vérité aux faussaires de
l’histoire et falsificateurs sans vergogne  ….
 .
 .
Je vous salue bien, mais sachez que ce n’est pas avec respect ! !! (( cela se mérite, par exemple
 .
quand un individu fait passer son DEVOIR, avant SES DROITS …))
 .
lien vers la charte du journaliste…. à revoir !!!!!!
 .
.
Et la lecture de vos écrits depuis quelques mois m’a amené à cette conclusion 
 .
 .
Signature :
……………………………………………………………….
Un ex lecteur qui met cette lettre sur son blog, en réponse à tous les journalistes ( cette façon 
 .
d’agir est-elle du journalisme ?!?!?! ) que j’ai pu lire adoptant ces méthodes quasi totalitaires !!!
 .
.
 .
Patrick 
 .
.
 
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
 

Giotto, Vierge à l’enfant (v. 1320)

. .
pour vous aider, et vous montrer la voie , cette prière à la Vierge Marie  :
 .

Vierge Marie, Mère du bel Amour,

Mère qui n’avez jamais abandonné un enfant qui crie au secours,

Mère dont les mains travaillent sans cesse pour vos enfants bien aimés,

car elles sont poussées par l’Amour divin et l’infinie Miséricorde qui

déborde de votre cœur, tournez votre regard plein de compassion vers moi.

Voyez le paquet de « nœuds » qui étouffent ma vie.

Vous connaissez mon désespoir et ma douleur.

Vous savez combien ces nœuds me paralysent.

Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les « nœuds » de la vie de

vos enfants, je dépose le ruban de ma vie dans vos mains.

Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à votre aide miséricordieuse.

Dans vos mains, il n’y a pas un seul nœud qui ne puisse être défait.

Mère toute puissante, par votre grâce et par votre pouvoir d’intercession

auprès de votre Fils Jésus, Mon Libérateur, recevez aujourd’hui ce « nœud »……

(le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je vous demande de le défaire

et de le défaire pour toujours. J’espère en Vous.

Vous êtes l’unique Consolatrice que Dieu m’a donnée, vous êtes la forteresse de mes

forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m ‘empêche

d’être avec le Christ.

.

Accueillez mon appel.

Gardez-moi, guidez-moi,

protégez-moi.

Vous êtes mon refuge assuré.

Marie, Vous qui défaites les nœuds,

priez pour nous.


Neuvaine à « Marie qui défait les nœuds »

 

Vierge de Vladimir (Russie,xiie siècle)

.
 
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
Charles Samaran 
Charles Samaran est un archiviste et historien français, né le 28 octobre 1879 à Cravencères (Gers)
et mort le 15 octobre 1982 à Nogaro (Gers), à plus de 102 ans.
>Académie des inscriptions et belles-lettres : membre (1941-1982)
>Comité des travaux historiques et scientifiques : président (1960-1982)
>Comité international de paléographie latine
>Commission du Vieux Paris
>Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers
>Société de l’École des chartes : membre Président (1943-1944)
>Société de l’histoire de France : secrétaire
>Société nationale des antiquaires de France : membre résidant

Bibliographie

Liste partielle des travaux de Charles Samaran :
La fiscalité pontificale en France au xive siècle (période d’Avignon et grand schisme d’Occident), Paris, A. Fontemoing, 1905.
La maison d’Armagnac au xve siècle et les dernières luttes de la féodalité dans le Midi de la France, Paris, A. Picard et fils, 1907.
Les diplômes originaux des Mérovingiens : fac-similés phototypiques avec notices et transcriptions, éd. Ph. Lauer, Ch. Samaran, préf. Maurice Prou, Paris, E. Leroux, 1908.
D’Artagnan, Capitaine des mousquetaires du roi, histoire véridique d’un héros de roman, Paris, Calmann-Lévy, 1912.
Jacques Casanova, Vénitien, une vie d’aventurier au xviiie siècle, Paris, Calmann-Lévy, 1914.
Jean de Bilhères-Lagraulas, cardinal de Saint-Denis, un diplomate français sous Louis XI et Charles VIII, Paris, Éditions Honoré Champion, 1920. (Extrait par Paul-André Lesort).
La chronique latine inédite de Jean Chartier (1422-1450), Paris, Champion, 1928.
Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, Paris, CNRS, 1959.
L’ Histoire et ses Méthodes, Paris, Gallimard, « Encyclopédie de la Pleïade », 1961.
Pierre Bersuire, prieur de Saint-Eloi de Paris, 1290?-1362, Paris, Imprimerie nationale, 1962.
Paysages littéraires du Valois, de Rousseau à Nerval, Paris, Klincksieck, 1964.
La Gascogne dans les registres du trésor des chartes, Paris, Bibliothèque nationale, 1966.
D’Artagnan, capitaine des mousquetaires du roi, histoire véridique d’un héros de roman, Auch, impr. T. Bouquet, 1967.
La Fiscalité pontificale en France au xive siècle, période d’Avignon et grand schisme d’Occident, Paris, E. Boccard, 1968.
Inauguration d’une plaque sur la maison de Joseph de Pesquidoux à Perchède le 11 septembre 1971, Paris, Typ. de Firmin-Didot, 1972.
La maison d’Armagnac au xve siècle et les dernières luttes de la féodalité dans le Midi de la France, Genève, Slatkine-Megariotis Reprints, 1975.
Recueil d’études de Charles Samaran… une longue vie d’érudit, Genève et Paris, Droz, Librairie Champion, « Hautes études médiévales et modernes », 1978.


——===ooOoo===————===ooOoo===——
.


.

Egypte : le président Mohamed Morsi mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 

Le traitement de la même informaton  importante pour l’avenir politique  d’un grand pays du Proche Orient … :

.

 

l’Egypte !!!

.

 

je vous laisse juges des orientations selon que l’info soit vue par un journal arabe,juif ou d’info généraliste !!!

.

 

et n’y figurent pas les islamistes purs et durs ni l’extrême droite du même acabit ……

.

 

 

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

 

Coat of Arms of Egypt, Official version. Gover...

Coat of Arms of Egypt, Official version. Government Website (Photo credit: Wikipedia)

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Egypte : le président Mohamed Morsi 

 .

mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2209 )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

 

 

La présidence de la République égyptienne vient de confirmer le remplacement du maréchal Mohamed Hussein Tantawi au ministère de la Défense, et le général Sami Anan à la tête de l’état-major de l’armée égyptienne. Selon plusieurs sources, il s’agit d’un coup d’Etat mené en douceur par le président Mohamed Morsi contre les militaires, pourtant confirmés à leur poste dans le dernier gouvernement Qandil.

.

Secretary of Defense Robert M. Gates, right, p...

Secretary of Defense Robert M. Gates, right, poses for a photo with Egyptian Minister of Defense Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi in the Pentagon March 25, 2008, prior to a working luncheon. (Photo credit: Wikipedia)

.

Le président Morsi a ainsi signé un décret mettant à la retraite le maréchal Tantatwi et le général Anan, remplacés respectivement par Saïd Al-Sissi, nouveau ministre de la Défense et commandant en chef des forces armées, et Sedki Sobhi Sayyed Ahmed nouveau chef d’état-major. Sans doute pour la forme, le maréchal Tantawi, confirmé pourtant au ministère de la Défense il y a moins de deux semaines, a été nommé conseiller à la présidence, alors que Mahmoud Mohamed Makki a été nommé vice-président de la République.

.

.

Ces changements interviennent alors que les forces armées égyptiennes sont engagées dans des opérations de grande envergure contre des terroristes armés, dans le Sinaï. Ces islamistes, liés à des groupes radicaux palestiniens, avaient mené une attaque, dimanche dernier, contre l’armée égyptienne, tuant une quinzaine de soldats, avant de pénétrer en Israël pour commettre des attentats d’envergure.

.

.

Au lendemain de ces attaques meurtrières près de Rafah et à Al-Arich, Le président Morsi et le maréchal Tantawi avaient pourtant affiché une solidarité exemplaire et une détermination sans faille pour éradiquer le terrorisme. Mais quelques jours plus tard, des sources médiatiques influencées par les Frères musulmans, le parti islamiste dont est issu le président Morsi, avaient accusé l’armée égyptienne de vouloir profiter de la situation dans le Sinaï pour fragiliser le président élu, et consolider le statut des militaires au sein du nouveau pouvoir. Certains commentateurs proches de la mouvance islamistes avaient même soupçonné les militaires issus de l’ancien régime de Hosni Moubarak d’avoir fomenté l’attaque de Rafah.

.

 

Dès lors, le limogeage à peine voilé de Mohamed Hussein Tantawi et de Sami Anan, une semaine après l’attaque terroriste, sonne davantage comme un coup d’Etat mené par Morsi contre l’armée, au moment où celle-ci reprend la situation en main au Sinaï. En Egypte, certains s’interrogent, non sans inquiétude, sur la nature de la réaction de l’armée et de son commandement face à cette situation. Les militaires se laisseraient-ils décapiter aussi facilement, après avoir permis à Morsi de l’emporter contre le général Ahmed Chafiq, qui aurait pourtant obtenu la majorité des voix ?

.

.

Le plus inquiétant est que les changements apportés par Morsi au ministère de la Défense et à la tête des forces armées se sont accompagnés de l’abrogation, pure et simple, de la déclaration constitutionnelle complémentaire que le Conseil suprême des forces armées (CSFA) avait décrétée à la veille du deuxième tour des présidentielles afin de sauvegarder ses prérogatives. Cette abrogation vise, sans nul doute, à permettre au président Morsi de reprendre le pouvoir et de se libérer de l’emprise du CSFA. Les Égyptiens retiennent leur souffle et attendent avec inquiétude la réaction des militaires.

.

.

 

 

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 .

Standard of the President of Egypt

Standard of the President of Egypt (Photo credit: Wikipedia)

 

.

——===ooOoo===——

.

 En Egypte, le président Morsi 

 

écarte le maréchal Tantaoui

 

( http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/08/12/en-egypte-le-president-morsi-ecarte-le-marechal-tantaoui_1745375_3212.html )

 .

——===ooOoo===——

.

.

 

Le bras de fer entre la présidence égyptienne et l’armée continue. Le président Mohamed Morsi a annoncé la mise à l’écart du ministre de la défense, le maréchal Hussein Tantaoui, ex-pilier du régime d’Hosni Moubarak, et a abrogé le décret constitutionnel pris par l’armée avant son élection, qui donnait des pouvoirs élargis aux militaires.

.

Les Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, avaient dénoncé cette « Déclaration constitutionnelle complémentaire » comme « un coup d’Etat institutionnel » du Conseil suprême des forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient un droit de veto sur toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution, le texte fondamental en vigueur sous M. Moubarak ayant été suspendu.

.

.

TANTAOUI, CONSIDÉRÉ JUSQU’ICI COMME INAMOVIBLE

.

.

Le CSFA avait pris la tête du pays après la chute du régime de Moubarak et les élections qui ont propulsé les Frères musulmans au pouvoir. Il était jusqu’ici dirigé par Hussein Tantaoui, 76 ans, était ministre depuis 1991, et considéré comme inamovible.

.

Selon la télévision officielle, il sera remplacé par le général Abdel Fattah Al-Sisi, ex-chef des services de renseignements militaires. Le général Mohamed Al-Assar est quant à lui promu  vice-ministre de la défense. M. Morsi a également annoncé la mise à la retraite du chef d’Etat-major de l’armée, Sami Anan, numéro 2 du CSFA.

.

Selon le gouvernement, la décision a été prise en accord avec les deux militaires et le CSFA. Tantaoui et Anan resteront « conseillers auprès du chef de l’Etat ». Par la même occasion, Mohamed Morsi a nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki, qui devient seulement le deuxième homme à ce poste en 30 ans. M. Mekki a joué un rôle dans la fronde des juges en 2005 contre la fraude électorale pendant le scrutin présidentiel, qui s’était terminé par une victoire écrasante de Hosni Moubarak.

.

Ces changements au plus haut de l’appareil militaire égyptien pourraient notamment être liés à l’attaque contre un poste-frontière dans le Sinaï qui a coûté la vie à 16 gardes-frontières égyptiens. Mohamed Morsi avait déjà renvoyé le gouverneur de la province du Nord-Sinaï après celle-ci.

.

.

 

 

Mohamed Morsi standing with army commanders

Mohamed Morsi standing with army commanders (Photo credit: Kodak Agfa)

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Au Caire, l’armée en prend pour son grade

 

(  http://www.liberation.fr/monde/2012/08/12/au-caire-l-armee-en-prend-pour-son-grade_839424  )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

Le président égyptien, Mohamed Morsi, a limité hier les prérogatives des militaires et placé deux de ses chefs à la retraite.

.

.

Mohamed Morsi récupère la main face à l’armée. Le président égyptien a pris tout le monde de court en annonçant l’annulation, hier, d’une «déclaration constitutionnelle» accordant de larges pouvoirs à l’armée et, surtout, la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui, ministre de la Défense depuis vingt ans. Le chef d’état-major et numéro 2 du Conseil suprême des forces armées (CSFA), Sami Anan, a également été limogé et remplacé par le général Sedki Sobhi. Les deux «retraités» ont été nommés conseillers auprès du Président.

.

Veto. Adoptée le 17 juin, jour de la fin du second tour de la présidentielle, la «déclaration constitutionnelle complémentaire» avait créé une crise politique entre l’armée et les islamistes. Les Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, avaient dénoncé l’initiative comme un «un coup d’Etat institutionnel» du CSFA, dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient la possibilité de poser leur veto à toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution.

.

L’autre surprise est le départ à la retraite de Tantaoui (76 ans). Proche du raïs Moubarak avant de devenir, après sa chute, un homme clé de la transition, le maréchal occupait jusqu’à hier une place de premier rang. Ministre de la Défense pendant vingt ans, il a conservé ce poste durant la période de transition, avant d’y être reconduit début août lors de la formation du gouvernement du Premier ministre Hicham Qandil. Mais c’est surtout en tant que chef du CSFA qu’il a assumé pendant l’année et demie écoulée la fonction de chef d’Etat de facto. C’est en effet au CSFA que Moubarak a remis ses pouvoirs en démissionnant le 11 février 2011.

.

Depuis son investiture, le 30 juin, Mohamed Morsi a alterné compromis et bras de fer avec l’armée pour tenter de s’imposer. Dans la recomposition gouvernementale qu’il a réalisée hier, le Président a également nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki. Il sera la deuxième personne à occuper ce poste en trente ans.

.

Saisie. Signe plus inquiétant d’une reprise en main, c’est l’interdiction faite à deux journalistes égyptiens de quitter le pays. Le parquet a déclaré que le propriétaire de la télévision Al-Faraïn, Tewfik Okacha, et le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, font l’objet d’une enquête après les plaintes déposées contre eux, notamment pour «insulte au président». Al-Faraïn, très hostile aux Frères musulmans, a été frappée d’une suspension d’un mois. Samedi, la justice avait ordonné la saisie d’Al-Dostour, visé par des plaintes pour «offense au président».

 

 

Egypt: Gizeh

Egypt: Gizeh (Photo credit: Brooklyn Museum)

 

.

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Egypte : le président Mohamed Morsi 

 

mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

http://www.terrepromise.net/archives/4775     )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

le pire des scénario est en cours, je dis bien le pire, Tantawi était le garant d’un contre pouvoir, Morsi semble marcher dans les pas d’Erdogan avec une méthode similaire …

.

On peut s’attendre à une dégradation rapide des relations avec Israel, et une guerre avec l’Egypte n’est plus une illusion, loin de la …

.

Le plus surprenant reste le silence de l’administration Obama qui signe la , encore un échec …

.

Nombreux sont les experts militaires israelien qui sont persuadé que l’Egypte prépare avec la Turquie et l’Iran , une alliance islamiste ,

.

Avec ce nouveau shéma, le déclenchement ‘d’opérations préventives” semblent être le meilleure moyen de contenir l’hémoragie …

.

Il vient de remplacer le ministre de la défense et le chef d’état-major de l’armée

.

 

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 .

.

——===ooOoo===——

.

 

Mohammed Morsi reprend 

 

la main face à l’armée

(  http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/12/01003-20120812ARTFIG00176-mohamed-morsi-reprend-la-main-face-a-l-armee.php  )

 .

——===ooOoo===——

.

.

 

Le président égyptien a annoncé le limogeage du ministre de la Défense, Hussein Tantaoui, en poste depuis 20 ans, et annulé la disposition constitutionnelle qui accordait de larges pouvoirs à l’armée.

.

Le bras de fer entre la présidence égyptienne et l’armée continue. Le président égyptien Mohammed Morsi a créé la surprise dimanche en annonçant l’annulation d’une «déclaration constitutionnelle» accordant de larges pouvoirs à l’armée et la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui, ministre de la Défense depuis 20 ans.

.

Celebrations as Muslim Brotherhood's Mohamed M...

Celebrations as Muslim Brotherhood’s Mohamed Morsi announced Egypt’s president (Photo credit: Jonathan Rashad)

D’après son porte-parole, Mohammed Morsi a également nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki, qui sera seulement la deuxième personne à occuper ce poste en plus de 30 ans. «Le président a décidé d’annuler la déclaration constitutionnelle adoptée le 17 juin» par le Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirigeait à l’époque le pays et dans laquelle les militaires s’arrogeaient notamment le pouvoir législatif, a annoncé le porte-parole du président, Yasser Ali, dans une déclaration télévisée. Ces changements ont été effectuées en coordination avec l’armée, a affirmé une source militaire citée par l’agence Mena.

.

Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohammed Morsi, avaient dénoncé cette «Déclaration constitutionnelle complémentaire» comme «un coup d’État institutionnel» du CSFA, dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles.

.

La «déclaration» avait été adoptée le jour de la fin du second tour de l’élection présidentielle et avait provoqué une crise politique entre l’armée et les islamistes. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient un droit de veto sur toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution, le texte fondamental en vigueur sous Hosni Moubarak ayant été suspendu.

.

 

English: Taba Heights (Sinai, Egypt) Nederland...

English: Taba Heights (Sinai, Egypt) Nederlands: Taba Heights (Sinaï, Egypte) (Photo credit: Wikipedia)

.

.

Mise à la retraite du maréchal Tantaoui

.

.

Mohammed Morsi a également décidé dimanche de mettre à la retraite le maréchal Tantaoui et l’a remplacé au ministère de la Défense par le général Abdel Fattah al-Sissi, le chef des renseignements militaires. Il n’était toutefois pas encore clair que le maréchal, ministre de la Défense de Hosni Moubarak pendant une vingtaine d’années, restait toujours chef du CSFA.

.

Le chef d’état-major de l’armée et numéro 2 du CSFA, Sami Anan, a également été mis à la retraite et remplacé par le général Sedki Sobhi. Hussein Tantaoui et Sami Anan ont toutefois tous deux été nommés conseillers auprès du président Morsi, selon les médias officiels.

.

Le nouveau vice-président, Mahmoud Mekki, est un magistrat qui a joué un rôle dans la fronde des juges en 2005 contre la fraude électorale pendant le scrutin présidentiel qui s’était terminé par une victoire écrasante de Hosni Moubarak, finalement renversé par une révolte populaire le 11 février 2011.

.

Il s’agit seulement du deuxième vice-président égyptien en 30 ans. Hosni Moubarak n’avait jamais nommé de vice-président jusqu’à la révolte de février 2011, et pendant laquelle il avait nommé son chef des renseignements Omar Souleimane à ce poste.

.

Mohammed Morsi, formellement investi le 30 juin, est le premier civil à accéder à la magistrature suprême, dans un pays où tous les présidents sont venus de l’armée depuis la chute de la monarchie en 1952. Depuis son accession au pouvoir, il a alterné compromis et bras de fer avec l’armée pour tenter de s’imposer. Dans la soirée, Mohamed Morsi s’est défendu de vouloir «marginaliser» l’armée, disant n’avoir en tête que «l’intérêt de la nation» et la nécessité d’injecter «du sang neuf longtemps attendu».

 

.

.

.

Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi Soliman ...

Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi Soliman  Minister of Defense of Egypt. (Photo credit: Wikipedia)

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

——===ooOoo===——

.

 Egypte : le président Morsi 

 

écarte le maréchal Tantaoui et 

 

reprend la main sur l’armée

http://isranews.com/2012/08/13/egypte-le-president-morsi-ecarte-le-marechal-tantaoui-et-reprend-la-main-sur-larmee/ )

 .

——===ooOoo===——

.

M. Morsi a également décidé de mettre à la retraite le maréchal Hussein Tantaoui, longtemps proche de Hosni Moubarak, et l’a remplacé au ministère de la Défense qu’il occupait depuis 20 ans par le général Abdel Fattah al–Sissi, le chef des renseignements militaires. 

.

.

Le président islamiste égyptien Mohamed Morsi a créé la surprise dimanche en annulant des dispositions accordant de vastes pouvoirs à l’armée et en écartant le maréchal Tantaoui, ministre de la Défense qui fut chef d’Etat de fait après la chute de Hosni Moubarak.

.

.

 .

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 .

  

.

Patrick 

.

 

sources : 

.

— (  http://www.mediarabe.info/ )

 

— (  http://www.saphirnews.com/ )

 

— (  http://www.terrepromise.net/  )

 

— (   http://isranews.com/  )

 

— (  http://www.franceinter.fr/ )

 

— (   http://www.lemonde.fr/ )

 

— (   http://www.liberation.fr/   )

 

— (  http://www.lefigaro.fr/  )

.

Franck Bouzet, soldat du 13e BCA de Chambéry, a été tué en Afghanistan

Franck Bouzet, soldat

du 13e BCA de Chambéry,

a été tué en Afghanistan

88e militaire français tué depuis le début de l’intervention en Afghanistan

 l’adjudant-chef Franck Bouzet du 13e Bataillon de chasseurs alpins de Chambéry est père de 3 enfants. Photo SIRPA Terre

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Ce matin, au cours d’une opération menée en soutien des forces afghanes, l’adjudant-chef Franck Bouzet du 13ebataillon de chasseurs alpins de Chambéry a été touché par le tir d’un insurgé.

.

.

Selon le ministère de la Défense, ce matin, au cours d’une opération menée en soutien des forces afghanes, l’adjudant-chef Franck Bouzet du 13e Bataillon de chasseurs alpins de Chambéry a été touché par le tir d’un insurgé. Rapidement pris en charge par les moyens médicaux, il est décédé à son arrivée en hélicoptère à l’hôpital militaire de Kaboul.
 .

.

L’infirmier de classe normale Olivier de Vergnette de Lamotte appartenant au service de santé des armées a été également gravement blessé au cours de cette opération. Son pronostic vital n’est pas engagé.
 .
Ces éléments français du groupement tactique interarmes Kapisa participaient à une mission d’appui au profit de l’armée nationale afghane à proximité de Tagab. Ils fournissaient conseils et appuis au commandement afghan du Kandak 32, dans le cadre d’une mission de patrouille des forces de sécurité afghanes.
 .

.

 .
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian exprime sa plus vive émotion, adresse à la famille et aux proches du défunt ses sincères condoléances et s’associe pleinement à leur douleur. Il souhaite un prompt rétablissement au blessé. Ses pensées vont également à ses compagnons d’armes.
Dans ce moment tragique, la situation exige le plus grand sang froid. Le transfert des responsabilités de sécurité aux afghans demeure la seule solution. La décision de retirer les troupes françaises combattantes d’ici la fin de l’année et de rester engagés avec nos alliés pour la formation des forces afghanes continuera d’être pleinement mise en œuvre.
 .

.

Ce désengagement des forces combattantes se poursuivra de façon ordonnée et coordonnée. L’Afghanistan doit retrouver son indépendance et son autonomie. L’armée afghane continue d’être préparée et formée dans ce but. D’ici la fin de l’année, les troupes françaises continueront leur devoir, pour accompagner ce transfert de responsabilités dans les meilleures conditions.
Jean-Yves Le Drian salue le courage sans faille de tous nos militaires engagés en Afghanistan et les assure de son soutien.
 .
Il s’agit du 88e militaire français tué depuis le début de l’intervention dans ce pays fin 2001.
 .

.

Le président François Hollande, cité par le communiqué, a exprimé sa « vive émotion » après ce décès. « Il faisait partie d’une équipe d’assistance qui conseille les unités afghanes », a précisé l’Elysée. « Ce tragique événement affecte à nouveau nos troupes engagées dans la défense de la transition démocratique en Afghanistan. Je salue le courage et le dévouement des troupes françaises en Afghanistan, qui oeuvrent tous les jours pour la paix et la stabilité dans ce pays », a poursuivi François Hollande, adressant ses sincères condoléances à la famille du soldat tué et souhaitant un rapide rétablissement au blessé.

.

Des soldats du 13e BCA dans la vallée de Kapisa en 2010. Photo Archives Le DL.

.

.

bien entendu le soldat retraité pour  invalidité que je suis s’associe au chagrin de la famille et de tout coeur avec eux dans cette épreuve !!!!!

.

.

mes prières vous accompagnent …. ainsi que pour l’infirmier de classe normale Olivier de Vergnette de Lamotte , blessé, et tous les autres militaires dont les Gendarmes employés sur toutes les zones dangereuses de notre terre !!!!!! 

.

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.

Patrick

sources :

— le dauphiné.fr

— le net en général 

.

.

 

Un charnier de victimes du communisme découvert au Cambodge

Un charnier de victimes

du communisme

découvert au Cambodge

.
——===ooOoo===——
.

Español: Busto de Pol Pot

 

« Un charnier où auraient été enterrées des centaines de victimes des Khmers rouges a été découvert dans le nord-ouest du Cambodge, indiquent aujourd’hui les autorités.

Le propriétaire d’un terrain du district de Kralanh et ses ouvriers sont tombés par hasard sur des squelettes la semaine dernière en utilisant une pelleteuse, a précisé Nhim Seila, un responsable de la police militaire de la province de Siem Reap. Les restes d’au moins dix-sept personnes ont été trouvés avant que la police militaire ne ferme le site pour inspection.

Français : Lit et matériel de torture dans une...

Français : Lit et matériel de torture dans une cellule de Tuol Sleng, Phnom Penh, Cambodge. (Photo credit: Wikipedia)

« Certains des cranes avaient les yeux bandés et les mains étaient attachées avec des lacets », a ajouté Nhim, précisant que plusieurs cranes portaient des traces de coups. « Selon les habitants, c’était un lieu où les Khmers rouges tuaient des gens tous les jours pendant le régime. Je pense qu’il y a des centaines de squelettes dans la tombe« .

La campagne cambodgienne est parsemée de milliers de charniers datant du régime khmer rouge (1975-1979), sous lequel quelque deux millions de personnes sont mortes sous la torture, d’épuisement ou de malnutrition. Le Centre de documentation du Cambodge, qui fait des recherches sur cette période, avait identifié en 1998 ce site comme un des « champs d’exécution » du régime et estimé que quelque 35.000 personnes y auraient été enterrées, a précisé son directeur Youk Chhang.

Graf pol pot

Graf pol pot (Photo credit: Wikipedia)

Il a espéré que le tribunal chargé de juger les hauts responsables khmers rouges, devant lequel comparaissent depuis plusieurs mois les trois plus hauts dirigeants encore en vie, examinerait ce site pour trouver des preuves éventuelles des crimes commis. « Les os ne trouveront pas la paix tant que la vérité qu’ils détiennent n’a pas été révélée », a-t-il insisté« .

——===ooOoo===————===ooOoo===——

——===ooOoo===——
.

.

Quelques renseignements divers sur Pol Pot et ses amis , bons communistes vrais exemple de déchéance et de barbarie humaine pour une idéologie imbécile et utopique, malheureusement crue et interprétée par des sanguinaires despotes ou de parfaits crétins, voire les deux …. renseignements en vrac sur les mots les plus usités de ce régime ….

.

ce régime est l’un de ceux qui me hérissent et m’horripilent !!!!!!

(( vous en redonnerait quelques détails de ces horreurs commises par des hommes sur des hommes, que personne n’oublie jamais ….!!! ))

 
.
——===ooOoo===——
.

Saloth Sâr, (19 mai 1928 – 15 avril 1998), plus connu sous le nom de Pol Pot , est le dirigeant politique et militaire des Khmers rouges , partisans d’un communisme radical.
De 1975 à 1979, il fut le Premier ministre du Kampuchéa démocratique (Cambodge actuel).

Le Programme d’Étude sur le génocide cambodgien de l’Université de Yale évalue le nombre de victimes des politiques de son gouvernement à environ 1,7 million, soit plus de 20 % de la population de l’époque.

.

——===ooOoo===——
.

 

Crânes des victimes des

Khmers rouges à l’ancien
charnier de Choeung Ek.

Les Khmers rouges (en khmer : Khmaer Krahom ) sont le surnom d’un mouvement politique et militaire cambodgien communiste d’inspiration maoïste qui a dirigé le Cambodge de 1975 à 1979.
Apparu sous une première forme en 1951, le mouvement a cessé d’exister en 1999. Sa direction a été constituée jusqu’en 1981 par le Parti communiste du Kampuchéa, dit également Angkar . De 1962 à 1997, le principal dirigeant des Khmers rouges a été Saloth Sâr, plus connu sous le nom de Pol Pot.
Les Khmers rouges ont pris le pouvoir au terme de plusieurs années de guerre civile, établissant le régime politique connu sous le nom de Kampuchéa démocratique. Entre 1975 et 1979, période durant laquelle ils dirigèrent le Cambodge, leur organisation a mis en place une dictature d’une extrême violence chargée, dans un cadre autarcique, de créer une société communiste sans classes, purgée de l’influence capitaliste et coloniale occidentale ainsi que de la religion.
Le régime khmer rouge a causé la mort de plusieurs centaines de milliers de Cambodgiens, selon les estimations minimales. Le Programme d’Étude sur le génocide cambodgien de l’université Yale évalue le nombre de victimes à environ 1,7 million, soit plus de 20 % de la population de l’époque.

.
——===ooOoo===——
.

 

Massacres et persécutions raciales

L’épuration est menée par la police secrète Khmère rouge, le Santebal (« branche spéciale »), placé sous la responsabilité directe de Kang Kek Ieu, alias Douch. Le Kampuchéa démocratique n’a officiellement pas de prisons, mais les « centres de rééducation » se multiplient à travers le pays. Des cambodgiens y sont incarcérés sous les prétextes les plus variés, allant du délit de droit commun à la dissidence politique réelle ou supposée, en passant par les relations sexuelles hors mariage. Les prisonniers des centres sont détenus dans des conditions abominables, et régulièrement soumis à la torture, pour être amenés à confesser des délits souvent imaginaires. La durée de survie des détenus n’excède généralement pas trois mois. Le plus célèbre, mais pas forcément le plus meurtrier, de ces centres de détention est l’ancien lycée de Tuol Sleng, désigné sous le code S-21 et dirigé par Douch : environ 20 000 personnes y périssent. Des exécutions en masses sont réalisées, ce qui donne lieu à de nombreux charniers répartis à travers tout le pays, comme celui de Choeung Ek près de Phnom Penh. La zone Est du pays, qui compte 1,7 millions d’habitants à la mi-1976, dont 300 000 « peuples nouveaux », est le secteur le moins pénible, les Khmers rouges s’y montrant moins brutaux qu’ailleurs et les exécutions étant nettement moins nombreuses. En 1977, cependant, la situation alimentaire s’y dégrade. Le Centre affirme par contre son contrôle direct sur la zone Nord-ouest, où les purges puis les attaques contre les populations ordinaires se multiplient en 1977. Les ex-citadins sont arrêtés et « disparaissent » en grand nombre, les rations alimentaires réduites et la population affamée. Ieng Sary, Ieng Thirith et Pol Pot jouent un rôle clé dans le durcissement politique et les purges : durant l’été 1977, quarante responsables de la zone nord-ouest sont arrêtés. Les purges désorganisent gravement la production de riz, et la mortalité est élevée, y compris dans le sud-ouest dirigé par Ta Mok. L’oppression et l’arbitraire règnent dans le Kampuchéa démocratique.

Prison where Pol Pot and the Khmer Rouge tortu...

Prison where Pol Pot and the Khmer Rouge tortured and killed thousands of Cambodians. (Photo credit: Wikipedia)

Le nombre total de victimes du Kampuchéa démocratique reste sujet à débat, les estimations variant entre 740 000 et 2 200 000 morts, sur une population d’environ 7 890 000 habitants. Ces chiffres prennent en compte les massacres, les exécutions, les victimes de la famine provoquée et entretenue par l’incompétence du régime, ainsi que les persécutions et massacres dont font l’objet certaines ethnies telles les Chams ou les personnes d’origine vietnamienne. Les Khmers Krom, ainsi que les minorités thaïe et lao sont également victimes de tueries perpétrées par les forces de sécurité de la zone sud-ouest. Pol Pot, par la suite, ne reconnaît que « quelques milliers » de victimes dues à « des erreurs dans l’application de notre politique consistant à donner l’abondance au peuple », tout en chiffrant par ailleurs à 600 000 le nombre de victimes de la guerre civile.
La vie interne du régime du Kampuchéa démocratique et du mouvement Khmer rouge est aussi marquée par les purges à l’intérieur de l’appareil : arrestations et exécutions se succèdent, sans le moindre procès. En avril 1976, Chan Chakrey, ancien responsable militaire de la zone Est, mène un soulèvement armé à Phnom Penh : il est arrêté et envoyé à Tuol Sleng, où il périt le mois suivant. Les partisans de Sihanouk sont victimes de purges, de même que les anciens Khmers issarak jugés trop proches des Vietnamiens. Puis c’est Keo Meas, n°6 dans la hiérarchie du Parti communiste du Kampuchéa, qui est arrêté en septembre 1976; lui aussi meurt en captivité à Tuol Sleng. En juillet 1977, c’est le tour de Hu Nim. En avril-mai 1978, la purge de la zone Est, géographiquement proche du Viêt Nam et dont le chef, So Phim, s’est bâti un solide pouvoir personnel, est lancée Les troupes de Ke Pauk et de Son Sen attaquent la zone : So Phim se suicide, et la division de Heng Samrin est dispersée ; de violents combats ont encore lieu en juin et en juillet, et la population locale est évacuée. Son Sen assume ensuite la direction de la zone Est, dont de nombreux cadres, parmi lesquels Heng Samrin et Hun Sen, ne doivent leur salut qu’à la fuite. Plusieurs milliers de déportés de l’est sont massacrés dans le nord-ouest dans le courant de 1978. Vorn Vet, vice-premier ministre chargé de l’économie, meurt à Tuol Sleng en 1978.

(( —- http://fr.wikipedia.org/wiki/Khmers_rouges —- ))

 .

.

Flag of the Khmer Rouge and Democratic Kampuchea

drapeau du Kampuchéa démocratique

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Patrick

sources :

———-

— le Figaro.net
— Wikipédia
— Hérodote.net

— divers sur le net 

.