L’Affaire des placards

——===ooOoo===——

.
L’Affaire des placards

.
——===ooOoo===——
.


.

Dans la nuit du 18 octobre 1534, des protestants français placardent des proclamations contre la messe en différents lieux du pays et jusque sur la porte de la chambre de François 1er, à Amboise.

Ces placards ou affiches ont été rédigés par Antoine Marcourt, un pasteur de Neuchâtel, en Suisse, adepte de Zwingli, et imprimés dans la même ville.
.
Ils s’intitulent : «Articles véritables sur les horribles, grands et insupportables abus de la messe papiste, inventée directement contre la sainte Cène de Notre Seigneur, seul médiateur et sauveur Jésus-Christ».
.

Portrait de Martin Luther, d'après Lucas Cranach L'Ancien

.
Ils insultent la religion catholique, son clergé et ses rites en des termes si injurieux que même des protestants les désapprouvent. Ainsi dénoncent-ils la messe : «On ne doit pas réitérer le sacrifice du Christ» et le dogme de l’Eucharistie qui affirme la présence réelle du corps du Christ dans l’hostie consacrée : «Il ne peut se faire qu’un homme de vingt ou trente ans soit caché en un morceau de pâte».

.
Les germes de la division
———=======———

.
Née en Allemagne une quinzaine d’années plus tôt, la Réforme luthérienne avait lentement pénétré en France. En 1522, un moine français défroqué se marie à Wittenberg, la «Rome» de la nouvelle religion. D’autres ecclésiastiques suivent ses traces et se forment à la doctrine nouvelle qu’ils reviennent enseigner en France.
.
Contre ces hérétiques, les théologiens de la Sorbonne et du Parlement renouent avec une vieille recette, également employée contre les sorciers : le bûcher. Le premier à en faire les frais, le 8 août 1523, devant Notre-Dame de Paris, est un ancien moine de Livry-en-Aulnois (aujourd’hui Livry-Gargan), Jean Vallière. À Meaux, à l’est de Paris, Jean Leclerc, un ancien cardeur de laine, est supplicié et meurt en odeur de sainteté le 29 juillet 1525. Mais la plupart des procès en hérésie se terminent de façon plus accommodante.

.

.

.

.
.
Dans la nuit du 1er juin 1528, la mutilation d’une statue de la Vierge (les protestants contestent le culte adressé à la mère du Christ) émeut les Parisiens et le roi.François 1er en personne se met à la tête d’une procession d’expiation. Le temps fait heureusement son oeuvre.

.
.

.

.

Une répression brutale
——-=======——–

.
Le roi de France, relativement indifférent aux questions religieuses, fait preuve d’une certaine ouverture d’esprit, n’hésitant pas à nouer des alliances avec les protestants d’Allemagne et le sultan de Constantinople.
.
Mais il prend fort mal l’«affaire des placards» qui porte atteinte à l’institution ecclésiastique et, par voie de conséquence, à la monarchie de droit divin. N’est-il pas lui-même «roi par la grâce de Dieu», seul laïc habilité à communier sous les deux espèces, le pain et le vin, au moment du sacre? L’idée que tous les fidèles de Luther s’autorisent la communion sous les deux espèces contribue à sa colère.
.
En représailles, le roi s’engage à réprimer les «mal sentants de la foi». Aux carrefours, on promet 200 écus à quiconque dénoncera les auteurs des placards et les arrestations se multiplient.

Une des premières imprimeries
Une des premières imprimeries.

.
Le 13 novembre suivant, un premier hérétique est brûlé. Le 13 janvier 1535, le Parlement de Paris crée une commission spéciale, la «chambre ardente» pour traquer les livres séditieux. Un édit royal prohibe l’imprimerie et ferme les librairies. C’est la première manifestation de censure depuis l’invention de l’imprimerie.
.
Enfin, le 21 janvier 1535, une journée d’expiation solennelle se clôt par la mort sur le bûcher de six nouveaux hérétiques protestants. «chambre ardente». Le soir, le roi déclare devant une assemblée de notables : «Si mon bras était infecté de telle pourriture, je le voudrais séparer de mon corps».

.


.
Le juriste Jean Calvin, établi à Nérac, sous la protection de la soeur du roi, Marguerite de Navarre, est compromis à son corps défendant. Il préfère se réfugier à Bâle où il publie L’Institution de la religion chrétienne pour tenter de convaincre le roi du bien-fondé de la Réforme.
.
Là-dessus, la colère du roi s’estompe, notamment sous l’influence de sa soeur, proche des cercles protestants. Le 29 juillet 1535, tandis qu’il renforce son alliance avec les princes protestants d’Allemagne contre son rival Charles Quint, il publie l’édit de Coucy qui prononce une amnistie générale.
.
Nouveau revirement avec un édit publié à Fontainebleau en 1541, qui prescrit aux seigneurs justiciers de reprendre la chasse aux hérétiques. En 1546, le pasteur de Meaux, qui n’est autre que le frère du martyr Jean Leclerc, est arrêté à l’issue d’une Cène et conduit au bûcher avec treize autres fidèles.
.
Parmi les autres victimes de la répression (au total 400 à 500 personnes) figure l’humaniste et imprimeur lyonnais Étienne Dolet, brûlé sur la place Maubert, à Paris, le 3 août 1546, pour cause d’impiété.
.
La disparition de François 1er est suivie d’un court répit mais l’intolérance religieuse reprend le dessus après la mort de son successeur Henri II et débouche sur les guerres de religion.

.
——===ooOoo===——
.

Vaudois, patarins et autres hérétiques
—–======————======——

.
Entre le 15 et le 20 avril 1545, François 1er consent au massacre de 3000 Vaudois établis dans la montagne du Luberon (*), au sud de la France. Une vingtaine de villages sont dévastés par la soldatesque du sieur d’Oppède, sur un ordre du parlement d’Aix. 600 survivants sont envoyés aux galères.
.
Cette action ternit les dernières années du roi, qui meurt deux ans plus tard avec, dit-on, un très vif regret de cette décision.


Les Vaudois se réclament d’un certain Pierre Valdo qui prêchait à Lyon au XIIe siècle et fut excommunié vers 1182. Comme les Cathares de la région de Toulouse ou encore les Patarins italiens, il dénonçait la décadence morale du haut clergé et revendiquait une église plus proche des vertus évangéliques de charité et de pauvreté. Après le massacre du Luberon, les derniers Vaudois se fondent dans la Réforme protestante.

 

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.

 

Patrick

sources :

== hérodote.net

== le net

Publicités

Brèves religions

.
——===ooOoo===——
.

.Manifestation salafiste à Bonn, 2 policiers poignardés

——===ooOoo===——
.
.

Berlin durcit le ton face à la montée en puissance des extrémistes musulmans. Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, menace de faire interdire les organisations salafistes, un des nombreux courants fondamentalistes de l’islam.

Samedi à Bonn, 29 fonctionnaires de police avaient été blessés par des salafistes au cours d’une manifestation. Deux d’entre eux étaient dans un état critique après avoir été poignardés par des militants islamistes.

Les salafistes, qui ont décidé de convertir les européens en distribuant, pour commencer, 20 millions de corans en Allemagne et en Suisse, étaient très perturbés par une manifestation du parti PRO-NRW qui revendique le droit de critiquer l’islam et de caricaturer Mahomet. L’objectif consistait à exposer des caricatures de Mahomet devant une trentaine de mosquées.

Les salafistes devinrent fous quand ils aperçurent une première caricature de Mahomet, et ils attaquèrent la police. Une manifestation similaire dans la ville de Solingen, le 1er mai avait également tourné à la violence.

Samedi 5 mai, des centaines de musulmans ont attaqué la police, deux policiers ont été poignardés et hospitalisés avec de graves blessures, et 29 autres ont été blessés.

« Ce fut une explosion de violence comme nous n’en n’avons pas vu depuis longtemps », a déclaré Ursula Brohl-Sowa, chef de la police de Bonn, lors d’une conférence de presse dimanche 6 mai.

« Le salafisme est actuellement le mouvement islamiste le plus dynamique aussi bien en Allemagne qu’à l’étranger. Ses adeptes fanatiques présentent un danger particulier pour la sécurité de l’Allemagne », rapportait dimanche le journal Bild am Sonntag, citant le ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich. « Les salafistes fournissent le fondement idéologique à ceux qui se tournent vers la violence », a-t-il ajouté.

Le président du parti anti-immigration expliquait en mars dernier : « Il ne doit exister aucun endroit où la liberté artistique et la liberté d’exprimer des opinions ne s’applique pas. Les tentatives politiquement correctes de restreindre la critique de l’islam ne sont pas dignes d’un État libre et démocratique, et montrent que le totalitarisme islamique a déjà gagné du terrain. »

La police de Bielefeld, dans le nord-est de la région, avait tenté d’interdire une manifestation du mouvement d’extrême droite prévue lundi dans la ville. En vain. Un tribunal a jugé que ce rassemblement n’était pas illégal.

Déjà, la Haute Cour administrative de Münster avait rejeté une demande des forces de l’ordre appelant à interdire d’exhiber des caricatures. En Allemagne, la Loi fondamentale (Grundgesetz), qui fait office de Constitution, accorde une importance toute particulière non seulement à la liberté de rassemblement, mais aussi à la liberté d’expression.

Patrick Moreau, chercheur au CNRS, spécialiste de l’Allemagne et des extrémismes en Europe, suggère une attitude de soumission totale : « Tout le monde sait que le fait de montrer ces caricatures va aboutir à une catastrophe », ce qui revient à les interdire pour ne pas courroucer les musulmans, tout en laissant ces mêmes musulmans faire du prosélytisme… pour ne pas les stigmatiser.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.
——===ooOoo===——
.

Les jihadistes investissent un village en Syrie et en chassent les chrétiens

.
——===ooOoo===——
.

Des jihadistes armés ont investi, jeudi dernier 10 mai, le village de Qastal al-Burg, un village de la province de Hama en Syrie, et en ont expulsé les dix familles chrétiennes qui y habitaient sans même qu’elles aient le temps de faire leur baluchon. L’église est occupée par les islamistes qui en ont fait le quartier général de leurs futures exactions.

——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.

.
——===ooOoo===——
.

Attentat contre un prêtre catholique en Syrie

.
——===ooOoo===——
.

Un grave attentat a été perpétré contre le Père George Louis, curé de l’église gréco catholique de Saint-Michel, dans le centre historique de Qara, en province de Damas. Ainsi que l’indiquent des sources de Fides à l’intérieur de l’Église gréco catholique syrienne, hier, 11 mai, à l’aube, deux hommes armés de pistolets et masqués sont entrés dans son habitation et l’ont menacé, lui demandant les clefs afin de procéder à une inspection des locaux. Ils l’ont ligoté et lui ont intimé l’ordre de remettre les clefs. Face à son hésitation, l’un d’entre eux l’a frappé à la tête avec une bouteille de verre, lui procurant une profonde blessure qui saignait abondamment puis ils l’ont frappé au visage, lui cassant une dent. Après avoir volé un certain nombre de meubles sacrés et un ordinateur portable, les malfaiteurs ont enfermé le curé dans la salle de bain, le bâillonnant avec un ruban adhésif. Ils ont ensuite cherché à l’étrangler avec un tuyau mais, après un signal, ils se sont retirés, l’abandonnant évanoui mais vivant. Deux heures après, le Père Georges, les mains encore liées, est parvenu à appeler l’un de ses paroissiens pour demander de l’aide. Il a été soigné et cinq points de suture lui ont été pratiqués sur le crâne. En ville, les responsables religieux et civils, chrétiens et musulmans, ont condamné cette attaque. Les responsables de l’opposition sont attendus demain, 13 mai, en vue d’une rencontre avec l’abbé gréco catholique de la ville. Le but de cette réunion est d’éviter une polarisation confessionnelle même si la situation des 500 chrétiens présents à Qara demeure difficile, alors même qu’ils ont toujours vécus en harmonie avec les quelques 25 000 sunnites y résidant.
Après la chute de Baba Amr et d’autres parties de la ville et de la province de Homs, des familles entières se sont réfugiés à Qara et ont été accueillies dans des édifices publics, des gymnases, des mosquées ou des centres culturels ainsi que dans des lieux privés. Parmi eux se trouvent de nombreux combattants de l’Armée syrienne de Libération. La présence de tels éléments – remarquent les sources locales de Fides – a bien vite transformé Qara en un lieu peu sûr et violent, caractérisé par des vols, des enlèvements et par un climat de banditisme et d’illégalité ainsi que le démontre l’attentat perpétré contre le Père George Louis.
S.B. Grégoire III Laham, Patriarche gréco melkite d’Antioche et de tout l’Orient, commentant l’événement a lancé l’alarme à cause du « banditisme et du manque total de sécurité ainsi que du fait de la violence indifférenciée », des facteurs qui « constituent un danger pour tous mais surtout pour les chrétiens et les autres minorités » et génèrent « une terreur psychologique très grave au sein de notre population ».

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.

Patrick

Sources :

http://www.fides.org/

http://www.aina.org/

http://www.bild.de/

Éphéméride du 15 mai

.
——===ooOoo===——
.
Sainte du jour
.
——===ooOoo===——
.

— SAINTE DENISE
(† 251)

En Asie Mineure, voyant des chrétiens se faire lapider pour leur foi, elle se jeta sur leurs corps pour souffrir le martyr avec eux. Elle fut séparée de ses compagnons puis fut torturée et décapitée. Elle n’avait que seize ans.

.
——===ooOoo===——
.
Autres Saints du jour
.
——===ooOoo===——
.

St Michel Garicoïts († 1863)
.
Ste Jeanne de Lestonnac (1556-1640)
.
Sts Paul et André, martyrs († 251)
.
St André Abellon, dominicain († 1450)
.
St Barbaros, soldat romain († 361)
.
Ste Dymphne de Gheel, vierge et martyre (VIe s.)
.
St Dimitri († 1591)
.
St Éléazar, moine († 1481)
.
St Franchy, ermite (VIIe s.)
.
St Isaïe de Rostov, évêque († 1090)
.
St Rhétice, évêque d’Autun (IVe s.)
.
St Rupert, Duc de Bingen (IXe s.)
.
St Victorin et Cassius, martyrs († 260)

.
——===ooOoo===——
.

Journée internationale des familles

.
——===ooOoo===——
.

Proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution du 20 septembre 1993.

La Journée internationale des familles est l’occasion de mieux faire connaître les questions relatives à la famille ainsi que les processus sociaux, économiques et démographiques ont une incidence sur les familles.

Cette manifestation reflète l’importance que la communauté internationale attache à la famille, cellule de base de la société, ainsi que l’intérêt qu’elle porte à la situation des familles dans le monde.

Elle incite les gouvernements à faire porter leurs efforts sur la politique familiale.

Les gouvernements, organisations non gouvernementales, établissements d’enseignement, groupes religieux et individus peuvent aider à faire connaître les fonctions remplies par les familles et leurs problèmes, leurs points forts et leurs besoins, en organisant des manifestations à l’occasion de la Journée internationale des familles.

.
——===ooOoo===——
.

Evénements
.
——===ooOoo===——
.

15 mai 218 : Élagabal proclamé empereur
Le 15 mai 218, Élagabal, aussi appelé Héliogabale (14 ans), est proclamé empereur romain par la 3e légion établie en Syrie. Cet adolescent syrien et à peine romanisé, grand-prêtre héréditaire du dieu Baal d’Émèse, est le cousin du précédent empereur, Caracalla, et le petit-fils de Septime Sévère.

Auguste, statue en bronze (musée national d'Athènes)

Il abandonne le soin du gouvernement à sa grand-mère, Julia Maesa, veuve de Septime Sévère. Il tente d’introduire à Rome le culte de Baal et finit assassiné par les prétoriens (les soldats de sa garde) quatre ans plus tard, le 11 mars 222, au terme d’un règne déplorable. Un autre cousin lui succède, Alexandre Sévère (13 ans) !…

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 756 : Naissance de l’émirat de Cordoue
Un émirat est fondé à Cordoue le 15 mai 756 par Abd er-Rahman 1er, un prince omeyyade rescapé d’un coup d’État survenu à Damas l’année précédente. Il fait d’al-Andalous (nom arabe de l’Espagne) le premier État musulman indépendant…

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1525 : Fin de la guerre des Paysans
Le 15 mai 1525, la défaite de Thomas Münzer, chef des paysans de Thuringe, à Frankenhausen met un terme à la guerre des Paysans qui a ravagé pendant plusieurs mois l’Allemagne du sud, faisant environ 100.000 victimes. Ces malheureux s’étaient soulevés pour réclamer l’abolition du servage et l’allègement des taxes. Martin Luther, chef de la Réforme religieuse, avait pris parti contre eux en appelant les nobles à écraser leur révolte de la façon la plus brutale qui soit.

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1582 : Guillaume d’Orange agressé


Le 15 mai 1582, à Anvers, première tentative d’assassinat contre le prince Guillaume d’Orange, chef des Provinces-Unies protestantes, en guerre contre leur ancien souverain, le roi Philippe II d’Espagne.

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1685 : Louis XIV humilie Gênes
Le 15 mai 1685, dans la Galerie des Glaces du château de Versailles, le doge de Gênes, Francesco Maria Imperiale Lercaro en personne, s’incline devant le Roi-Soleil en lui exprimant son « extrême regret de lui avoir déplu »…

.

Bombardement de Gênes (gravure, BNF)

Le bombardement de Gênes

La flottille de Seignelay et Duquesne ont tiré plus de 10.000 bombes

et boulets furent tirés pendant six jours, rasant les trois-quarts de la

ville ; on remarque les galiotes à fond plat de forme hexagonale qui

portent les bombardes (Anonyme, Cabinet des Estampes de la

Bibliothèque Nationale de France)

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1768 : Choiseul achète la Corse à Gênes
Le 15 mai 1768, à l’initiative du ministre Choiseul, le roi Louis XV achète la Corse à la République de Gênes. Celle-ci est trop heureuse de se débarrasser d’une île en permanence insoumise. Le chef de la résistance corse, Pasquale Paoli, est vaincu le 9 mai de l’année suivante par les Français. Quelques semaines plus tard, une certaine Laetitia Bonaparte donne le jour à un petit Napoleone.

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1846 : Abrogation des « corn laws »
Le 15 mai 1846, le Parlement de Westminster abroge les « corn laws ». Ces lois avaient été votées en 1815 à l’initiative des grands propriétaires terriens afin de protéger les agriculteurs britanniques contre les importations à bas prix de céréales du Nouveau Monde.

L’industrie étant désormais en mesure de relayer l’agriculture comme moteur de l’économie, le gouvernement anglais ne voit plus aucune utilité à ces lois protectionnistes.

En les abrogeant, Londres permet aux ouvriers de se nourrir à moindre prix, ce qui a pour effet de relâcher la pression sur les salaires de l’industrie. Désormais en situation d’exporter plus facilement, les industriels vont en profiter pour conquérir les marchés de la planète !

Les économistes anglais, au premier rang desquels Richard Cobden (1804-1865), font de la loi de 1846 un acte de foi dans les vertus du libre-échange. Ils ne vont avoir de cesse d’y rallier leurs concurrents. Richard Cobden va ainsi négocier avec le Français Michel Chevalier le traité franco-anglais de 1860.

C’est le début d’une deuxième « mondialisation », après la très brève période de libre-échange inaugurée par le traité Eden-Rayneval en 1786.

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1891 : Léon XIII publie l’encyclique Rerum Novarum


Le 15 mai 1891, le pape Léon XIII publie l’encyclique Rerum Novarum (Les Choses Nouvelles). Dans cette « lettre circulaire » (étymologie grecque du mot encyclique) adressée à tous les catholiques, le souverain pontife exprime sa compassion pour les ouvriers avec une audace inhabituelle.

En avance sur la plupart des responsables de son époque, il condamne la cupidité de la bourgeoisie, la concentration des richesses entre les mains « d’un petit nombre d’hommes opulents et de ploutocrates »… ainsi que la prétention des socialistes à vouloir supprimer la propriété. Il y voit un remède pire que le mal.

Le pape dénonce plus précisément le travail des enfants et les horaires excessifs. Il condamne les patrons qui versent des salaires insuffisants et affirme le droit des ouvriers à se syndiquer.

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1902 : Méliès présente Le Voyage dans la Lune
Le 15 mai 1902, Georges Méliès présente Le Voyage dans la Lune. Il s’agit du premier film de fiction avec trucages. Sept ans après l’invention du cinéma, le 7e Art naît véritablement ce jour-là.

Georges Méliès (1861-1938), French filmmaker a...

Georges Méliès (1861-1938 Photo credit: Wikipedia)

.
——===ooOoo===——
.

15 mai 1919 : Les Grecs entrent à Smyrne
Le 15 mai 1919, les Grecs débarquent à Smyrne et massacrent les Turcs de la ville. Les Alliés présents sur place s’abstiennent d’intervenir. Quant au sultan Mahomet VI, il fait tout ce qu’il peut pour s’attirer la bienveillance des vainqueurs, à la grande indignation de l’opinion turque.

Apprenant le débarquement des Grecs en Anatolie, Moustafa Kémal (38 ans), héros de la guerre relégué comme inspecteur militaire en Anatolie (la Turquie d’Asie), décide d’organiser la résistance. Il entre en rébellion contre le sultan et rassemble les troupes qui lui restent en vue de sauver la Turquie dont les Alliés préparent le dépeçage par le traité de paix de Sèvres…

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Patrick

Sources :

== Hérodote.net

== le net ……

Religions…..islam en Europe

.
——===ooOoo===——
.
La Grande Mosquée de Reims (UOIF) est financée par le Koweit qui interdit les églises

.
—–===ooOoo===——
.

La maire de Reims, Adeline Hazan, est secrétaire nationale du PS chargée des Droits de l’homme. Elle posa la première pierre de la mosquée membre des islamistes de l’UOIF, et garantit l’emprunt de la mosquée.

e1%2011012011.jpg

Alors qu’au Koweit le groupe parlementaire islamiste «Al-Adala Bloc» (Groupe de la Justice), qui a remporté les élections, vient de déposer une proposition de loi visant à «interdire la construction d’églises et d’autres lieux de culte non islamiques» (lire), l’état Wahhabitte finance la mosquée de Reims à hauteur de 3 millions d’euros selon le journal l’Union du 3 mai.

Le Grand Mufti d’Arabie Saoudite, Abdulh Aziz bin Abdullah, consulté par une délégation koweitienne pour savoir si il est « halal » (licite) d’interdire tout lieu de culte non islamique, a conforté ses voisins en mars dernier, en allant jusqu’à réclamer la « destruction » de toutes les églises de la péninsule arabique, comme l’enseigna le « prophète » Muhammad (ici).

Flag Saudi Arabia

Flag Saudi Arabia (Photo credit: erjkprunczyk)

L’Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims (AMCIR), est membre de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans qui s’est invitée dans la campagne présidentielle quand Nicolas Sarkozy a dû interdire de séjour six prédicateurs invités à son congrès en raison de leurs appels à tuer les Juifs, les apostats et les homosexuels, entre autres énormités.

Cela n’empêche pas la mairie socialiste de Reims de garantir l’emprunt contracté par l’association pour construire cette mosquée géante (3 700 m2) qui comportera des salles de classes pour l’apprentissage de la charia et de l’arabe, et, nous apprend l’Union une crèche pour les petits…

.
—–===ooOoo===———–===ooOoo===——

.

.

——===ooOoo===——
.
Tchéchenie: le gouvernement approuve les assassinats « d »honneur » islamiques

.
——===ooOoo===——
.

Le gouvernement tchétchéne a approuvé ouvertement les familles qui tuent leurs femmes qui ne respectent pas le sens de l’honneur dans cette république russe qui a adopté une interprétation fondamentaliste de l’islam, après des décennies de répression religieuse sous le régime soviétique.

Au cours des cinq dernières années, les corps de dizaines de jeunes femmes tchétchènes ont été retrouvés abandonnés dans les bois, dans des ruelles et le long des routes de la capitale, Grozny, et de ses villages voisins.

Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a annoncé publiquement que ces femmes mortes avaient des “mœurs légères” et ont été légitimement tuées par des parents de sexe masculin. Il a ajouté que les femmes étaient la propriété de leurs maris, et que leur rôle premier consiste à enfanter.

Gay muslims

Gay muslims (Photo credit: hebedesign)

“Si une femme batifole et qu’un homme batifole avec elle, tous les deux doivent être tués”, a déclaré M. Kadyrov, qui a souvent dit que son objectif était que la Tchétchénie devienne ”plus islamique que les islamistes.”

En Tchétchénie d’aujourd’hui, l’alcool est interdit, les codes vestimentaires islamiques sont imposés et les mariages polygames sont soutenus par le gouvernement.

Certains observateurs affirment que cette tentative d’imposer la loi islamique par M. Kadyrov, viole la Constitution russe, qui garantit des droits égaux pour les femmes et les hommes et une séparation de l’Église et l’État.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

——===ooOoo===——
.

Allemagne: les salafistes attaquent la police, 80 interpellations, des policiers blessés

.
——===ooOoo===——
.

15hhnr9.png

Les autorités allemandes ont indiqué mercredi qu’une enquête a été ouverte sur 81 personnes après de violents affrontements entre des musulmans ultra-conservateurs et la police. Ces musulmans protestaient contre une manifestation d’un parti d’extrême-droite, et la police .

2q38arl.jpg

Un porte-parole de la police a déclaré que 44 membres d’un même groupe salafistes et 37 autres personnes qui s’étaient rassemblées devant une mosquée dans la ville de Solingen pour une contre-manifestation ont été interrogées avant d’être relâchées.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

patrick

sources :


Liveleak
Washington Times