Pause sourire

Pause sourire

.
——===ooOoo===——
.

.
——===ooOoo===——
.

 .

Pour ceux qui désespèrent depuis le 6 mai 2012, 20h00…

.

.

.
——===ooOoo===——
.

 

.

.
——===ooOoo===——
.

 

comme fond d’écran, par exemple ???

.
——===ooOoo===——
.

 

.

.

.

.

Haaaaaaaaa,

elle fait sourire la France

de « Flanby », c’est au moins ça !!!!

.
——===ooOoo===——
.

 

.

.

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.

.

Patrick

sources :

— le net ….. rubrique humour …… et politique 

.

.

.

.

Publicités

de retour … et une lettre de B.Debré ….

bonjour, 

un bref passage entre deux hospitalisations (( celui qui a la santé ne connaît pas sa richesse… )) pour vous saluer et vous faire suivre un courrier de Bernard Debré qui me plaît bien …. 

je ne me fatigue pas trop, les médecins ne veulent pas !!! aussi je copie , ‘je sais ce n’est pas bien, mais je m’y vois contraint !! )) 

.

——===ooOoo===——

.

Lettre ouverte à 

François Hollande

François Hollande (Photo credit: Wikipedia)

Madame,

Lorsque vous êtes apparue aux côtés de François Hollande, après qu’il eut quitté Ségolène Royal, les citoyens français ont accepté votre présence, certains avec interrogation, d’autres avec un petit sourire, mais la plupart avec gentillesse. En France, l’amour est roi et les nouveaux couples qui se forment, surtout en politique, attirent plutôt la bienveillance.

Nicolas Sarkozy avait bénéficié de cette même « grâce » lorsque Cécilia était partie. Il s’en était expliqué, peut-être un peu trop, en conférence de presse et s’était marié avec Carla Bruni. Autre temps, autre mœurs, diriez-vous. Effectivement, qu’il s’agisse du général de Gaulle avec « tante Yvonne », de Giscard d’Estaing et d’Anne-Aymone, de François Mitterrand et de Danielle ou même de Jacques Chirac et de Bernadette, ces femmes versaient plutôt dans le caritatif discret que vers l’émergence people tapageuse.

Il est vrai cependant que la presse, pour François Mitterrand, a laissé tomber un manteau de discrétion sur sa double vie qu’il n’a révélée qu’à ses dernières heures. Déjà, il paraissait (mais qui a osé en parler ?) tout à fait anormal que sa deuxième « épouse » et sa fille soient prises en charge par l’État : appartement officiel sur le Quai Branly, voitures, chauffeurs, gardes du corps, cuisines et cuisiniers.

Bref ! Les frasques de François Mitterrand, gardées secrètes par des journalistes complices, ont coûté quelques 8 à 10 millions d’euros au budget de l’État

Carla Bruni n’a pas agi dans ce sens ni Bernadette Chirac. Mais vous voilà arrivée et avec vous, comme le dit la gauche, la modernité, ringardisant tout ce qui s’est passé avant.

Après tout, François Hollande a le droit d’avoir comme amie qui il veut et le temps qu’il le désire. Quant au titre de « première dame », il est usurpé. Ce statut n’existe pas et a été monté de toutes pièces par des journalistes avides de sensationnel. Vous n’avez, Madame, aucune existence légale d’autant plus que vous n’êtes ni mariée, ni pacsée. Que dirait-on d’un président de la République qui accumulerait les « premières dames » comme on accumule des amies ou des flirts ?

Vous avez néanmoins exigé d’avoir autour de vous une équipe composée d’hommes et de femmes qui vous suivent, qui vous aident, qui travaillent avec vous et qui sont payés par l’État. Au nom de quoi l’État doit-il s’occuper de votre secrétariat pléthorique ? Ce n’est pas, je pense, pour vous aider à écrire des articles dans votre journal « Paris Match ».

Voici un autre problème. Vous vous réclamez, à juste titre, du statut de journaliste et vous désirez continuer à écrire. Au début de la campagne présidentielle et même, si je ne me trompe, dès l’élection de François Hollande, vous avez clamé haut et fort que vous ne renonceriez pas à écrire dans l’hebdomadaire « Paris Match » et vous avez même annoncé que vous alliez interroger les grands de ce monde pour faire des papiers de politique étrangère ! Journaliste oui, mais journaliste politique non !

Il me semble que ce métier est incompatible avec la fonction que vous aimeriez avoir, même si elle n’est pas officielle. Vous avez donc décidé de faire du journalisme de bavardages pour bien montrer votre autonomie par rapport à votre ami François Hollande. Vous avez néanmoins accepté, demandé, peut-être même exigé de l’accompagner dans ses voyages officiels. A quel titre ? Simplement d’amie !

Il y avait et il y a toujours un obstacle : Ségolène Royal ! Vous ne la supportez pas, elle qui est pourtant mère des 4 enfants de François Hollande. Il semblerait qu’à la Bastille, lorsque François Hollande a « claqué une bise » sur les deux joues de Ségolène Royal, vous ayez exigé qu’il vous embrasse sur la bouche pour montrer la différence de statut ! Cet acte était sinon puéril du moins cruel.

Voici maintenant qu’en femme moderne, vous tweetez. Vous avez réussi, par vos bavardages, à ébranler la campagne électorale et à ridiculiser la France.

Ségolène Royal est candidate, certes parachutée, en Poitou-Charentes. Elle affronte Monsieur Falorni, implanté localement depuis de nombreuses années et ami de François Hollande. Il était naturel que les caciques du Parti socialiste viennent à son secours, elle qui avait été la femme candidate à l’élection présidentielle de 2007.

Il était peut-être moins évident que le président de la République se mêle de ces élections. En Président « normal », il avait annoncé qu’il n’y participerait pas. Les Français avaient d’ailleurs compris que le petit mot de soutien à Ségolène Royal était plus affectif que politique. Elle avait été sa compagne pendant si longtemps.

Mais vous ne la supportez pas, taraudée par la jalousie. Après le ridicule de « embrasse moi sur la bouche » que, semblait-il, vous aviez prononcé, voici maintenant la trahison ! En effet, de quoi vous mêlez-vous en soutenant Monsieur Falorni qui, au demeurant, reste très sympathique ? Est-ce en tant que journaliste politique que vous prenez position pour un candidat ?

Il s’agirait là d’une déviation intolérable de la neutralité politique d’un journaliste. Voyez-vous Monsieur Jean-Michel Apathie, Madame Ruth Elkrief, Monsieur Alain Duhamel prendre position pour qui que ce soit ? Ils devraient rendre immédiatement leur carte de presse, s’inscrire à un parti politique et ne plus parler. Certes, beaucoup de journalistes, beaucoup de journaux, sont à gauche et l’ont montré lors de ces dernières élections. Mais vous, Madame, journaliste à « Paris Match », vous n’auriez jamais dû prendre position. Ce n’est donc pas comme journaliste que vous avez envoyé ce tweet, vous êtes trop intelligente pour tomber dans un tel piège.

Est-ce pour affirmer votre indépendance vis-à-vis de votre compagnon ? Peut-être aussi pensiez-vous affirmer l’importance de la liberté de la femme ? Je ne le crois pas non plus car je ne suis pas sûr que la liberté consiste à faire des gaffes. Peut-être ce mot est-il trop faible ? Il s’agit d’une faute grave. En réalité, vous ne pouviez pas imaginer une seconde que Ségolène Royal, élue, puisse un jour arriver au fauteuil de présidente de l’Assemblée nationale. « Comment cette femme, qui était avec mon ami auparavant, qui a vécu si longtemps avec lui, peut-elle revenir en pleine lumière ? ».

Mais, pire encore, vous imaginiez, dans vos rêves les plus épouvantables, dans les cauchemars les plus terribles, les cérémonies officielles présidées par François Hollande obligatoirement accompagné par Ségolène Royal, en tant que quatrième personnage de l’État. Vous cauchemardiez à l’idée de voir ces grands dîners à l’Elysée, ces dîners officiels où votre place était équivoque, alors que Ségolène, rayonnante, aurait été proche de votre ami par la grâce du protocole. D’ailleurs, c’est pour cette raison déjà qu’à La Rochelle, vous aviez exigé, semble-t-il, que François Hollande parle de vous comme de « son unique amour ». Petite flèche empoisonnée dans le dos de Ségolène Royal.

Français : Ségolène Royal lors de la 3ème édit...

Ségolène Royal  (Photo credit: Wikipedia)


La France, par ce tweet, a été ridiculisée dans le monde entier. Une si petite phrase ayant de telles conséquences ! Vous avez non seulement desservi la France où vous n’avez aucun rôle à jouer même si vous avez accompagné François Hollande dans ses voyages officiels à l’étranger (ce qui, déontologiquement, diplomatiquement, était déjà une extravagance), mais vous avez desservi le président de la République élu par une attitude grotesque de femme jalouse qui se mêle de politique pour entraver la carrière de son ami ou compagnon.

Vous avez ridiculisé et humilié les femmes des autres présidents français qui, elles, faisaient de l’humanitaire. Vous avez, semble-t-il, balayé d’un revers de la main ces actions remarquables qu’elles avaient menées et, par conséquent, vous avez méprisé tous ceux qui, en France ou ailleurs, ont consacré leur vie aux enfants, aux handicapés, à ceux qui étaient atteints du SIDA, etc.

Bref, ce petit tweet de rien du tout a été le révélateur, Madame, d’un malaise que les Français n’osaient pas admettre, qui mélange la faiblesse du président de la République et la méchanceté de sa compagne.

Acceptez, Madame, mes sentiments mêlés de tristesse, de rage et de surprise.

Pr. Bernard DEBRÉ
Ancien Ministre
Député de Paris

.

——===ooOoo===——

.

inutile de vous dire que je m’y joins totalement, sans réserve aucune et vous invite à aller visiter le site de 

Monsieur Bernad Debré :

http://www.bernarddebre.fr/actualites

.

——===ooOoo===——

.

Patrick 

Les histoires de Q de la gauche

.
——===ooOoo===——
.

Les histoires de cul de la gauche qui vont façonner le gouvernement

.
——===ooOoo===——
.

Le divorce de Denis et Valérie Trierweiler n’a pas encore été prononcé. La première concubine, qui a déclaré qu’elle ne serait pas une potiche et qu’elle aura un rôle politique, est donc mariée, mais avec un autre homme que le Président de la France.

François Hollande, de son coté, a eu une fille en 1988 avec Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris, alors que François était en coupe avec Ségolène Royal.

Jean-Marc Ayrault a eu une histoire de cul avec Ségolène Royal quand François Hollande était avec Anne Hidalgo.

Avec ces triangulaires de la gauche hautement morale, il se passe donc ceci :

A) Anne Hidalgo pousse François Hollande à prendre Delanoé comme Ministre car elle veut récupérer la Mairie de Paris.

François Hollande and Ségolène Royal at a poli...

: François Hollande et Ségolène Royal dans le cadre des élections législatives de 2007. (Photo credit: Wikipedia)

Ce qui rend Trierweiler hystérique.

C) Ségolène Royal veut le perchoir à l’Assemblée Nationale, et les enfants du couple insistent auprès de papa Hollande pour ne pas laisser Maman Ségolène de coté.

Ce qui rend Trierweiler hystérique.

D) François Hollande a déjà plus ou moins promis ce poste à François Bayrou (et là, sauf information de dernière heure, il n’y aurait pas d’histoire de cul entre les deux François)

E) Jean-Marc Ayrault voudrait être premier ministre, mais il a déjà été condamné en justice, et ses proches se demandent si ce n’est pas Ayrault – que François Hollande a gardé en travers de la gorge pour l’avoir cocufié avec Ségolène – avait dans le collimateur lorsqu’il déclarait qu’il ne s’entourerait pas de repris de justice.

Et bien entendu, je laisse DSK de coté…

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour http://www.Dreuz.info

Photo : La Gauche et le Sexe, Anna Alter et Perrine Cherchève, journalistes à Marianne. Editions Danger Public (2007)

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Patrick

«  » Histoires de dinosaures ….. «  »

.
——===ooOoo===——
.
«  » Histoires
.
de
.
dinosaures ….. «  »
.
——===ooOoo===——
.
.
.
.

Les pets de dinosaures : Un fort impact sur le réchauffement climatique

.

LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES

.
Une étude britannique, publiée le 8 mai, affirme que les flatulences des dinosaures sauropodes sont à l’origine d’un réchauffement climatique à l’ère préhistorique. En cause? Une production de méthane liée à leur processus de digestion.

.

 Squelettes d'Allosaurus et de Stegosaurus auRoyal Ontario Museum
Squelettes d’Allosaurus et de Stegosaurus au
Royal Ontario Museum

——===ooOoo===——
.

C’est une étude scientifique des plus sérieuses qui va faire lâcher à plus d’un lecteur un énorme… éclat de rire. Une équipe scientifique britannique vient, en effet, de révéler qu’une espèce de dinosaures, les sauropodes, seraient à l’origine du réchauffement climatique. En cause ? L’émission dans l’atmosphère de leurs flatulences, lourdement chargées en méthane.

.
La présence de microbes dans la flore intestinale

.
Ces énormes animaux, comme le diplodocus par exemple (et dont le poids avoisinait les vingt tonnes) possédaient des microbes au sein de leur flore intestinale qui produisaient du méthane dans le processus de fermentation digestive de leur nourriture constituée de végétaux. « Un simple modèle mathématique laisse penser que les micro-organismes qui vivaient dans le système digestif de ces dinosaures sauropodes pourraient avoir produit suffisamment de méthane, un puissant gaz à effet de serre, pour avoir un impact important sur le climat de l’ère du Mésozoïque » (-250 millions à -65 millions d’années), explique Dave Wilkinson, de l’Université de Liverpool, et principal auteur de ces travaux parus dans la revue américaine Current Biology.

.

Une source de méthane plus puissante que l’activité humaine

.
« En fait, selon nos calculs, ces dinosaures pourraient avoir produit plus de méthane que toutes les sources modernes naturelles et provenant des activités humaines », souligne le chercheur. Ces physiologistes ont étudié le méthane produit par une variété d’animaux modernes. Ils en ont tiré des équations mathématiques permettant de prédire la production de ce gaz par les animaux en fonction de leur taille.

.

Une production annuelle de 350 millions de méthane

.

Ainsi, en prenant comme référence un dinosaure sauropode de masse moyenne d’environ vingt tonnes, et sachant qu’il en existait à l’époque des dizaines par kilomètre carré, les chercheurs ont calculé que ces animaux produisaient durant leur passage sur Terre quelque 520 millions de tonnes de méthane par an.

.

Après la disparition des dinosaures et avant l’ère industrielle au XIXe siècle, les émissions de méthane étaient d’environ 200 millions de tonnes par an. En comparaison, les ruminants modernes produisent de 50 à 100 millions de tonnes de méthane par an.

.

De nos jours, le réchauffement climatique est essentiellement dû aux émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion du charbon et des hydrocarbures.

.

——===ooOoo===——
.

.
patrick

sources :

France Soir
— AFP
http://www.cell.com/current-biology/

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——

——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

——===ooOoo===——
.
Pour « The Economist« , Valls est le seul socialiste qui ne soit pas un dinosaure
Le journal économique considère les socialistes comme des dinosaures figés depuis 30 ans

——===ooOoo===——
.

Le magazine économique The Economist ne fait pas dans la demi-mesure vis-à-vis des propostions économiques des candidats à la primaire citoyenne. Selon lui, ce sont des dinosaures figés depuis 30 ans dans les même dogmes économiques. Seul Manuel Valls tire son épingle du jeu.
.

Français : Photographie de Manuel Valls prise ...

Français : Photographie de Manuel Valls prise en Mairie d’Evry (Photo credit: Wikipedia)

picture of Martine Aubry Français : photo de M...

photo de Martine Aubry (Photo credit: Wikipedia)

Pour le magazine, l’un des plus influents dans le monde des décideurs, le député de l’Essonne est le seul crédible en ayant osé dire que l’effort d’austérité budgétaire devrait être aussi puissant qu’après la Seconde Guerre mondiale. Les rédacteurs se désolent que Manuel Valls n’ait aucune chance. « Hélas, M. Valls, qui est âgé de 49 ans, est considéré comme étant trop jeune pour être un concurrent sérieux », indique The Economist. « Le jour où les paléo-socialistes de la génération Mitterrand permettront à de tels personnages d’émerger, ce sera l’aube d’une vraie révolution. »
.
Les quatre autres candidats sont sévèrement égratignés par le magazine. Ségolène Royal veut interdire la spéculation sur la dette souveraine. Arnaud Montebourg veut abolir les agences de notations. Ceux qui en « prennent » le plus sont les deux favoris à l’investiture socialiste : François Hollande et Martine Aubry. Selon les journalistes de The Economist, « Martine Aubry et François Hollande semblent simplement figés dans le temps, autour de 1981 » lorsqu’ils proposent de revenir à la retraite à 60 ans.
.
Par sûr que les militants de gauche suivront les conseils de The Economist.

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.
patrick

sources :

— The Economist 

Ce que fut la campagne présidentielle sur le web

.
——===ooOoo===—–
.

Twitter 6x6

Twitter 6×6 (Photo credit: Steve Woolf)

.

.

 

Notre nouveau président fraîchement élu au terme d’une longue campagne, passons en revue ce qui a façonné cette dernière, à travers le comportement des politiques sur les réseaux sociaux, les tweets et l’audience de ce média à part entière qu’est le web.

Aujourd’hui, Internet est indéniablement au centre de nos vies, les réseaux sociaux aussi. Les politiques l’ont compris, et, pour cette campagne, se sont épuisés à dompter la toile, à en tirer profit, et à l’utiliser pour rassembler une troupe de e-partisans.

.

hollande sarkozy tweetdeck 510 dégradé Ce que fut la campagne présidentielle sur le web

.

François Hollande et Nicolas Sarkozy affichaient tous deux sur leurs sites des comptes aux différents services qui font le web d’aujourd’hui. Ainsi, quand le premier proposait aux internautes de regarder ses dernières vidéos sur Dailymotion, de le suivre sur Instagram ou de jeter un oeil aux coulisses de sa campagne sur Tumblr, le second, lui, jouait bien le jeu de la Timeline Facebook et invitait ses abonnés à suivre tous ses déplacements sur Foursquare. Une approche très social-friendly à première vue, le seul service manquant aux tableaux de chasse des deux candidats étant le jeune Pinterest (Barack Obama, sur ce point, garde une longueur d’avance, l’ayant adopté pour sa propre campagne.)

Pour autant, la campagne électorale française « ne[s’est pas jouée sur le web ». Réciproquement, les nouvelles technologies et le numérique n’ont pas eu réellement leur place dans le débat. Quel rôle, donc, a occupé Internet dans la présidentielle, et quelles utilisations en ont fait les politiques et les électeurs ?

.

——===ooOoo===——

.

Média complémentaire

————======————
En cette 9ème campagne présidentielle, la télévision est restée le média roi. Débats, plateaux de télé, meetings : l’accès facile aux images de nos politiques et leurs messages concis retransmis par le petit écran ont attiré du monde. Mais le web a apporté à la campagne des éléments différents. Il l’a également observé d’un oeil différent. Certaines chaînes de télé l’ont bien compris, à l’image de Canal+ et son émission « Le Grand Journal », qui a accueilli dans ses rangs à la rentrée un chroniqueur web, Vincent Glad.

Et pour cause : si les audiences télé et même radio écrasent la Toile, cette dernière rassemble également son public. En effet, on a retrouvé systématiquement, à chaque évènement politique, les fameux TT (Trending Topics) français correspondants : #DPDA, #voteHollande, #avecSarkozy, #PlaceAuPeuple, etc. 500.000 tweets ont été échangés au cours de l’affrontement entre MM. Hollande et Sarkozy, soit 1.500 à la minute, preuve que la pratique du live-tweeting (LT) est particulièrement appréciée, aussi bien devant Top Chef que devant une une émission de David Pujadas. Le live-tweet est désormais une habitude, les internautes apparemment passionnés par le sujet qu’ils commentent font du web un lieu regorgeant d’avis et de tendances observables par les spécialistes.

twitter logo map 09

twitter logo map 09 (Photo credit: The Next Web)

Autre petit « plus » qu’a la Toile : le fact-checking. La combo télé-internet permet de s’informer, de suivre les grands rendez-vous politiques télévisuels et de les commenter dans le même temps sur les réseaux sociaux ; le fact-checking (« vérification des faits ») intervient, en temps réel, pour vérifier les dires des hommes politiques, en décelant leurs contradictions ou en confirmant les chiffres des uns et des autres. Les sites d’informations – Le Monde, Francetv info, Huffington Post, pour ne citer qu’eux – ont travaillé dur au cours des soirées politiques pour tenir les internautes au courant de ce qui se disait sur les plateaux télé, d’une part, et pour les abreuver d’éclaircissements objectifs sur les points sombrement évoqués par chacun des candidats, d’autre part. Tout cela se passant, bien sûr, dans le feu de l’action et en « live », le temps-réel et la rapidité étant la marque de fabrique du web. Préparé avec recul, le Désintox de Libération ou le véritomètre OWNI et i>TELE ont également bien rempli leur rôle de diseurs de vérité.

Outre cette relation de complémentarité entre ces 2 médias que sont la télé et l’outil internet, ce dernier est, malgré tout, parvenu à se démarquer légèrement des autres sur certains points en proposant aux internautes du contenu et des informations clés et inédites, le meilleur exemple étant sans doute les révélations du pure-player Mediapart sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy, tombé entre les deux tours, et très vite repris par l’audiovisuel et la presse écrite.

.

——===ooOoo===——

.

Générateur de LOL

———======———

.
Le web, donc, c’est un oeil différent sur l’actualité. Seulement cet oeil, s’il peut être enrichissant et sérieux, peut également très vite offrir une vision décalée de l’actualité, les internautes ayant une imagination débordante. Cette campagne présidentielle de 2012 n’a pas dérogée à la règle, et bon nombre d’acteurs ont opéré – sciemment ou pas – à démentir l’opinion public, disant que la campagne était barbante.

A commencer par les politiques eux-même, qui, l’essor de Twitter et l’enjeu politique aidant, se sont vu pousser des ailes sur le célèbre site de micro-blogging, à leurs risques et périls. L’un des plus mémorables étant sans aucun doute celui du Ministre de l’Industrie de l’époque, Eric Besson, qui, cet automne, a partagé avec tous ses followers ce DM Fail de qualité : « Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Avec toi ? ». Pour rappel, un DM Fail est un message prévu pour être envoyé en privé à quelqu’un et qui se retrouve malencontreusement visible de tous. Cette facheuse pratique, Nadine Morano (qu’on ne présente plus tant la twittesque renommée est avérée) la connais aussi, avec ce tweet destiné à Eric Besson (encore lui !) :

twitter morano spa bulle besson Ce que fut la campagne présidentielle sur le web

Twitter permet aux personnages politiques d’être en contact direct avec leurs « fans », et ceux-ci utilisent le site de micro-blogging pour relayer et glorifier leur candidat, mais aussi pour se lacher, ce qui donne une sorte de coulisse de la vie politique, comme Ségolène Royal et Nathalie Kosciusko-Morizet qui se crêpent le chignon en ligne, à la vue de tous (« Quand je lis vos tweets, je les trouve tellement outranciers que j’en arrive à me demander si votre compte n’est pas piraté »). Les comptes officiels des prétendants à la présidence furent moins intéressants comiquement parlant, leurs équipes de campagnes se contentant de noyer la timeline de leurs abonnés sous un flux indigestes de liens et de phrases clés prononcées lors des meetings.

Côté internautes, on ne manque pas d’idées pour pimenter la campagne. En effet, en tapant « FH2012″ dans Google (soit le hashtag de campagne de François Hollande), apparait en haut des résultats de recherche un jeu pour le moins farineux. Nicolas Sarkozy a, lui, droit à une parodie biographique de sa page Facebook, à travers laquelle il n’est pas réellement montré à son avantage. Nous vous épargnons les moult reprises de son affiche de campagne « La France Forte », les internautes ayant, sur ce coup-là, démontrer l’envergure de leurs talents en termes de jeux de mots. Tous les candidats sont passés à la moulinette de la parodie, à l’image de Marine Le Pen, qui voit son sourire affubler le visage de nombreuses stars sur le tumblr »People With Marine Le Pen’s Smile », voire de l’équipe web de François Bayrou qui, sur son propre site bayrou.fr, a caché un Konami Code (Haut Haut Bas Bas Gauche Droite Gauche Droite B A).

Et comment, pour évoquer la dérision et l’humour que permet Internet, ne pas évoquer le hashtag #radioLondres intervenu aux deux moments cruciaux de la campagne pour permettre aux twittos de révéler les estimations sans risquer l’amende ? Petit best-of :

Image representing Twitter as depicted in Crun...

Image via CrunchBase

La campagne présidentielle de 2007, à l’ère du blog et du forum, fut un essai sur le web. Malheureusement, l’édition 2012 ne se sera pas pleinement inscrite sur le Net, et fut un avancement plus qu’autre chose: une tentative d’apprivoisement de la part des politiques, un véritable outil d’observation et de communication pour les journalistes, un moyen d’expression et de partage réel pour les électeurs, sur les réseaux sociaux. Les paris pour les prochaines élections sont ouverts : quel nouvel acteur pour remplacer/suppléer Facebook et Twitter ? Vote par internet ? Débats organisés en ligne ? Révisions des règles concernant les divulgations d’estimations avant 20h et les temps de paroles, face à un web se voulant libre et rebelle ? Rendez-vous dans 5 ans.

 .

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

patrick

sources :

http://www.presse-citron.net/