Egypte : le président Mohamed Morsi mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 

Le traitement de la même informaton  importante pour l’avenir politique  d’un grand pays du Proche Orient … :

.

 

l’Egypte !!!

.

 

je vous laisse juges des orientations selon que l’info soit vue par un journal arabe,juif ou d’info généraliste !!!

.

 

et n’y figurent pas les islamistes purs et durs ni l’extrême droite du même acabit ……

.

 

 

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

 

Coat of Arms of Egypt, Official version. Gover...

Coat of Arms of Egypt, Official version. Government Website (Photo credit: Wikipedia)

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Egypte : le président Mohamed Morsi 

 .

mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2209 )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

 

 

La présidence de la République égyptienne vient de confirmer le remplacement du maréchal Mohamed Hussein Tantawi au ministère de la Défense, et le général Sami Anan à la tête de l’état-major de l’armée égyptienne. Selon plusieurs sources, il s’agit d’un coup d’Etat mené en douceur par le président Mohamed Morsi contre les militaires, pourtant confirmés à leur poste dans le dernier gouvernement Qandil.

.

Secretary of Defense Robert M. Gates, right, p...

Secretary of Defense Robert M. Gates, right, poses for a photo with Egyptian Minister of Defense Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi in the Pentagon March 25, 2008, prior to a working luncheon. (Photo credit: Wikipedia)

.

Le président Morsi a ainsi signé un décret mettant à la retraite le maréchal Tantatwi et le général Anan, remplacés respectivement par Saïd Al-Sissi, nouveau ministre de la Défense et commandant en chef des forces armées, et Sedki Sobhi Sayyed Ahmed nouveau chef d’état-major. Sans doute pour la forme, le maréchal Tantawi, confirmé pourtant au ministère de la Défense il y a moins de deux semaines, a été nommé conseiller à la présidence, alors que Mahmoud Mohamed Makki a été nommé vice-président de la République.

.

.

Ces changements interviennent alors que les forces armées égyptiennes sont engagées dans des opérations de grande envergure contre des terroristes armés, dans le Sinaï. Ces islamistes, liés à des groupes radicaux palestiniens, avaient mené une attaque, dimanche dernier, contre l’armée égyptienne, tuant une quinzaine de soldats, avant de pénétrer en Israël pour commettre des attentats d’envergure.

.

.

Au lendemain de ces attaques meurtrières près de Rafah et à Al-Arich, Le président Morsi et le maréchal Tantawi avaient pourtant affiché une solidarité exemplaire et une détermination sans faille pour éradiquer le terrorisme. Mais quelques jours plus tard, des sources médiatiques influencées par les Frères musulmans, le parti islamiste dont est issu le président Morsi, avaient accusé l’armée égyptienne de vouloir profiter de la situation dans le Sinaï pour fragiliser le président élu, et consolider le statut des militaires au sein du nouveau pouvoir. Certains commentateurs proches de la mouvance islamistes avaient même soupçonné les militaires issus de l’ancien régime de Hosni Moubarak d’avoir fomenté l’attaque de Rafah.

.

 

Dès lors, le limogeage à peine voilé de Mohamed Hussein Tantawi et de Sami Anan, une semaine après l’attaque terroriste, sonne davantage comme un coup d’Etat mené par Morsi contre l’armée, au moment où celle-ci reprend la situation en main au Sinaï. En Egypte, certains s’interrogent, non sans inquiétude, sur la nature de la réaction de l’armée et de son commandement face à cette situation. Les militaires se laisseraient-ils décapiter aussi facilement, après avoir permis à Morsi de l’emporter contre le général Ahmed Chafiq, qui aurait pourtant obtenu la majorité des voix ?

.

.

Le plus inquiétant est que les changements apportés par Morsi au ministère de la Défense et à la tête des forces armées se sont accompagnés de l’abrogation, pure et simple, de la déclaration constitutionnelle complémentaire que le Conseil suprême des forces armées (CSFA) avait décrétée à la veille du deuxième tour des présidentielles afin de sauvegarder ses prérogatives. Cette abrogation vise, sans nul doute, à permettre au président Morsi de reprendre le pouvoir et de se libérer de l’emprise du CSFA. Les Égyptiens retiennent leur souffle et attendent avec inquiétude la réaction des militaires.

.

.

 

 

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 .

Standard of the President of Egypt

Standard of the President of Egypt (Photo credit: Wikipedia)

 

.

——===ooOoo===——

.

 En Egypte, le président Morsi 

 

écarte le maréchal Tantaoui

 

( http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/08/12/en-egypte-le-president-morsi-ecarte-le-marechal-tantaoui_1745375_3212.html )

 .

——===ooOoo===——

.

.

 

Le bras de fer entre la présidence égyptienne et l’armée continue. Le président Mohamed Morsi a annoncé la mise à l’écart du ministre de la défense, le maréchal Hussein Tantaoui, ex-pilier du régime d’Hosni Moubarak, et a abrogé le décret constitutionnel pris par l’armée avant son élection, qui donnait des pouvoirs élargis aux militaires.

.

Les Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, avaient dénoncé cette « Déclaration constitutionnelle complémentaire » comme « un coup d’Etat institutionnel » du Conseil suprême des forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient un droit de veto sur toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution, le texte fondamental en vigueur sous M. Moubarak ayant été suspendu.

.

.

TANTAOUI, CONSIDÉRÉ JUSQU’ICI COMME INAMOVIBLE

.

.

Le CSFA avait pris la tête du pays après la chute du régime de Moubarak et les élections qui ont propulsé les Frères musulmans au pouvoir. Il était jusqu’ici dirigé par Hussein Tantaoui, 76 ans, était ministre depuis 1991, et considéré comme inamovible.

.

Selon la télévision officielle, il sera remplacé par le général Abdel Fattah Al-Sisi, ex-chef des services de renseignements militaires. Le général Mohamed Al-Assar est quant à lui promu  vice-ministre de la défense. M. Morsi a également annoncé la mise à la retraite du chef d’Etat-major de l’armée, Sami Anan, numéro 2 du CSFA.

.

Selon le gouvernement, la décision a été prise en accord avec les deux militaires et le CSFA. Tantaoui et Anan resteront « conseillers auprès du chef de l’Etat ». Par la même occasion, Mohamed Morsi a nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki, qui devient seulement le deuxième homme à ce poste en 30 ans. M. Mekki a joué un rôle dans la fronde des juges en 2005 contre la fraude électorale pendant le scrutin présidentiel, qui s’était terminé par une victoire écrasante de Hosni Moubarak.

.

Ces changements au plus haut de l’appareil militaire égyptien pourraient notamment être liés à l’attaque contre un poste-frontière dans le Sinaï qui a coûté la vie à 16 gardes-frontières égyptiens. Mohamed Morsi avait déjà renvoyé le gouverneur de la province du Nord-Sinaï après celle-ci.

.

.

 

 

Mohamed Morsi standing with army commanders

Mohamed Morsi standing with army commanders (Photo credit: Kodak Agfa)

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Au Caire, l’armée en prend pour son grade

 

(  http://www.liberation.fr/monde/2012/08/12/au-caire-l-armee-en-prend-pour-son-grade_839424  )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

Le président égyptien, Mohamed Morsi, a limité hier les prérogatives des militaires et placé deux de ses chefs à la retraite.

.

.

Mohamed Morsi récupère la main face à l’armée. Le président égyptien a pris tout le monde de court en annonçant l’annulation, hier, d’une «déclaration constitutionnelle» accordant de larges pouvoirs à l’armée et, surtout, la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui, ministre de la Défense depuis vingt ans. Le chef d’état-major et numéro 2 du Conseil suprême des forces armées (CSFA), Sami Anan, a également été limogé et remplacé par le général Sedki Sobhi. Les deux «retraités» ont été nommés conseillers auprès du Président.

.

Veto. Adoptée le 17 juin, jour de la fin du second tour de la présidentielle, la «déclaration constitutionnelle complémentaire» avait créé une crise politique entre l’armée et les islamistes. Les Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, avaient dénoncé l’initiative comme un «un coup d’Etat institutionnel» du CSFA, dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient la possibilité de poser leur veto à toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution.

.

L’autre surprise est le départ à la retraite de Tantaoui (76 ans). Proche du raïs Moubarak avant de devenir, après sa chute, un homme clé de la transition, le maréchal occupait jusqu’à hier une place de premier rang. Ministre de la Défense pendant vingt ans, il a conservé ce poste durant la période de transition, avant d’y être reconduit début août lors de la formation du gouvernement du Premier ministre Hicham Qandil. Mais c’est surtout en tant que chef du CSFA qu’il a assumé pendant l’année et demie écoulée la fonction de chef d’Etat de facto. C’est en effet au CSFA que Moubarak a remis ses pouvoirs en démissionnant le 11 février 2011.

.

Depuis son investiture, le 30 juin, Mohamed Morsi a alterné compromis et bras de fer avec l’armée pour tenter de s’imposer. Dans la recomposition gouvernementale qu’il a réalisée hier, le Président a également nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki. Il sera la deuxième personne à occuper ce poste en trente ans.

.

Saisie. Signe plus inquiétant d’une reprise en main, c’est l’interdiction faite à deux journalistes égyptiens de quitter le pays. Le parquet a déclaré que le propriétaire de la télévision Al-Faraïn, Tewfik Okacha, et le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, font l’objet d’une enquête après les plaintes déposées contre eux, notamment pour «insulte au président». Al-Faraïn, très hostile aux Frères musulmans, a été frappée d’une suspension d’un mois. Samedi, la justice avait ordonné la saisie d’Al-Dostour, visé par des plaintes pour «offense au président».

 

 

Egypt: Gizeh

Egypt: Gizeh (Photo credit: Brooklyn Museum)

 

.

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 

.

——===ooOoo===——

.

 

Egypte : le président Mohamed Morsi 

 

mène un coup d’Etat en douceur contre l’armée.

http://www.terrepromise.net/archives/4775     )

 

.

——===ooOoo===——

.

.

 

le pire des scénario est en cours, je dis bien le pire, Tantawi était le garant d’un contre pouvoir, Morsi semble marcher dans les pas d’Erdogan avec une méthode similaire …

.

On peut s’attendre à une dégradation rapide des relations avec Israel, et une guerre avec l’Egypte n’est plus une illusion, loin de la …

.

Le plus surprenant reste le silence de l’administration Obama qui signe la , encore un échec …

.

Nombreux sont les experts militaires israelien qui sont persuadé que l’Egypte prépare avec la Turquie et l’Iran , une alliance islamiste ,

.

Avec ce nouveau shéma, le déclenchement ‘d’opérations préventives” semblent être le meilleure moyen de contenir l’hémoragie …

.

Il vient de remplacer le ministre de la défense et le chef d’état-major de l’armée

.

 

.

.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

 .

.

——===ooOoo===——

.

 

Mohammed Morsi reprend 

 

la main face à l’armée

(  http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/12/01003-20120812ARTFIG00176-mohamed-morsi-reprend-la-main-face-a-l-armee.php  )

 .

——===ooOoo===——

.

.

 

Le président égyptien a annoncé le limogeage du ministre de la Défense, Hussein Tantaoui, en poste depuis 20 ans, et annulé la disposition constitutionnelle qui accordait de larges pouvoirs à l’armée.

.

Le bras de fer entre la présidence égyptienne et l’armée continue. Le président égyptien Mohammed Morsi a créé la surprise dimanche en annonçant l’annulation d’une «déclaration constitutionnelle» accordant de larges pouvoirs à l’armée et la mise à la retraite du maréchal Hussein Tantaoui, ministre de la Défense depuis 20 ans.

.

Celebrations as Muslim Brotherhood's Mohamed M...

Celebrations as Muslim Brotherhood’s Mohamed Morsi announced Egypt’s president (Photo credit: Jonathan Rashad)

D’après son porte-parole, Mohammed Morsi a également nommé un vice-président, le juge Mahmoud Mekki, qui sera seulement la deuxième personne à occuper ce poste en plus de 30 ans. «Le président a décidé d’annuler la déclaration constitutionnelle adoptée le 17 juin» par le Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirigeait à l’époque le pays et dans laquelle les militaires s’arrogeaient notamment le pouvoir législatif, a annoncé le porte-parole du président, Yasser Ali, dans une déclaration télévisée. Ces changements ont été effectuées en coordination avec l’armée, a affirmé une source militaire citée par l’agence Mena.

.

Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohammed Morsi, avaient dénoncé cette «Déclaration constitutionnelle complémentaire» comme «un coup d’État institutionnel» du CSFA, dirigé par le maréchal Tantaoui, visant à limiter les prérogatives présidentielles.

.

La «déclaration» avait été adoptée le jour de la fin du second tour de l’élection présidentielle et avait provoqué une crise politique entre l’armée et les islamistes. Avec le pouvoir législatif, les généraux gardaient un droit de veto sur toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et se réservaient aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution, le texte fondamental en vigueur sous Hosni Moubarak ayant été suspendu.

.

 

English: Taba Heights (Sinai, Egypt) Nederland...

English: Taba Heights (Sinai, Egypt) Nederlands: Taba Heights (Sinaï, Egypte) (Photo credit: Wikipedia)

.

.

Mise à la retraite du maréchal Tantaoui

.

.

Mohammed Morsi a également décidé dimanche de mettre à la retraite le maréchal Tantaoui et l’a remplacé au ministère de la Défense par le général Abdel Fattah al-Sissi, le chef des renseignements militaires. Il n’était toutefois pas encore clair que le maréchal, ministre de la Défense de Hosni Moubarak pendant une vingtaine d’années, restait toujours chef du CSFA.

.

Le chef d’état-major de l’armée et numéro 2 du CSFA, Sami Anan, a également été mis à la retraite et remplacé par le général Sedki Sobhi. Hussein Tantaoui et Sami Anan ont toutefois tous deux été nommés conseillers auprès du président Morsi, selon les médias officiels.

.

Le nouveau vice-président, Mahmoud Mekki, est un magistrat qui a joué un rôle dans la fronde des juges en 2005 contre la fraude électorale pendant le scrutin présidentiel qui s’était terminé par une victoire écrasante de Hosni Moubarak, finalement renversé par une révolte populaire le 11 février 2011.

.

Il s’agit seulement du deuxième vice-président égyptien en 30 ans. Hosni Moubarak n’avait jamais nommé de vice-président jusqu’à la révolte de février 2011, et pendant laquelle il avait nommé son chef des renseignements Omar Souleimane à ce poste.

.

Mohammed Morsi, formellement investi le 30 juin, est le premier civil à accéder à la magistrature suprême, dans un pays où tous les présidents sont venus de l’armée depuis la chute de la monarchie en 1952. Depuis son accession au pouvoir, il a alterné compromis et bras de fer avec l’armée pour tenter de s’imposer. Dans la soirée, Mohamed Morsi s’est défendu de vouloir «marginaliser» l’armée, disant n’avoir en tête que «l’intérêt de la nation» et la nécessité d’injecter «du sang neuf longtemps attendu».

 

.

.

.

Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi Soliman ...

Field Marshal Mohamed Hussein Tantawi Soliman  Minister of Defense of Egypt. (Photo credit: Wikipedia)

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

.

——===ooOoo===——

.

 Egypte : le président Morsi 

 

écarte le maréchal Tantaoui et 

 

reprend la main sur l’armée

http://isranews.com/2012/08/13/egypte-le-president-morsi-ecarte-le-marechal-tantaoui-et-reprend-la-main-sur-larmee/ )

 .

——===ooOoo===——

.

M. Morsi a également décidé de mettre à la retraite le maréchal Hussein Tantaoui, longtemps proche de Hosni Moubarak, et l’a remplacé au ministère de la Défense qu’il occupait depuis 20 ans par le général Abdel Fattah al–Sissi, le chef des renseignements militaires. 

.

.

Le président islamiste égyptien Mohamed Morsi a créé la surprise dimanche en annulant des dispositions accordant de vastes pouvoirs à l’armée et en écartant le maréchal Tantaoui, ministre de la Défense qui fut chef d’Etat de fait après la chute de Hosni Moubarak.

.

.

 .

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

 .

  

.

Patrick 

.

 

sources : 

.

— (  http://www.mediarabe.info/ )

 

— (  http://www.saphirnews.com/ )

 

— (  http://www.terrepromise.net/  )

 

— (   http://isranews.com/  )

 

— (  http://www.franceinter.fr/ )

 

— (   http://www.lemonde.fr/ )

 

— (   http://www.liberation.fr/   )

 

— (  http://www.lefigaro.fr/  )

.

Publicités

Chrétiens persécutés et otages français ENCORE détenus

.
——===ooOoo===——
.

Des Chrétiens sont encore persécutés
de par le monde …. et il reste des
otages français détenus !!!

.
——===ooOoo===——
.

.

Des Chrétiens sont encore persécutés de par le monde ….

.

je ne suis as un extrémiste catholique mais tout simplement Chrétien et je pense que certains rappels de faits sont nécessaires à dire et redire, encore et encore !!!

.

il en est de même pour les français encore détenus en otage mais dont peronne ne parle plus …. Hé oui ils ne sont pas journalistes, ils sont tous rentrés à la maison ces enfants de ….. cette caste !!! ( vous avez eu peur ? …)

.

alors petits rappels de temps à autre et n’y voyez aucune fixette …!!!

.

village entièrement chrétien, Dmeyneh (près d’Homs, en Syrie) qui a été la cible de tirs de mortier des milices islamistes. Ce village ne possède aucun intérêt stratégique, c’est donc bien l’exode ou l’extermination des chrétiens syriens

.

English: View of the city of Hama in Syria Fra...

Vue de la ville de Hama en Syrie (Photo credit: Wikipedia)

Les civils chrétiens innocents sont victimes du conflit en cours en Syrie. Dans la zone martyrisée de Homs, où le conflit armé se poursuit, un certain nombre de familles chrétiennes ont abandonné le village de Dmeyneh, entièrement chrétien, se trouvant sur la route reliant Qusayr à Homs. Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, le village est protégé par l’armée syrienne mais il a été touché ces jours derniers par des tirs de mortier effectués par des milices rebelles, tirs qui ont fait trois morts parmi les civils chrétiens : Hanna Skandafi, âgée de 60 ans, son petit-fils, George Skandafi, de 14 ans, et Jessica Layyous, 13 ans. Après les bombardements, une vingtaine de familles chrétiennes ont quitté Dmeyneh et ne savent actuellement pas où aller.

.

Entre temps, un certain nombre de familles chrétiennes qui avaient été chassées du village d’Al Borj Al Qastal, dans la province de Hama (voir Fides 12/05/2012) ont regagné leur village. L’Armée syrienne a en effet pris le contrôle de la zone et les habitants chrétiens ont pu rentrer en possession de leurs maisons. C’est ce qu’indique à Fides des sources au sein de la communauté gréco catholique locale. Comme cela a été référé à Fides, le Père George Hosh, prêtre grec orthodoxe, a déclaré que « les fidèles ont recommencé à prier » alors que « des fidèles musulmans sunnites et alaouites des villages alentours ont exprimé leur solidarité, condamnant un tel incident ».

.

Des habitants du lieu affirment que « les occupants étaient des étrangers et des radicaux islamiques armés qui ont séquestré des maisons dans tout le village et réquisitionné l’église pour en faire leur quartier général ». Selon le Père George Hosh, « il s’agissait de militants armés venus de Turquie et d’autres extrémistes islamiques provenant de Tunisie, de Libye et du Pakistan ».

.

English: Mosques in Hama, Syria Français : Mos...

Mosquées à Hama en Syrie (Photo credit: Wikipedia)

.

quelques actes ….

.

2012-05-12
SYRIE – Attentat contre un Curé catholique dans la province de Damas

.

2012-05-23
SYRIE – Trois civils chrétiens tués dans la zone de Homs

.

2012-05-12
SYRIE – Chasse aux chrétiens à Hama

.

..etc…  et je ne comptabilise pas les autres pays islamistes, musulmans ou communistes ni les églises et monuments religieux dégradés, incendiés, tagués ….. partout dans le monde, y compris chez nous !!!
.

——===ooOoo===————===ooOoo===——

.

L’offensive des Touaregs et des islamistes dans le nord du Mali complique les tractations sur le sort des otages français au Sahel et renforce la position de l’un des intermédiaires traditionnels, estiment des sources concordantes.

.

Tuareg.JPG

Touareg

.

Alors que des contacts, certes indirects et intermittents, étaient maintenus avec les ravisseurs pour tenter d’obtenir la libération des six français  détenus par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), la conquête par les rebelles touaregs, les formations intégristes et des membres d’Aqmi de la moitié nord du Mali gèle le dossier des otages. « La situation actuelle complique énormément la résolution de ces prises d’otages », a confié une source diplomatique, qui, impliquée dans le dossier, demande à ne pas être identifiée. Il y a dix jours, le ministre français de la Coopération,Henri de Raincourt, assurait que les six Français aux mains d’Aqmi au Sahel étaient « en vie », mais que la période n’était « pas très favorable à l’approfondissement des contacts avec les ravisseurs , toujours indirects et pas continus ».

.

Philipe Verdon et Serge Lazarevic, otages au Mali ©DR
Philipe Verdon et Serge Lazarevic,

otages au Mali ©DR

.

Les services occidentaux de renseignements estiment que les otages français, ainsi que deux Espagnols et une Italienne kidnappés en octobre 2011 en Algérie  et détenus par le Mouvement unicité et jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), un nouveau groupe islamiste issu d’une scission au sein d’Aqmi, ont été séparés et sont détenus dans des massifs montagneux du nord-ouest du Mali. Alors que les hommes d’Aqmi ont quitté leurs bases isolées pour conquérir, aux côtés ou en même temps que les rebelles touaregs, toutes les grandes villes de la région, il est encore trop tôt pour savoir ce qu’il est advenu de leurs captifs. Mais ce qui est certain, c’est que ces conquêtes territoriales renforcent considérablement l’influence et le poids dans la région de Iyad Ag Ghaly. 

.

Capture d'écran, réalisée par Al-Andalus le 30 septembre 2010, représentant les sept otages enlevés au Niger en septembre 2010

.

Les ravisseurs pourraient se manifester

——======————======——–====—

Cette figure des rébellions touaregs des années 1990 au Mali, désormais à la tête du mouvement islamiste armé Ansar Dine (« Défenseurs de l’islam », en arabe), contrôle notamment la grande ville de Tombouctou, qu’il a capturée à la tête d’une colonne d’une cinquantaine de pick-up. Réputé proche d’Aqmi, dont l’une des katibas est dirigée par l’un de ses cousins, Hamada Ag Hama, plus connu sous le nom d’Abdelkrim Taleb, il a dans le passé fait office d’intermédiaires dans les négociations qui ont abouti à la libération d’otages français et allemands capturés dans la région. À Gao, selon des témoins, ses hommes ont pris leurs quartiers dans un camp militaire aux côtés de djihadistes du Mujao.

 .
Al-Qaïda القاعدة

Flag of al-Qaeda in Iraq.svg

.

Selon une source sécuritaire dans la région, trois des principaux chefs d’Aqmi au Sahel (Abou Zéïd, Mokhtar Belmokhtar et Yahya Abou Al-Hammam, tous trois algériens) auraient été vus en compagnie d’Iyad Ag Ghaly récemment à Tombouctou. À Paris, des sources policières proches du dossier estiment que l’approche de la date du premier tour de l’élection présidentielle pourrait inciter, comme ce fut le cas dans le passé, les ravisseurs à se manifester. Selon l’une de ces sources, qui demande à rester anonyme, cela pourrait prendre la forme d’une vidéo des ravisseurs ou des otages postée sur Internet au cours des prochains jours.

Lors d’une récente interview au journal régional français La Provence, Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur, évoquait « les otages du Mali » en déclarant : « A mon avis, cela ne va pas tarder à entrer aussi dans la campagne. » Parmi les captifs, quatre collaborateurs français du groupe nucléaire Areva et de son sous-traitant Satom ont été enlevés à leurs domiciles au Niger le 16 septembre 2010. Deux autres Français, qui se présentaient comme des géologues, ont été capturés le 24 novembre 2011 dans leur hôtel à Hombori, dans le nord-est du Mali.


.


C’est dans ce pays qu’est morte, faute de soins, Marie Dedieu.

.

Marie Dedieu (fichier image)

Marie Dedieu a été prise par un gang

armé de sa maison sur l’île de Manda

.

Très malade, ne pouvant se déplacer qu’en fauteuil roulant, elle avait été enlevée le 1 er octobre dernier. Sa mort a été annoncée le 19 octobre. Ses ravisseurs ont tenté de monnayer son corps.

.

et n’oublions pas le dernier en date pris en otage en Colombie !!!

Le journaliste de France 24 Roméo Langlois, en juin 2011

Roméo Langlois 

.
.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.

Patrick

sources

http://www.fides.org/

— diverses sur internet …

.
——===ooOoo===——
.

Grande Bretagne :

les conséquences de l’Equality Act

.
——===ooOoo===——
.

.

On se moque de nous. La soi-disant political correctness se déchaîne encore contre les Chrétiens en Grande-Bretagne. Il s’agit cette fois de l’Église Réformée de Norwich. Depuis 2008 les fidèles de cette église tiennent sur la place du marché un kiosque d’information et y vendent des livres et des articles religieux, dont un prospectus intitulé « Why not Islam » (pourquoi dire “non” à l’islam), dans lequel, de manière simple et inoffensive, sont énumérées les raisons pour lesquelles, d’après les Chrétiens, on ne peut partager les principes de la religion musulmane.

Alan Clifford

Or, bien que ce prospectus ait été écrit il y a plus de dix ans par le Pasteur de cette église, le Révérend Alan Clifford, l’Administration Communale de Norwich vient d’en interdire la distribution et a délogé de la place les fidèles, et ce de façon définitive, suite à la pétition déposée par un citoyen zélé. Comme si cela ne suffisait pas, la communauté de la Norwich Reformed Church a été tout bonnement expulsée de l’Eaton Community Park, bâtiment dans lequel depuis 18 ans elle célébrait tous les dimanches le service religieux, puisque cet immeuble appartient à la Commune (rappelons au passage que le manque d’autonomie des églises à cet égard est de fait un lourd problème pour le protestantisme).

Ce qui rend l’épisode encore plus tragicomique, c’est que la police de Norwich, chargée de l’enquête suite à cette plainte, a reconnu officiellement que le contenu et le ton du prospectus ne contenaient aucun élément répréhensible. Rien d’illicite donc d’un point de vue pénal. Et pourtant, la Commune de Norwich a considéré qu’elle devait traiter cet évènement de manière radicale, au nom de la fameuse loi sur l’Égalité, dite Equality Act 2010, un outil dont le politiquement correct se sert pour lutter contre tout ce qui pourrait être signe d’« instigation à la haine » et d’« intolérance ».

.

Equality Act 2010

.

Le politiquement correct s’appuie paradoxalement sur cette loi pour mettre en place, fort paradoxalement, un comportement spécifique, particulièrement haineux et intolérant à l’égard des Chrétiens. C’est pour cette raison que le Révérend Clifford a publiquement dénoncé le comportement de l’administration de Norwich, indiquant qu’il s’agissait là d’une « forme extraordinairement stupide d’application du politiquement correct », et a déposé une plainte pour pure violation du droit fondamental de liberté d’expression, d’autant que les forces de police n’ont trouvé aucun abus dans l’exercice de ce droit à la liberté d’expression.

La Commune de Norfolk, qui est allée jusqu’à lancer une campagne de sensibilisation contre toute forme de haine et d’intolérance, continue pour sa part à camper sur ses posisitons à l’égard de la communauté chrétienne menée par le Révérend Alan Clifford, et répète à l’envi qu’elle défend le droit imprescriptible qu’est celui de « garantir les bonnes relations entre les citoyens de religions et d’origines culturelles diverses ». C’est donc au nom de ce “devoir” qu’elle a décelé dans le prospectus distribué par les fidèles de la Norfolk Reformed Church, une incitation grave à la haine anti-musulmane, une forme odieuse d’islamophobie, telle que l’a définie et interdite le Norfolk Multi Agency Protocol (NMPA), qui est un règlement communal péremptoire et draconien qui veille à la coexistence pacifique des membres d’une communauté devenue désormais multiethnique.

.

.La Commune de Norfolk

.

.

Bref, de tous ces épisodes de haine contre les Chrétiens, ce que l’on retient c’est en fait la question suivante: mais que se serait-il passé si par exemple quelqu’un avait distribué sur une place de marché un prospectus intitulé “ Pourquoi dire non à la chrétienté ”? Pour dénoncer, par exemple les positions du Christianisme sur les questions de l’homosexualité, de l’avortement de la contraception, de l’euthanasie, du trafic des embryons pour la recherche scientifique, et ainsi de suite. Mais la réponse n’est que trop facile : justement, il ne se serait en fait rien passé. Et tant pis pour l’inflexible et sévère Norfolk Multi Agency Protocol. (G. A.)

 

 

 

.


——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

Patrick

sources :

http://www.correspondanceeuropeenne.eu/

http://www.norfolk.gov.uk/

http://www.guardian.co.uk/law/2011/oct/03/equality-act-first-anniversary

http://www.waterstones.com/waterstonesweb

http://www.dft.gov.uk/news/

.

Brèves religions

.
——===ooOoo===——
.

.Manifestation salafiste à Bonn, 2 policiers poignardés

——===ooOoo===——
.
.

Berlin durcit le ton face à la montée en puissance des extrémistes musulmans. Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, menace de faire interdire les organisations salafistes, un des nombreux courants fondamentalistes de l’islam.

Samedi à Bonn, 29 fonctionnaires de police avaient été blessés par des salafistes au cours d’une manifestation. Deux d’entre eux étaient dans un état critique après avoir été poignardés par des militants islamistes.

Les salafistes, qui ont décidé de convertir les européens en distribuant, pour commencer, 20 millions de corans en Allemagne et en Suisse, étaient très perturbés par une manifestation du parti PRO-NRW qui revendique le droit de critiquer l’islam et de caricaturer Mahomet. L’objectif consistait à exposer des caricatures de Mahomet devant une trentaine de mosquées.

Les salafistes devinrent fous quand ils aperçurent une première caricature de Mahomet, et ils attaquèrent la police. Une manifestation similaire dans la ville de Solingen, le 1er mai avait également tourné à la violence.

Samedi 5 mai, des centaines de musulmans ont attaqué la police, deux policiers ont été poignardés et hospitalisés avec de graves blessures, et 29 autres ont été blessés.

« Ce fut une explosion de violence comme nous n’en n’avons pas vu depuis longtemps », a déclaré Ursula Brohl-Sowa, chef de la police de Bonn, lors d’une conférence de presse dimanche 6 mai.

« Le salafisme est actuellement le mouvement islamiste le plus dynamique aussi bien en Allemagne qu’à l’étranger. Ses adeptes fanatiques présentent un danger particulier pour la sécurité de l’Allemagne », rapportait dimanche le journal Bild am Sonntag, citant le ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich. « Les salafistes fournissent le fondement idéologique à ceux qui se tournent vers la violence », a-t-il ajouté.

Le président du parti anti-immigration expliquait en mars dernier : « Il ne doit exister aucun endroit où la liberté artistique et la liberté d’exprimer des opinions ne s’applique pas. Les tentatives politiquement correctes de restreindre la critique de l’islam ne sont pas dignes d’un État libre et démocratique, et montrent que le totalitarisme islamique a déjà gagné du terrain. »

La police de Bielefeld, dans le nord-est de la région, avait tenté d’interdire une manifestation du mouvement d’extrême droite prévue lundi dans la ville. En vain. Un tribunal a jugé que ce rassemblement n’était pas illégal.

Déjà, la Haute Cour administrative de Münster avait rejeté une demande des forces de l’ordre appelant à interdire d’exhiber des caricatures. En Allemagne, la Loi fondamentale (Grundgesetz), qui fait office de Constitution, accorde une importance toute particulière non seulement à la liberté de rassemblement, mais aussi à la liberté d’expression.

Patrick Moreau, chercheur au CNRS, spécialiste de l’Allemagne et des extrémismes en Europe, suggère une attitude de soumission totale : « Tout le monde sait que le fait de montrer ces caricatures va aboutir à une catastrophe », ce qui revient à les interdire pour ne pas courroucer les musulmans, tout en laissant ces mêmes musulmans faire du prosélytisme… pour ne pas les stigmatiser.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.
——===ooOoo===——
.

Les jihadistes investissent un village en Syrie et en chassent les chrétiens

.
——===ooOoo===——
.

Des jihadistes armés ont investi, jeudi dernier 10 mai, le village de Qastal al-Burg, un village de la province de Hama en Syrie, et en ont expulsé les dix familles chrétiennes qui y habitaient sans même qu’elles aient le temps de faire leur baluchon. L’église est occupée par les islamistes qui en ont fait le quartier général de leurs futures exactions.

——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.

.
——===ooOoo===——
.

Attentat contre un prêtre catholique en Syrie

.
——===ooOoo===——
.

Un grave attentat a été perpétré contre le Père George Louis, curé de l’église gréco catholique de Saint-Michel, dans le centre historique de Qara, en province de Damas. Ainsi que l’indiquent des sources de Fides à l’intérieur de l’Église gréco catholique syrienne, hier, 11 mai, à l’aube, deux hommes armés de pistolets et masqués sont entrés dans son habitation et l’ont menacé, lui demandant les clefs afin de procéder à une inspection des locaux. Ils l’ont ligoté et lui ont intimé l’ordre de remettre les clefs. Face à son hésitation, l’un d’entre eux l’a frappé à la tête avec une bouteille de verre, lui procurant une profonde blessure qui saignait abondamment puis ils l’ont frappé au visage, lui cassant une dent. Après avoir volé un certain nombre de meubles sacrés et un ordinateur portable, les malfaiteurs ont enfermé le curé dans la salle de bain, le bâillonnant avec un ruban adhésif. Ils ont ensuite cherché à l’étrangler avec un tuyau mais, après un signal, ils se sont retirés, l’abandonnant évanoui mais vivant. Deux heures après, le Père Georges, les mains encore liées, est parvenu à appeler l’un de ses paroissiens pour demander de l’aide. Il a été soigné et cinq points de suture lui ont été pratiqués sur le crâne. En ville, les responsables religieux et civils, chrétiens et musulmans, ont condamné cette attaque. Les responsables de l’opposition sont attendus demain, 13 mai, en vue d’une rencontre avec l’abbé gréco catholique de la ville. Le but de cette réunion est d’éviter une polarisation confessionnelle même si la situation des 500 chrétiens présents à Qara demeure difficile, alors même qu’ils ont toujours vécus en harmonie avec les quelques 25 000 sunnites y résidant.
Après la chute de Baba Amr et d’autres parties de la ville et de la province de Homs, des familles entières se sont réfugiés à Qara et ont été accueillies dans des édifices publics, des gymnases, des mosquées ou des centres culturels ainsi que dans des lieux privés. Parmi eux se trouvent de nombreux combattants de l’Armée syrienne de Libération. La présence de tels éléments – remarquent les sources locales de Fides – a bien vite transformé Qara en un lieu peu sûr et violent, caractérisé par des vols, des enlèvements et par un climat de banditisme et d’illégalité ainsi que le démontre l’attentat perpétré contre le Père George Louis.
S.B. Grégoire III Laham, Patriarche gréco melkite d’Antioche et de tout l’Orient, commentant l’événement a lancé l’alarme à cause du « banditisme et du manque total de sécurité ainsi que du fait de la violence indifférenciée », des facteurs qui « constituent un danger pour tous mais surtout pour les chrétiens et les autres minorités » et génèrent « une terreur psychologique très grave au sein de notre population ».

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.
.

Patrick

Sources :

http://www.fides.org/

http://www.aina.org/

http://www.bild.de/

The Grand Mosque, Bamako, Mali

The Grand Mosque, Bamako, Mali (Photo credit: Wikipedia)

.
——===ooOoo===——
.
A Tombouctou, le mausolée d’un saint profané
.
——===ooOoo===——
.

Les islamistes, qui ont pris le pouvoir dans le nord du Mali à la fin mars, considèrent comme contraire à l’islam la vénération d’un saint.

.
——===ooOoo===——
.

Les craintes sont devenues réalité. Pour la première fois depuis leur prise de pouvoir dans le nord du Mali fin mars, des islamistes ont profané vendredi 4 mai un édifice musulman de Tombouctou, ville inscrite au patrimoine de l’Unesco. L’un des adjoints au maire a indiqué que des « gens d’Aqmi, appuyés par (le groupe armé islamiste) Ansar Dine, ont détruit le mausolée du saint Sidi (Mahmoud Ben) Amar » et ont promis d’en « détruire d’autres ». Ils considèrent comme contraire à l’islam la vénération d’un saint.

Le gouvernement malien de transition a condamné « avec la dernière énergie cet acte inqualifiable qui foule au pied les préceptes de l’islam, religion de tolérance ». Selon une source hospitalière à Tombouctou, quatre auteurs présumés de la profanation sont « mystérieusement morts » à l’hôpital où ils avaient été admis après être tombés malades.

.

UN CENTRE DE L’ISLAM
——======——

.
Située à la lisière du Sahara à un millier de kilomètres au nord de la capitale Bamako, Tombouctou est surnommée « la cité des 333 saints », en raison du nombre équivalent de mausolées qu’elle abrite. Fondée entre le XIe et le XIIe siècle par des tribus touarègues, la ville a été un grand centre intellectuel de l’islam et une ancienne cité marchande prospère. Ses trois grandes mosquées, mais surtout des dizaines de milliers de manuscrits, dont certains datent de l’ère préislamique, témoignent de cette splendeur passée et de son âge d’or au XVIe siècle.

Le site compte par ailleurs « 16 cimetières et mausolées qui étaient des composantes essentielles du système religieux dans la mesure où, selon la croyance populaire, ils étaient le rempart qui protégeait la ville de tous les dangers », indique sur son site Internet l’Unesco, qui a récemment appelé « les factions belligérantes à respecter le patrimoine » du pays.

Cette profanation rappelle le sort fragile d’œuvres appartenant au patrimoine mondial, comme celui des bouddhas de Bamiyan, dans le centre de l’Afghanistan, détruits en mars 2001 par les talibans. En Afrique de l’Est, les islamistes somaliens chebabs ont détruit de nombreux mausolées de mystiques soufis dont la mémoire était vénérée par les populations locales.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

.

mon Dieu, où va l’humanité ? 

.

profaner un centre musulman sous prétexte de la présence dans l’enceinte d’un mausolée Chrétien !!!!

.

Quelle déchéance !

.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

patrick

sources :

AFP

Religions…..islam en Europe

.
——===ooOoo===——
.
La Grande Mosquée de Reims (UOIF) est financée par le Koweit qui interdit les églises

.
—–===ooOoo===——
.

La maire de Reims, Adeline Hazan, est secrétaire nationale du PS chargée des Droits de l’homme. Elle posa la première pierre de la mosquée membre des islamistes de l’UOIF, et garantit l’emprunt de la mosquée.

e1%2011012011.jpg

Alors qu’au Koweit le groupe parlementaire islamiste «Al-Adala Bloc» (Groupe de la Justice), qui a remporté les élections, vient de déposer une proposition de loi visant à «interdire la construction d’églises et d’autres lieux de culte non islamiques» (lire), l’état Wahhabitte finance la mosquée de Reims à hauteur de 3 millions d’euros selon le journal l’Union du 3 mai.

Le Grand Mufti d’Arabie Saoudite, Abdulh Aziz bin Abdullah, consulté par une délégation koweitienne pour savoir si il est « halal » (licite) d’interdire tout lieu de culte non islamique, a conforté ses voisins en mars dernier, en allant jusqu’à réclamer la « destruction » de toutes les églises de la péninsule arabique, comme l’enseigna le « prophète » Muhammad (ici).

Flag Saudi Arabia

Flag Saudi Arabia (Photo credit: erjkprunczyk)

L’Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims (AMCIR), est membre de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans qui s’est invitée dans la campagne présidentielle quand Nicolas Sarkozy a dû interdire de séjour six prédicateurs invités à son congrès en raison de leurs appels à tuer les Juifs, les apostats et les homosexuels, entre autres énormités.

Cela n’empêche pas la mairie socialiste de Reims de garantir l’emprunt contracté par l’association pour construire cette mosquée géante (3 700 m2) qui comportera des salles de classes pour l’apprentissage de la charia et de l’arabe, et, nous apprend l’Union une crèche pour les petits…

.
—–===ooOoo===———–===ooOoo===——

.

.

——===ooOoo===——
.
Tchéchenie: le gouvernement approuve les assassinats « d »honneur » islamiques

.
——===ooOoo===——
.

Le gouvernement tchétchéne a approuvé ouvertement les familles qui tuent leurs femmes qui ne respectent pas le sens de l’honneur dans cette république russe qui a adopté une interprétation fondamentaliste de l’islam, après des décennies de répression religieuse sous le régime soviétique.

Au cours des cinq dernières années, les corps de dizaines de jeunes femmes tchétchènes ont été retrouvés abandonnés dans les bois, dans des ruelles et le long des routes de la capitale, Grozny, et de ses villages voisins.

Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a annoncé publiquement que ces femmes mortes avaient des “mœurs légères” et ont été légitimement tuées par des parents de sexe masculin. Il a ajouté que les femmes étaient la propriété de leurs maris, et que leur rôle premier consiste à enfanter.

Gay muslims

Gay muslims (Photo credit: hebedesign)

“Si une femme batifole et qu’un homme batifole avec elle, tous les deux doivent être tués”, a déclaré M. Kadyrov, qui a souvent dit que son objectif était que la Tchétchénie devienne ”plus islamique que les islamistes.”

En Tchétchénie d’aujourd’hui, l’alcool est interdit, les codes vestimentaires islamiques sont imposés et les mariages polygames sont soutenus par le gouvernement.

Certains observateurs affirment que cette tentative d’imposer la loi islamique par M. Kadyrov, viole la Constitution russe, qui garantit des droits égaux pour les femmes et les hommes et une séparation de l’Église et l’État.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

——===ooOoo===——
.

Allemagne: les salafistes attaquent la police, 80 interpellations, des policiers blessés

.
——===ooOoo===——
.

15hhnr9.png

Les autorités allemandes ont indiqué mercredi qu’une enquête a été ouverte sur 81 personnes après de violents affrontements entre des musulmans ultra-conservateurs et la police. Ces musulmans protestaient contre une manifestation d’un parti d’extrême-droite, et la police .

2q38arl.jpg

Un porte-parole de la police a déclaré que 44 membres d’un même groupe salafistes et 37 autres personnes qui s’étaient rassemblées devant une mosquée dans la ville de Solingen pour une contre-manifestation ont été interrogées avant d’être relâchées.

.
——===ooOoo===————===ooOoo===——
.

patrick

sources :


Liveleak
Washington Times

Chrétienté

—–===ooOoo===——


Un demi million de chrétiens dans une nasse islamique au Soudan


—–===ooOoo===——

La création de la République du Sud Soudan en 2011 n’a pas calmé l’extrémisme de la République du Soudan du Nord islamiste qui a d’ailleurs décrété sa voisine du sud « d’ennemi » et continue provocations et opérations militaires sur la frontière entre les deux pays.

Les risques d’une escalade du conflit entre le Sud et le Nord et du déclenchement d’une guerre entre les deux États sont désormais dans l’ordre de l’envisageable…

Une situation tendue qui est grosse de menace pour quelque 500 000 chrétiens soudanais qui sont toujours citoyens du Nord, n’ont jamais habité ailleurs et n’ont pas émigré vers le sud.

Voudraient-ils aujourd’hui émigrer vers la République du Sud Soudan que la chose leur serait impossible.

Des milliers de personnesfuyant les combats du sud-Soudan 

Les centaines qui s’y sont risqués en réservant des billets d’avion ou en prenant la route pour Juba, la capitale du Sud, ont eu la mauvaise surprise que constater l’annulation de tout vol et la fermeture des routes vers le sud depuis le 9 avril.

Le motif ? Ils n’ont aucun document attestant qu’ils sont ressortissants du Sud. En effet, ils sont citoyens du Nord… mais veulent le quitter ! Et ils ont de bonnes raisons pour ce faire, car la pression, les provocations des islamistes, les incessantes diatribes des imams lors des prières du vendredi contre les chrétiens du Nord sont de plus en plus violentes.

Compass Direct News vient de signaler qu’une tourbe de musulmans armés de bâtons et accompagnée d’un bulldozer a fait, le 9 avril, le siège d’une école d’études bibliques à Khartoum, menaçant de la raser pour récupérer son terrain qui est « une terre musulmane »… Les temps s’annoncent encore plus difficiles pour les chrétiens du Nord Soudan.

 http://www.radiovaticana.org/

——===ooOoo===——  ——===ooOoo===——

——===ooOoo===——

Une « Sainte Jeanne d’Arc » à Orléans

——===ooOoo===——

Il se passe de belles choses dans notre douce France. La cathédrale d’Orléans retrouve un bourdon neuf :

« Pour marquer le 600e anniversaire de la naissance de la Pucelle d’Orléans, une cloche de 6 tonnes va traverser la France.

Le bourdon Sainte Jeanne d'Arc, la cloche de 6 tonnes réalisée pour la cathédrale d'Orléans, à l'occasion du 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc. Philippe Paccard et son épouse Anne Paccard l'ont présentée avant son départ pour Orléans

C’est une fonderie de Haute-Savoie qui a réalisé cet énorme bourdon qui sera une pièce maîtresse du carillon de la cathédrale d’Orléans ».

http://www.wat.tv/video/renaissance-bourdon-jeanne-arc-4zxq1_2eyxv_.html


——===ooOoo===——

patrick

sources :

 http://videos.tf1.fr/

http://www.wat.tv/